Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Portail:Préfecture de Tochigi

Portail Catégories Index Dernières modifications Projet Discussion

Portail de la

préfecture de Tochigi

Drapeau de la préfecture de Tochigi
Bienvenue sur le portail de la préfecture de Tochigi de Wikipédia !

Ce portail est dédié à la préfecture de Tochigi au Japon.

141 articles sont actuellement liés au portail de la préfecture de Tochigi

Participer Participer


Si vous souhaitez participer à la rédaction et à l'amélioration des articles sur la préfecture de Tochigi, vous êtes invité à visiter son projet Fairytale filenew2.png Pour laisser un message, cliquez ici.


Présentation[modifier]

Carte topographique de la préfecture de Tochigi

La préfecture de Toghigi (栃木県, Tochigi-ken?) est une préfecture du Japon située dans le nord-est du pays. Elle mesure 6 400 km2, pour une population de 2 millions d'habitants, dont 510 000 dans sa capitale Utsunomiya.

Culturellement, elle est notable pour abriter les sanctuaires et temples de Nikko qui ont été classés comme patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999.

De nombreuses industries sont implantées dans la préfecture particulièrement dans le domaine de l'automobile, l'électroménager et des appareils de précision, et son agriculture la hisse en valeur au 10e rang national toutes productions agricoles confondues.

Le Shinkyo à Nikkō.


Lumière sur[modifier]

Vue du lac et du volcan Nantai.

Le lac Chūzenji Écouter (中禅寺湖, Chūzenji-ko?) est un lac naturel d'eau douce du Japon situé à Nikkō dans la préfecture de Tochigi, sur l'île Honshū, au nord de l'agglomération de Tokyo. Cette étendue d'eau, d'une superficie d'environ 11,9 km2, constitue la source de la rivière Daiya, un cours d'eau du bassin versant du fleuve Tone. Elle est apparue il y a 17 000 ans, au cours d'une brève période d'activité volcanique du mont Nantai, l'un des sommets des monts Nikkō.

Après le séjour du moine bouddhiste Shōdō Shōnin, à la fin du VIIIe siècle, le lac Chūzenji est un territoire sacré du bouddhisme et du shintoïsme, resté interdit d'accès aux femmes jusqu'au début de l'ère Meiji (1868 - 1912). Dans les années 1870, l'introduction de diverses espèces de poissons lance l'activité de pêche, puis la venue de l'empereur Meiji celle du tourisme lacustre. Destination estivale prisée de diplomates occidentaux en poste au Japon, le lac et ses environs deviennent une station touristique internationale au début du XXe siècle. En 1931, l'agence pour les Affaires culturelles classe « lieu de beauté pittoresque » national le site naturel formé par les chutes de Kegon, l'amont de la rivière Daiya et la rive nord-est du lac. Trois ans plus tard, le lac est intégré au parc national de Nikkō nouvellement créé.

Dans les années 1980, face à des épisodes de pollution répétés, le gouvernement préfectoral de Tochigi prend une série de mesures afin de préserver l'écosystème lentique, et soutenir l'activité touristique et de loisir, la pêche en particulier. En 2011, la catastrophe nucléaire de Fukushima a des répercussions jusque dans les eaux du lac. La contamination radioactive environnementale du bassin d'alimentation du lac contraint les autorités locales à interdire la consommation des principaux poissons pêchés dans le lac, conformément aux normes de sécurité établies par le gouvernement japonais. Ce dernier abandonne toute possibilité d'assainissement radioactif artificiel de l'eau, et préconise de laisser faire la nature.

Articles labellisés[modifier]

Article de qualité Articles de qualité

Bon article Bons articles

  • à venir...

Proposer un article : bon article / article de qualité

Le saviez-vous ?[modifier]

Article au hasard[modifier]

Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Nasushiobara »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.

Sélection d'articles de la préfecture[modifier]

Navigation[modifier]

Portails connexes Autres projets Wikimedia
Flag of Japan.svg Japon Commons-logo.svg Commons