Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bigot.

Quentin Bigot
Informations
Disciplines Lancer du marteau
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (26 ans)
Lieu Hayange
Taille 1,78 m
Poids 101 kg
Club Athlétisme Metz Métropole
Entraîneur Pierre-Jean Vazel
Records
78,58 m (2014)
Palmarès
Championnats du monde - 1 -
Champ. d'Europe U23 - - 1
Champ. d'Europe juniors 1 - -
Championnats de France 6 1 -

Quentin Bigot (né le à Hayange) est un athlète français, spécialiste du lancer de marteau. Son club est le Athlétisme Metz Métropole de Metz et son entraîneur est Pierre-Jean Vazel. Il a débuté la discipline à l'âge de 12 ans après avoir été intrigué par une cage de lancer sur un stade d'athlétisme et connait une explosion de ses performances depuis 2009[1].

En juillet 2014, il est contrôlé positif et est suspendu pendant quatre ans dont deux avec sursis par la commission de discipline de la Fédération française[2]. Il ne peut participer aux championnats d'Europe d'athlétisme 2014. De retour à la compétition, il remporte la coupe d'Europe des lancers 2017 et finit 4e aux championnats du monde de la même année. Il obtient une médaille d'argent aux championnats du monde de Doha 2019.

CarrièreModifier

Le 16 octobre 2011, lors de la coupe de France des lancers à Evry-Bondoufle, Quentin Bigot atteint la marque de 82,84 m[3] et signe un nouveau record de France junior de la discipline. Il établit par ailleurs le deuxième meilleur lancer de tous les temps dans la catégorie junior avec un marteau de 6 kg, derrière l'Espagnol Javier Cienfuegos[4].

Avec le marteau des seniors (7,26 kg), il a lancé à 71,79 m le 28 juillet 2011 aux championnats de France Elites à Albi, décrochant ainsi la 3e place et son premier podium aux Elites. Aux Championnats d'Europe Juniors 2011, il a remporté la médaille d'or à Tallinn en Estonie en 2011 avec un meilleur lancer à 78,45 m.

Le , dans le cadre des interclubs à Montbéliard, il établit son nouveau record personnel au marteau des séniors (7,26 kg) à 75,32 m, à seulement 2,68 m des minima A synonymes de qualification directe pour les Jeux olympiques d'été de 2012 à seulement 19 ans. Le , il se rapproche encore un peu plus de ses ambitions en lançant à 76,52 m au meeting de Forbach[5]. Il obtient sa qualification pour les Jeux olympiques d'été de 2012 le en lançant 78,28 m. À 19 ans, il sera le plus jeune représentant de la délégation française en athlétisme à Londres.

Fin juin, Quentin Bigot participe aux championnats d'Europe 2012 à Helsinki, mais il est éliminé en qualifications avec 70,78 m[6], reconnaissant avoir manqué d'expérience, mais désireux de se remobiliser en vue des Jeux olympiques[7]. Avec un lancer à 74,00 m, il remporte la médaille de bronze lors des Championnats d'Europe espoirs 2013 à Tampere.

Lors des championnats d'Europe par équipes, fin juin 2014, il est contrôlé positif au stanozolol, un stéroïde anabolisant dérivé de la testostérone, notamment utilisé par Ben Johnson[8]. Sa performance est alors invalidée, ce qui a pour effet de déposséder l'équipe de France de sa 3e place lors de la compétition. Il ne participera pas aux Championnats d'Europe de Zürich et écope de 4 ans de suspension dont 2 ans avec sursis. Il peut à nouveau lancer en compétition le . Durant sa suspension, il s'engage ouvertement dans la lutte contre le dopage et intervient régulièrement dans les écoles afin de raconter son parcours et son histoire. Depuis, il aborde ouvertement cette période délicate de sa carrière de sportif.

En cours d'année 2015, Quentin se concentre sur sa carrière professionnelle et débute une formation de conducteur de train, son "rêve d'enfant"[9]. Il travaille aujourd'hui comme conducteur de train de marchandises chez VFLI.

Après près de 6 mois d'arrêt complet du sport, Quentin Bigot décide de retrouver le chemin de l'entraînement, pour le plaisir et par passion. En août 2015, il fait la connaissance de Pierre-Jean Vazel, coach de sprint atypique et artiste, qui devient alors son nouvel entraîneur. Ils se fixent pour objectif un retour à la compétition dans un premier temps, sans évoquer ouvertement le haut niveau.

Il revient à la compétition le , jours de levée de sa suspension. Il réalise un meilleur jet à 74,40 m à Longeville-lès-Metz. En l'espace de 10 jours, il enchaîne 4 compétitions et réalise sa meilleure performance de la saison le à Sarreguemines, avec un jet mesuré à 76,10 m. Le pari engagé avec Pierre-Jean Vazel est réussit, Quentin revient à son meilleur niveau.

Le , il établit la meilleure performance mondiale de l'année provisoire avec 76,95 m[10]. Le 11 août, il réalise son meilleur résultat en compétition aux Championnats du monde de Londres avec 4 jets à plus de 77 m, dont le meilleur à 77,67 m. Malheureusement, le Français échoue au pied du podium, à 36 centimètres de la médaille de bronze[11].

La , il réalise sa meilleure performance de la saison au meeting PTS de Samorin en Slovaquie, avec un meilleur jet à 78,14 m[12]. Il réalise à cette occasion les minima pour les Championnats du monde de Doha programmés la même année. Le , lors de ces championnats, il réalise un jet à 78,19 m à son quatrième essai, accrochant ainsi la deuxième place du concours de lancer de marteau[13]. Il se place seulement 1 cm devant le lanceur hongrois Bence Halasz. Le lanceur polonais Pawel Fajdek complète le podium à la première place, pour son quatrième titre mondial consécutif, avec un meilleur jet mesuré à 80,50 m. Grâce à sa médaille d'argent, Quentin Bigot rapporte la première médaille à l'équipe de France d'athlétisme dans la compétition et devient le premier lanceur masculin de l'histoire de l'athlétisme français à être médaillé aux Championnats du monde d'athlétisme[14].

PalmarèsModifier

International
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2009 Championnats du monde cadets Bressanone 7e q 65,33 m
2010 Championnats du monde juniors Moncton 7e 71,51 m
2011 Championnats d'Europe juniors Tallinn 1er 78,45 m
2013 Jeux de la Francophonie Nice 2e 74,60 m
Championnats d'Europe espoirs Tampere 3e 74,00 m
2014 Championnats d'Europe par équipes Brunswick 2e 76,15 m
2017 Coupe d'Europe hivernale des lancers Las Palmas 1er 76,55 m
Championnats d'Europe par équipes Lille 4e 76,63 m
Championnats du monde Londres 4e 77,67 m
2018 Coupe du monde Londres 3e 74,98 m
2019 Championnats d'Europe par équipes Bydgoszcz 2e 76,70 m
Championnats du monde Doha 2e 78,19 m
National
Date Compétition Lieu Résultat Performance
2011 Championnats de France Albi 3e 71,79 m
2012 Championnats de France Angers 2e 73,19 m
2017 Championnats de France Marseille 1er 77,87 m
2018 Championnats de France Albi 1er 74,23 m
2019 Championnats de France Saint-Étienne 1er 75,73 m

StatistiquesModifier

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Lancer de marteau kg 71,60 m   Yutz
kg 82,84 m   Bondoufle
7,26 kg 78,58 m   Châteauroux

Meilleures performances par annéeModifier

Année Marque Date Lieu
2008 49,16 m   Yutz
2009 53,54 m   Yutz
2010 64,81 m   Ettelbruck
2011 72,71 m   Ettelbruck
2012 78,28 m   Thaon-les-Vosges
2013 76,97 m   Metz
2014 78,58 m   Châteauroux
2016 76,10 m   Sarreguemines
2017 77,87 m   Marseille
2018 76,98 m   Metz
2019 78,19 m   Doha

BibliographieModifier

  • Plus vite, plus haut, plus dopés de Xavier Deleu [voir en ligne], 5 min 15 à 10 min 45

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « Interview exclusive de Quentin Bigot, futur participant aux JO de 2012 », sur briquerie.net (consulté le 7 mai 2012)
  2. « Quentin Bigot suspendu quatre ans dont deux avec sursis », sur l'Equipe
  3. (fr) « Quentin Bigot : record de France junior du marteau (6 kg) 82.84 m », Youtube,
  4. (en) « French hammer prodigy Bigot throws second best junior distance », sur european-athletics.org (consulté le 18 octobre 2011)
  5. (fr) « Meeting Elite de Forbach (LOR) : Des lanceurs qui nous rendent marteau ! », Fédération française d'athlétisme,
  6. (fr) « Championnats d'Europe d'athlétisme - Résumé du Jeudi 28 juin », Fédération française d'athlétisme,
  7. (fr) « Championnats d'Europe d'athlétisme - Jeudi 28 juin : ils ont dit ... », Fédération française d'athlétisme,
  8. « Dopage : le lanceur Quentin Bigot suspendu quatre ans », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 8 octobre 2019)
  9. « Quentin Bigot, athlète repenti et conducteur de train », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 8 octobre 2019)
  10. S. K., « Meilleure performance mondiale de l'année pour Quentin Bigot », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2017)
  11. Rédaction, « Lancer du marteau : Quentin Bigot au pied du podium », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 12 août 2017)
  12. « les Résultats des Compétitions », sur bases.athle.fr (consulté le 4 octobre 2019)
  13. « Hammer Throw Series Result | IAAF World Athletics Championships, DOHA 2019 | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 2 octobre 2019)
  14. « Mondiaux d'athlétisme : le Mosellan Quentin Bigot décroche la médaille d'argent au marteau », sur France Bleu, (consulté le 8 octobre 2019)

Liens externesModifier