Ouvrir le menu principal

Répartition géographique de l'allemand

Répartition géographique de l'allemand
Image illustrative de l’article Répartition géographique de l'allemand
  •      L'allemand est la langue (co-)officielle (de jure ou de facto) et la langue maternelle de la majorité de la population
  •      L'allemand est une langue co-officielle, mais n'est pas la langue maternelle de la majorité de la population
  •      Carrés : L'allemand standard (ou une variété d'Allemand) est reconnue légalement comme minorité linguistique ; Solide : Langue nationale (Namibie)
  •      Allemand standard (ou dialecte allemand) parlé par une minorité appréciable (>50.000), mais sans statut officiel
Image illustrative de l’article Répartition géographique de l'allemand
(cf. ci-dessus)
Membres

L'allemand, sous sa forme standard et dialectale, s'est diffusé dans de nombreux pays, avec des statuts différents.

Sommaire

Pays germanophonesModifier

En Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Liechtenstein, les germanophones sont majoritaires en termes de population.

Pays où il existe une minorité germanophoneModifier

Les germanophones sont minoritaires :

  • en Belgique, où ils constituent l'une des trois communautés institutionnelles, autour des villes d'Eupen et de Saint-Vith ;
  • au Danemark, dans le sud du Jutland, à proximité de la frontière allemande ;
  • en France, dans la région de l'Alsace et en Moselle ;
  • en Italie, au Tyrol du Sud, l'actuelle province du Trentin-Haut-Adige, la province autonome de Bolzano et dans certaines vallées isolées du Val-d'Aoste et du Frioul (2 000 soit 0,4 % de la population de la région) ;
  • en Namibie, ancienne possession coloniale allemande où ils représentent autour de 25 % de la population blanche (soit environ 30 000 germanophones représentant 1,5 % de la population du pays) ; en seconde langue, l'allemand est au moins parlé par 45 000 personnes, surtout dans la région de Swakopmund.
  • En Tanzanie, qui constitue une grande partie de l' Ex- Afrique Orientale Allemande (1885-1919) : l' Allemand est enseigné aux universités de Dar-Es-Salam et Tanga. Environ 15 000 à 20 000 Tanzaniens maîtrisent l' Allemand (surtout des anciens, ou des étudiants actuels de la langue Allemande). Un Goethe institut existe à Dar-es-Salaam .
  • au Luxembourg, où la langue nationale est le luxembourgeois, mais les habitants parlent également l'allemand et le français.

La communauté allemande européenne est souvent reprise sous le concept de Mittel-Europa qui désigne la communauté culturelle des germanophones vivant dans les pays qui descendent de l'ancien Empire allemand et de l'Empire d'Autriche-Hongrie

De même subsistent des communautés ultra-minoritaires mais souvent soudées :

En Océanie, dans l'ancienne colonie allemande de Nouvelle-Guinée qui exista de 1884 à 1919, était parlée une forme de créole à base d'allemand appelé Unserdeutsch (« notre allemand ») mais qui n'est plus parlé aujourd'hui que par une poignée de personnes âgées

Nombre de locuteurs par paysModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il y a entre 110 et 120 millions de germanophones dans le monde ayant l'allemand comme langue maternelle. La répartition des germanophones par ordre décroissant est la suivante :

Statut de l’allemand par territoireModifier

États où l’allemand est langue officielle uniqueModifier

États où l’allemand est l’une des langues officiellesModifier

États où l’allemand est l'une des langues nationaleModifier

États où l’allemand est une langue régionale officielleModifier

Répartition des germanophones dans le mondeModifier

Pays Nombre de locuteurs
  Afrique du Sud entre 300 000 et 500 000
  Allemagne 81 000 000
  Argentine 400 000[2]
  Australie 79 000[3]
  Autriche 7 570 000 (langue officielle)
  Belgique 78 000 (dans la communauté germanophone qui constitue une des trois communautés linguistiques du pays avec la communauté néerlandophone et la communauté francophone. Langue officielle au côté du néerlandais et du français.)
  Brésil 1 500 000[4] (Langue régionale officielle à   Santa Catarina et Blumenau.)
  Canada 438 000[5]
  Chili 20 000
  Croatie 3 013[6]
  Danemark 25 900 (dans le sud du Danemark)[7]
  République dominicaine 30 000[8]
  Espagne 100 000 (Dont 60.000 dans les Baléares, une forte minorité allemande vivant sur l'île de Majorque)
  Estonie 2 000
  États-Unis 1 100 000[9]
  France 1 200 000, principalement en Alsace et en Moselle[10].

74 % des plus de 60 ans, 54 % des 45-59 ans, 24 % des 30-44 ans, 12 % des 18-29 ans et 3 % des 3-17 ans.

  Grèce 45 000[11]
  Hongrie 200 000
  Irlande 100 000[12]
  Israël 200 000[13] (en incluant le Yiddish)
  Italie 310 000 (principalement dans le Trentin-Haut-Adige où l'allemand est une langue régionale officielle)[14]
  Kazakhstan 358 000
  Kirghizistan 20 000
  Lettonie 3 000
  Liechtenstein 36 000 (Langue officielle)
  Lituanie 3 000
  Luxembourg 474 000 (Langue officielle avec le français et le luxembourgeois)
  Mexique 80 000–90 000
  Namibie 30 000 (l'allemand a le statut de langue nationale)
  Paraguay 166 000[15]
  Pays-Bas 386 000
  Pologne 96 000 (dont 58 000 dans la Voïvodie d'Opole où l'allemand est une langue régionale officielle)
  Roumanie 45 000
  Royaume-Uni 77 000[16]
  Russie 75 000 en Europe, 767 300 en Asie et 20 000 dans l'Oblast de Saratow.
  Serbie 5 000
  Slovaquie 5 186 (langue officielle régionale à Krahule et Kunešov)
  Slovénie 1 628[17]
  Suède 50 000 [18]
  Suisse 6 000 000 (langue officielle avec le français, l'italien et le romanche)
  Thaïlande 25 000
  République tchèque 39 100[19]
  Turquie 25 000
  Ukraine 38 000 [20]

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Sébastien Bottin, Mélanges sur les langues, dialectes et patois, Paris, 1831
  2. Raymond G. Gordon Jr. (Hrsg.): Ethnologue: Languages of the world. 15. Auflage. SIL International, Dallas, Tex. 2005. (Online version: Languages of Argentina, Abgerufen am 2. Januar 2007)
  3. ethnologue.com
  4. ethnologue.com
  5. « http://www40.statcan.ca/l01/cst01/demo11a.htm?sdi=language »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Canada’s national statistical agency (englisch), abgerufen am 13. November 2009.
  6. Volkszählung von 2001, dzs.hr
  7. ethnologue.com
  8. Deutsche Residenten lt. www.spiegel.de
  9. Language Use in the United States: 2007. (PDF; 1,9 MB) U.S. Census Bureau, 2010 (englisch).
  10. olcalsace.org l’Alsace en version originale
  11. Quelle: Auswärtiges Amt.
  12. Quelle: www.deutsch-iren.de
  13. Ethnologue report for Israel ethnologue.com (englisch), abgerufen am 13. November 2009.
  14. Zahl allein für Südtirol laut Landesinstitut für Statistik ASTAT: Ergebnisse der Volkszählung 2011. Hinzu kommen die deutschen Sprachinseln Oberitaliens sowie über 50.000 deutschsprachige Immigranten in Italien.
  15. Languages of Paraguay. ethnologue.com (englisch).
  16. mirror.co.uk
  17. Volkszählung 2002 stat.si
  18. Tabelle: Befolkning efter födelseland och ursprungsland 31 december 2014, Schwedisches Statistisches Zentralbüro (2014), abgerufen am 11. Februar 2016.
  19. ethnologue.com
  20. ethnologue.com