Ouvrir le menu principal

Rallye de Grande-Bretagne 2018
11e manche du championnat du monde des rallyes 2018
Généralités
Édition 73e édition
Pays hôte Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (Pays de Galles)
Lieu Deeside, Flintshire
Date du 4 au
Spéciales 23 (318,34 km)
Surface gravier
Équipes 60 au départ
Podiums
Classement pilotes
1. Drapeau : France Sébastien Ogier
2. Drapeau : Finlande Jari-Matti Latvala 3. Drapeau : Finlande Esapekka Lappi
Classement équipes
1. Drapeau : Royaume-Uni M-Sport World Rally Team
2. Drapeau : Japon Toyota GAZOO Racing WRC 3. Drapeau : Japon Toyota GAZOO Racing WRC
Rallye de Grande-Bretagne

Le Rallye de Grande-Bretagne 2018 est le 11e rallye du Championnat du monde des rallyes 2018 et la 73e édition de l’épreuve. Il se déroule sur 23 épreuves spéciales. Il est remporté par le duo français Sébastien Ogier et Julien Ingrassia après une lutte intense avec la paire finlandaise Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila. Au championnat, le quintuple champion du monde en titre Sébastien Ogier réalise une très bonne opération puisqu'il se rapproche de Thierry Neuville qui ne termine que cinquième du rallye et dépasse aussi Ott Tänak, ce dernier ayant terminé hors du top 10.

Sommaire

EngagésModifier

no  Engagé Pilote Copilote Voiture Pneus
Engagés WRC
1   M-Sport Ford WRT   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC M
2   M-Sport Ford WRT   Elfyn Evans   Daniel Barritt Ford Fiesta WRC M
3   M-Sport Ford WRT   Teemu Suninen   Mikko Markkula Ford Fiesta WRC M
4   Hyundai Shell Mobis WRT   Andreas Mikkelsen   Anders Jæger-Synnevaag Hyundai i20 Coupe WRC M
5   Hyundai Shell Mobis WRT   Thierry Neuville   Nicolas Gilsoul Hyundai i20 Coupe WRC M
6   Hyundai Shell Mobis WRT   Hayden Paddon   Sebastian Marshall Hyundai i20 Coupe WRC M
7   Toyota Gazoo Racing WRT   Jari-Matti Latvala   Miikka Anttila Toyota Yaris WRC M
8   Toyota Gazoo Racing WRT   Ott Tänak   Martin Järveoja Toyota Yaris WRC M
9   Toyota Gazoo Racing WRT   Esapekka Lappi   Janne Ferm Toyota Yaris WRC M
10   Citroën Total Abu Dhabi WRT   Mads Østberg   Torstein Eriksen Citroën C3 WRC M
11   Citroën Total Abu Dhabi WRT   Craig Breen   Scott Martin Citroën C3 WRC M
Engagés WRC-2
31   Škoda Motorsport II   Pontus Tidemand   Jonas Andersson Škoda Fabia R5 M
32   Gus Greensmith   Gus Greensmith   Alessandro Gelsomino Ford Fiesta R5 M
33   Printsport   Łukasz Pieniążek   Przemysław Mazur Škoda Fabia R5 M
34   ACI Team Italia WRC   Fabio Andolfi   Simone Scattolin Škoda Fabia R5 P
35   PH Sport   Ole Christian Veiby   Stig Rune Skjærmoen Citroën C3 R5 M
36   Škoda Motorsport II   Kalle Rovanperä   Jonne Halttunen Škoda Fabia R5 M
37   Hyundai Motorsport   Jari Huttunen   Antti Linnaketo Hyundai i20 R5 M
38   BRC Racing Team   Pierre-Louis Loubet   Vincent Landais Hyundai i20 R5 M
39   Nil Solans   Nil Solans   Miquel Ibáñez Sotos Ford Fiesta R5 P
40   Citroën Total Rallye Team   Stéphane Lefebvre   Gabin Moreau Citroën C3 R5 M
41   Marco Bulacia Wilkinson   Marco Bulacia Wilkinson   Fernando Mussano Ford Fiesta R5 M
42   Simone Tempestini   Simone Tempestini   Sergio Itu Citroën C3 R5 M
43   M-Sport Ford WRT   Eric Camilli   Benjamin Veillas Ford Fiesta R5 P
44   Toksport WRT   Chris Ingram   Ross Whittock Škoda Fabia R5 P
Engagés WRC-3
61   Taisko Lario   Taisko Lario   Tatu Hämäläinen Peugeot 208 R2 M
62   Enrico Brazzoli   Enrico Brazzoli   Luca Beltrame Peugeot 208 R2 D
63   Louise Cook   Louise Cook   Stefan Davis Ford Fiesta R2 M
64   Tom Williams   Tom Williams   Phil Hall Ford Fiesta R2 P
Source:[1],[2]

Déroulement de l’épreuveModifier

Le rallye, disputé au début du mois d'octobre, s'inscrit dans le cadre de la lutte entre Sébastien Ogier, Thierry Neuville et Ott Tänak pour le titre de champion du monde des rallyes. L’estonien est en grande forme en ayant remporté les trois dernières épreuves. Débutant le jeudi soir par une courte spéciale remportée par Esapekka Lappi, il se poursuit le lendemain avec au programme deux boucles identiques de trois spéciales disputées l'une le matin et l'autre l’après-midi, avec entre les deux une petite spéciale dans une carrière disputée deux fois. D'entrée de jeu, Ott Tänak s'illustre en s'adjugeant les trois spéciales matinales et en distançant de ce fait ses adversaires. La troisième spéciale en est l'illustration puisqu'il la remporte avec plus de trois secondes d'avance sur la concurrence. Les deux courtes spéciales qui suivent créent peu d'écart, sauf pour Sébastien Ogier qui est en délicatesse avec sa boîte de vitesse. Ainsi, Tänak mène à la pause, précédant de 8 s 9 le britannique Elfyn Evans vainqueur de l'édition 2017, et de 15 s 4 son coéquipier Jari-Matti Latvala. Surtout, ses rivaux Thierry Neuville et Sébastien Ogier sont relégués respectivement à 21 s 8 et à 27 s 9.

L'après-midi continue de sourire à Ott Tänak puisqu'il signe deux scratchs lors de l'ES7 et l'ES8, ne laissant que la dernière spéciale à Thierry Neuville. Sa performance dans la spéciale de Brenig (ES8) est encore plus saisissante que celle du passage matinal puisque le deuxième classé, Neuville, accuse 6 s de retard ! L'après-midi est néanmoins moins heureuse pour d'autres pilotes, à l'instar d'Elfyn Evans, qui n’a pu repartir pour cause de problème mécanique sur la liaison, vraisemblablement des coupures moteur, et de Jari-Matti Latvala, qui a perdu 16 s sur son coéquipier durant l’ES8. Le finlandais reste cependant sur le podium provisoire le vendredi soir, mais il accuse désormais plus de 30 s de retard sur Ott Tänak, grand leader. Seul Neuville est en dessous de la demi minute de retard (28 s 8), Sébastien Ogier est lui 5e à 38 s 2.

La journée de samedi est la plus longue du rallye avec deux boucles identiques de quatre spéciales disputées l'une le matin et l'autre l’après-midi, et séparée par la spéciale de Dyfnant. Sébastien Ogier profite de la première spéciale de la journée pour l'emporter et s'installer sur la troisième marche du podium. Tänak n’est toutefois pas en danger, et ce d'autant plus que son dauphin Thierry Neuville part à la faute dans la spéciale suivante. Sorti trop large d'un virage à droite, il s'est retrouvé coincé momentanément dans un fossé. Déclarant ensuite qu'« il fallait que ça arrive quand tu conduis sur un fil depuis le début de l'année », le belge a perdu beaucoup de temps, si bien qu'il est désormais à 1 min 22 d'un Ott Tänak seulement battu par Mads Østberg et qui glane huit secondes d'avance supplémentaires sur Ogier. L'estonien continue sur sa lancée en remportant la spéciale suivante et en augmentant l’écart sur le français tout au long de la matinée. Ainsi, à la mi-journée, Tänak est un large meneur, devançant le deuxième Ogier de 48 s. Latvala est toujours troisième à 49 s 7, Neuville est lui 9e à plus d'1 min 30. À ce stade, le pilote balte est bien parti pour prendre la tête du championnat.

L'après-midi débute bien pour Sébastien Ogier qui comme en matinée réalise le meilleur temps d'entrée dans Myherin, l'une des spéciales les plus célèbres du rallye, augmentant un peu l'écart avec Latvala. Cela n'est pas anodin car la spéciale suivante réserve un coup de théâtre. En effet, l'homme en forme Ott Tänak est contraint de s'arrêter durant cette dernière, le carter et le radiateur de sa Toyota étant cassés ! C'est une grosse désillusion pour l'estonien, qui va s’allonger dans l’herbe, se tenant la tête à deux mains. En effet, alors qu'il était bien parti pour remporter son quatrième rallye d'affilée et réaliser une très bonne opération comptable, il voit maintenant son rival Ogier prendre le commandement de l'épreuve et le dépasser au championnat. Il confiera par la suite que « c'est la pire chose qu'[il] aie jamais ressentie ». Andreas Mikkelsen profite de la situation pour signer le scratch, ce qu'il fera à nouveau à la fin de la journée, tandis que Jari-Matti Latvala claque le meilleur temps durant l'ES17. Cela a son importance car avec les péripéties de la journée, le finlandais est deuxième à seulement 4 s 4 d'Ogier, alors que son coéquipier Esapekka Lappi n'a que 7 s 4 de retard sur lui. La dernière journée du rallye sera donc décisive pour la victoire.

Cette ultime journée comporte cinq spéciales, avec une fois n’est pas coutume la super spéciale délivrant des points supplémentaires placée en début de matinée et non en fin. Cela est dû au fait que la spéciale qui passe par les falaises de Great Orme et la ville de Llandudno, qui représente l'antépénultième et le dernier scratch, se dispute sur asphalte et n’est pas représentative du tracé du rallye, ce qui ne peut être le cas pour cette spéciale importante. Le début de la journée est favorable à Latvala, qui revient à 1 s 7 d'Ogier dès la première spéciale. Vient ensuite la super spéciale, que le finlandais remporte. Le trio de tête du championnat suit, avec dans l'ordre Tänak, Ogier et Neuville, tous les trois grappillant ainsi quelques points précieux. Surtout, le français concède plus de 5 s à Latvala, laissant la tête de l’épreuve à ce dernier, ce qui est problématique en vue du championnat, la première place octroyant 25 points alors que la deuxième n’en allouant que 18. Cependant, les deux passages dans Great Orme sont sur asphalte, surface de prédilection d'Ogier. D'ailleurs, il signe le meilleur temps lors du premier passage, revenant à 0 s 2 de Latvala ! Le français continue sur sa lancée et remporte la spéciale suivante, reprenant par la même occasion le commandement de l'épreuve avec 3 s 1 d'avance sur le finlandais. Pendant ce temps, Thierry Neuville revient à la 5e place en profitant de l’effacement de ses coéquipiers en rapport au championnat. Vient alors la dernière spéciale, que Sébastien Ogier remporte avec 7 s 5 d'avance sur son rival finlandais, scellant ainsi une victoire qui couplée aux malheurs de Tänak sont très bienfaiteurs pour lui au championnat. En effet, Ogier n’avait plus gagné depuis début avril et le Tour de Corse et était avant le rallye 3e au championnat avec 27 points de retard sur Neuville. Désormais, il est 2e et n’accuse plus qu'un retard de 7 points. Jari-Matti Latvala finit par conséquent deuxième à 10 s 6, son coéquipier Esapekka Lappi complétant le podium, ce qui permet à Toyota d'engranger des points précieux pour le championnat des constructeurs, lui permettant de consolider sa première place avec un débours de 20 points sur Hyundai. À noter en WRC-2 la victoire du finlandais Kalle Rovanperä qui a mené la catégorie de bout en bout du rallye et en WRC-3 le succès du britannique Tom Williams.

RésultatsModifier

Classement finalModifier

Position no  Pilote Copilote Équipe Voiture Temps Diff. Points[note 1]
Pos. Cla. Gén. SS.
Classement général
1 1 1   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia   M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC 3 h 06 min 12 s 5 0 s 0 25 3
2 2 7   Jari-Matti Latvala   Miikka Anttila   Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC 3 h 06 min 23 s 1 +10 s 6 18 5
3 3 9   Esapekka Lappi   Janne Ferm   Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC 3 h 06 min 47 s 6 +35 s 1 15 1
4 4 11   Craig Breen   Scott Martin   Citroën Total Abu Dhabi WRT Citroën C3 WRC 3 h 07 min 22 s 9 +1 min 10 s 4 12 0
5 5 5   Thierry Neuville   Nicolas Gilsoul   Hyundai Shell Mobis WRT Hyundai i20 Coupe WRC 3 h 07 min 26 s 9 +1 min 14 s 4 10 2
6 6 4   Andreas Mikkelsen   Anders Jæger-Synnevaag   Hyundai Shell Mobis WRT Hyundai i20 Coupe WRC 3 h 07 min 28 s 4 +1 min 15 s 9 8 0
7 7 6   Hayden Paddon   Sebastian Marshall   Hyundai Shell Mobis WRT Hyundai i20 Coupe WRC 3 h 07 min 30 s 9 +1 min 18 s 4 6 0
8 8 10   Mads Østberg   Torstein Eriksen   Citroën Total Abu Dhabi WRT Citroën C3 WRC 3 h 07 min 34 s 1 +1 min 21 s 6 4 0
9 9 36   Kalle Rovanperä   Jonne Halttunen   Škoda Motorsport II Škoda Fabia R5 3 h 15 min 27 s 2 +9 min 14 s 7 2 0
10 10 31   Pontus Tidemand   Jonas Andersson   Škoda Motorsport II Škoda Fabia R5 3 h 17 min 01 s 4 +10 min 48 s 9 1 0
WRC-2
9 1 36   Kalle Rovanperä   Jonne Halttunen   Škoda Motorsport II Škoda Fabia R5 3 h 15 min 27 s 2 0 s 0 25
10 2 31   Pontus Tidemand   Jonas Andersson   Škoda Motorsport II Škoda Fabia R5 3 h 17 min 01 s 4 +1 min 34 s 2 18
11 3 32   Gus Greensmith   Alessandro Gelsomino   Gus Greensmith Ford Fiesta R5 3 h 17 min 40 s 8 +2 min 13 s 6 15
12 4 37   Jari Huttunen   Antti Linnaketo   Hyundai Motorsport Hyundai i20 R5 3 h 18 min 24 s 0 +2 min 56 s 8 12
13 5 40   Stéphane Lefebvre   Gabin Moreau   Citroën Total Rallye Team Citroën C3 R5 3 h 20 min 02 s 6 +4 min 35 s 4 10
14 6 33   Łukasz Pieniążek   Przemysław Mazur   Printsport Škoda Fabia R5 3 h 21 min 47 s 3 +6 min 20 s 1 8
15 7 42   Simone Tempestini   Sergio Itu   Simone Tempestini Citroën C3 R5 3 h 24 min 16 s 9 +8 min 49 s 7 6
16 8 34   Fabio Andolfi   Simone Scattolin   ACI Team Italia WRC Škoda Fabia R5 3 h 24 min 34 s 3 +9 min 07 s 1 4
18 9 41   Marco Bulacia Wilkinson   Fernando Mussano   Marco Bulacia Wilkinson Ford Fiesta R5 3 h 26 min 12 s 2 +10 min 45 s 0 2
24 10 43   Eric Camilli   Benjamin Veillas   M-Sport Ford WRT Ford Fiesta R5 3 h 42 min 48 s 7 +27 min 21 s 5 1
WRC-3
28 1 64   Tom Williams   Phil Hall   Tom Williams Ford Fiesta R2 3 h 49 min 44 s 9 0 s 0 25
31 2 62   Enrico Brazzoli   Luca Beltrame   Enrico Brazzoli Peugeot 208 R2 3 h 54 min 23 s 4 +4 min 38 s 5 18
32 3 61   Taisko Lario   Tatu Hämäläinen   Taisko Lario Peugeot 208 R2 3 h 56 min 40 s 0 +6 min 55 s 1 15
38 4 63   Louise Cook   Stefan Davis   Louise Cook Ford Fiesta R2 4 h 09 min 08 s 7 +19 min 23 s 8 12
Source:[3],[4]

Spéciales chronométréesModifier

WRC
Jour Spéciale Nom Longueur Vainqueur Voiture Temps Meneur
4 octobre Clocaenog [Shakedown] 3,32 km   Teemu Suninen Ford Fiesta WRC 2 min 01 s 2 NC
SS1 Tir Prince 1,70 km   Esapekka Lappi Toyota Yaris WRC 1 min 21 s 6   Esapekka Lappi
5 octobre SS2 Clocaenog 1 7,67 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 4 min 07 s 2   Ott Tänak
SS3 Brenig 1 29,13 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 16 min 52 s 4
SS4 Penmachno 1 16,95 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 10 min 15 s 9
SS5 Slate Mountain 1 1,63 km   Thierry Neuville Hyundai i20 Coupe WRC 1 min 16 s 8
SS6 Slate Mountain 2 1,63 km   Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 1 min 15 s 3
SS7 Clocaenog 2 7,67 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 4 min 01 s 6
SS8 Brenig 2 29,13 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 16 min 30 s 5
SS9 Penmachno 2 16,95 km   Thierry Neuville Hyundai i20 Coupe WRC 10 min 16 s 4
6 octobre SS10 Myherin 1 20,28 km   Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 10 min 46 s 2
SS11 Sweet Lamb Hafren 1 19,95 km   Mads Østberg Citroën C3 WRC 11 min 39 s 4
SS12 Dyfi 1 19,48 km   Ott Tänak Toyota Yaris WRC 10 min 56 s 7
SS13 Gartheiniog 1 11,26 km   Andreas Mikkelsen Hyundai i20 Coupe WRC 6 min 51 s 0
SS14 Dyfnant 8,30 km   Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 4 min 28 s 2
SS15 Myherin 2 20,28 km   Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 10 min 37 s 9
SS16 Sweet Lamb Hafren 2 19,95 km   Andreas Mikkelsen Hyundai i20 Coupe WRC 11 min 26 s 6   Sébastien Ogier
SS17 Dyfi 2 19,48 km   Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 10 min 42 s 8
SS18 Gartheiniog 2 11,26 km   Andreas Mikkelsen Hyundai i20 Coupe WRC 6 min 43 s 6
7 octobre SS19 Elsi 10,06 km   Esapekka Lappi Toyota Yaris WRC 7 min 17 s 1
SS20 Gwydir 1 (Power Stage) 14,70 km   Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 9 min 31 s 6   Jari-Matti Latvala
SS21 Great Orme Llandudno 1 8,03 km   Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 4 min 22 s 0
SS22 Gwydir 2 14,70 km   Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 9 min 30 s 4   Sébastien Ogier
SS23 Great Orme Llandudno 2 8,03 km   Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 3 min 59 s 3
WRC-2
4 octobre Clocaenog [Shakedown] 3,32 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 2 min 07 s 0 NC
SS1 Tir Prince 1,70 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 1 min 23 s 8   Kalle Rovanperä
5 octobre SS2 Clocaenog 1 7,67 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 4 min 17 s 6
SS3 Brenig 1 29,13 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 17 min 29 s 7
SS4 Penmachno 1 16,95 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 10 min 48 s 8
SS5 Slate Mountain 1 1,63 km   Pontus Tidemand Škoda Fabia R5 1 min 21 s 1
SS6 Slate Mountain 2 1,63 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 1 min 20 s 4
SS7 Clocaenog 2 7,67 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 4 min 15 s 7
SS8 Brenig 2 29,13 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 17 min 29 s 4
SS9 Penmachno 2 16,95 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 10 min 44 s 3
6 octobre SS10 Myherin 1 20,28 km   Gus Greensmith Ford Fiesta R5 11 min 31 s 1
SS11 Sweet Lamb Hafren 1 19,95 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 12 min 28 s 8
SS12 Dyfi 1 19,48 km   Pontus Tidemand Škoda Fabia R5 11 min 37 s 0
SS13 Gartheiniog 1 11,26 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 7 min 16 s 0
SS14 Dyfnant 8,30 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 4 min 44 s 5
SS15 Myherin 2 20,28 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 11 min 12 s 2
SS16 Sweet Lamb Hafren 2 19,95 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 12 min 09 s 0
SS17 Dyfi 2 19,48 km   Eric Camilli Ford Fiesta R5 11 min 20 s 9
SS18 Gartheiniog 2 11,26 km   Pontus Tidemand Škoda Fabia R5 7 min 09 s 3
7 octobre SS19 Elsi 10,06 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 7 min 34 s 0
SS20 Gwydir 1 14,70 km   Kalle Rovanperä Škoda Fabia R5 10 min 00 s 1
SS21 Great Orme Llandudno 1 8,03 km   Fabio Andolfi Škoda Fabia R5 4 min 35 s 9
SS22 Gwydir 2 14,70 km   Eric Camilli Ford Fiesta R5 9 min 54 s 6
SS23 Great Orme Llandudno 2 8,03 km Spéciale interrompue
WRC-3
4 octobre Clocaenog [Shakedown] 3,32 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 2 min 28 s 2 NC
SS1 Tir Prince 1,70 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 1 min 38 s 3   Tom Williams
5 octobre SS2 Clocaenog 1 7,67 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 5 min 05 s 3   Taisko Lario
SS3 Brenig 1 29,13 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 20 min 33 s 4   Tom Williams
SS4 Penmachno 1 16,95 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 12 min 34 s 6
SS5 Slate Mountain 1 1,63 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 1 min 36 s 9
SS6 Slate Mountain 2 1,63 km   Taisko Lario
  Tom Williams
Peugeot 208 R2
Ford Fiesta R2T
1 min 36 s 3
SS7 Clocaenog 2 7,67 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 5 min 04 s 1
SS8 Brenig 2 29,13 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 20 min 24 s 8
SS9 Penmachno 2 16,95 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 12 min 43 s 4
6 octobre SS10 Myherin 1 20,28 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 13 min 16 s 7
SS11 Sweet Lamb Hafren 1 19,95 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 14 min 41 s 5
SS12 Dyfi 1 19,48 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 13 min 26 s 7
SS13 Gartheiniog 1 11,26 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 8 min 29 s 5
SS14 Dyfnant 8,30 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 5 min 24 s 6
SS15 Myherin 2 20,28 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 12 min 55 s 2
SS16 Sweet Lamb Hafren 2 19,95 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 13 min 48 s 4
SS17 Dyfi 2 19,48 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 12 min 55 s 0
SS18 Gartheiniog 2 11,26 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 8 min 14 s 1
7 octobre SS19 Elsi 10,06 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 8 min 33 s 2
SS20 Gwydir 1 14,70 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 11 min 26 s 9
SS21 Great Orme Llandudno 1 8,03 km   Taisko Lario Peugeot 208 R2 5 min 30 s 8
SS22 Gwydir 2 14,70 km   Tom Williams Ford Fiesta R2T 11 min 28 s 7
SS23 Great Orme Llandudno 2 8,03 km Spéciale interrompue

Super spécialeModifier

La super spéciale est une spéciale de 14,70 km courue durant la dernière journée du rallye. Elle est remportée par Jari-Matti Latvala, ce qui lui permet de se rapprocher de Sébastien Ogier dans la lutte pour la victoire.

Pos. Pilote Copilote Voiture Temps Diff. Pts.
1   Jari-Matti Latvala   Miikka Anttila Toyota Yaris WRC 9 min 31 s 6 0 s 0 5
2   Ott Tänak   Martin Järveoja Toyota Yaris WRC 9 min 32 s 4 +0 s 7 4
3   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC 9 min 36 s 9 +5 s 2 3
4   Thierry Neuville   Nicolas Gilsoul Hyundai i20 Coupe WRC 9 min 37 s 3 +5 s 6 2
5   Esapekka Lappi   Janne Ferm Toyota Yaris WRC 9 min 39 s 9 +8 s 2 1

Classements aux championnats après l'épreuveModifier

Championnats des pilotesModifier

WRC
Pos. Pilote Points
  1   Thierry Neuville 189
  1 2   Sébastien Ogier 182
  1 3   Ott Tänak 168
  4   Esapekka Lappi 104
  5   Jari-Matti Latvala 98
WRC-2
Pos. Pilote Points
  1   Jan Kopecký 125
  2   Pontus Tidemand 111
  3   Gus Greensmith 70
  4 4   Kalle Rovanperä 65
  1 5   Łukasz Pieniążek 56
WRC-3
Pos. Pilote Points
  1   Emil Bergkvist 86
  2 2   Taisko Lario 83
  1 3   Denis Rådström 80
  1 4   Jean-Baptiste Franceschi 79
  5   Enrico Brazzoli 73

Championnats des copilotesModifier

WRC
Pos. Copilote Points
  1   Nicolas Gilsoul 189
  1 2   Julien Ingrassia 182
  1 3   Martin Järveoja 168
  4   Janne Ferm 104
  5   Miikka Anttila 98
WRC-2
Pos. Copilote Points
  1   Pavel Dresler 125
  2   Jonas Andersson 111
  5 3   Jonne Halttunen 65
  4   Przemysław Mazur 56
  2 3   Craig Parry 55
WRC-3
Pos. Copilote Points
  2 1   Tatu Hämäläinen 83
  1 2   Johan Johansson 80
  1 3   Romain Courbon 79
  4   Luca Beltrame 73
  10 5   Phil Hall 47

Championnats des équipes et des constructeursModifier

WRC
Pos. Constructeur Points
  1   Toyota Gazoo Racing WRT 317
  2   Hyundai Shell Mobis WRT 297
  3   M-Sport Ford WRT 273
  4   Citroën Total Abu Dhabi WRT 187
WRC-2
Pos. Équipe Points
  1   Škoda Motorsport II 150
  2   Škoda Motorsport 108
  3   Printsport 81
  1 4   Hyundai Motorsport 72
  1 5   ACI Team Italia WRC 72
WRC-3
Pos. Équipe Points
  1   ACI Team Italia 83
  2   Castrol Ford Team Turkiye 67
  3   OT Racing 62
  4   ADAC Sachsen 62
  5   Équipe de France FFSA Rally 55

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les points sont attribués aux pilotes et copilotes sur la base du classement selon le barème 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1. Des points supplémentaires sont octroyés aux cinq premiers de la super spéciale selon le barème 5-4-3-2-1. Enfin, lors de chaque spéciale, un Point de Spéciale est attribué au pilote et au copilote du WRC Junior ayant obtenu le temps de spéciale le plus rapide parmi les équipages WRC Junior inscrits.

RéférencesModifier

  1. « Wales Rally GB 2018 Entry List », walesrallygb.com, Wales Rally GB,‎ (lire en ligne)
  2. « Veiby leaves Skoda after alleged misconduct », rallysportmag.com, Rally Sport Magazine,‎ (lire en ligne)
  3. « Wales Rally GB Results », wrc.com, World Rally Championship,‎ (lire en ligne)
  4. « 74. Dayinsure Wales Rally GB 2018 », ewrc-results.com,‎ (lire en ligne)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :