Ouvrir le menu principal

Robert Rounseville

chanteur, acteur et pédagogue américain
Robert RounsevilleRobert Field
Description de cette image, également commentée ci-après
(photo sur mcny.org : avec Barbara Cook,
dans Candide en 1956)
Nom de naissance Robert Field Rounseville
Naissance
Attleboro
Massachusetts, États-Unis
Nationalité : Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 60 ans)
New York
Activité principale Chanteur
Ténor
Style Théâtre musical, musique classique
Activités annexes Acteur et pédagogue
Lieux d'activité Broadway, New York City Opera ...

Répertoire

Robert Field Rounseville, né le à Attleboro (Massachusetts) et mort le à New York (État de New York), est un chanteur, acteur et pédagogue américain, généralement crédité Robert Rounseville (parfois Robert Field).

Sommaire

BiographieModifier

Robert Rounseville étudie le chant (comme ténor) notamment à New York et y débute à Broadway en 1937, dans la comédie musicale Babes in Arms (musique de Richard Rodgers, avec Alfred Drake et Mitzi Green).

Sur les planches new-yorkaises, il crée le rôle-titre (aux côtés de Barbara Cook) dans l'opérette de Leonard Bernstein Candide (1956-1957). Puis il crée le rôle du padre dans la comédie musicale de Mitch Leigh L'Homme de la Mancha (1965-1972, avec Richard Kiley dans le rôle-titre).

Toujours à Broadway, mentionnons encore l'opérette de Franz Lehár La Veuve joyeuse (1943-1944, avec Marta Eggerth et Jan Kiepura) et la comédie musicale de Frederick Loewe Brigadoon (1957).

S'illustrant aussi dans le répertoire de l'opéra, Robert Rounseville crée le rôle de Tom Rakewell dans The Rake's Progress d'Igor Stravinsky, en 1951 à La Fenice de Venise (avec Elisabeth Schwarzkopf et Jennie Tourel). Et se produisant au New York City Opera, il y chante entre autres dans Pelléas et Mélisande de Claude Debussy (1948, avec Maggie Teyte) et Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach (1949).

Remarqué dans cette dernière œuvre pour son interprétation d'Hoffmann, il est sollicité pour reprendre ce rôle au cinéma à l'occasion du film britannique de 1951 (avec Moira Shearer et Ludmila Tcherina), adaptation sous le même titre réalisée par Michael Powell et Emeric Pressburger.

Toujours au cinéma, il revient dans un second (donc dernier) film, cette fois américain, le film musical Carousel d'Henry King (1956, avec Gordon MacRae et Shirley Jones).

Puis il apparaît à la télévision américaine dans trois opéras et une opérette diffusés lors de séries d'anthologie, dont la version anglaise de Carmen de Georges Bizet (rôle de Don José, 1953), une version abrégée du Mikado d'Arthur Sullivan (1960, avec Dennis King dans le rôle-titre et Groucho Marx) — notons ici qu'il avait interprété The Mikado à Broadway en 1952 —, ou encore la version anglaise des Dialogues des carmélites de Francis Poulenc (1957, avec Leontyne Price).

Également pédagogue, Robert Rounseville meurt prématurément au cours d'une de ses leçons de chant à Carnegie Hall en 1974 (à 60 ans), d'une crise cardiaque.

RépertoireModifier

Théâtre musical à Broadway (intégrale)Modifier

(comédies musicales, sauf mention contraire)

Autres lieux (sélection)Modifier

(opéras)

FilmographieModifier

Cinéma (intégrale)Modifier

Télévision (sélection)Modifier

(opéras et opérette diffusés dans le cadre de séries d'anthologie)

Liens externesModifier