Parti communiste du Sri Lanka

parti politique

Le Parti communiste du Sri Lanka (tamoul : இலங்கை கம்யூனிஸ்ட் கட்சி (Ilaṅkai kamyūṉisṭ kaṭci), singhalais : ශ්‍රී ලංකාවේ කොමියුනිස්ට් පක්ෂය (laṁkāvē komiyunisṭ pakṣaya)), anciennement nommé le Parti communiste de Ceylan, est un parti politique srilankais.

Parti communiste du Sri Lanka
(ta) இலங்கை கம்யூனிஸ்ட் கட்சி
(si) ශ්‍රී ලංකාවේ කොමියුනිස්ට් පක්ෂය
(en) Communist Party of Sri Lanka
Image illustrative de l’article Parti communiste du Sri Lanka
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général D. E. W. Gunasekera (en)
Fondation
Scission de Lanka Sama Samaja Party
Siège 91 Dr. Perera Mawatha, Colombo 08, Sri Lanka
Fondateur S. A. Wickramasinghe (en)
Journal Aththa (en)
Forward (en)
Deshabhimani (en)
Organisation de jeunesse Fédération de la jeunesse communiste
Positionnement Extrême gauche
Idéologie Communisme
Marxisme-léninisme
Anti-impérialisme
Affiliation nationale Alliance pour la liberté du peuple du Sri Lanka (en)
Anciennement :
Front uni (en)
Front de gauche uni (1963)
Affiliation internationale Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers[1]
Adhérents 1 900 (1960)[2]
Site web www.cpsl.lk
Représentation
Députés
1  /  225
Drapeau du Parti communiste du Sri Lanka.

HistoireModifier

Le parti communiste de Ceylan a été fondée en 1943, et est la suite logique d'un premier parti politique, le United Socialist Party. L'USP est née de la section pro-URSS du Lanka Sama Samaja Party, et avait été proscrite par les autorités coloniales britanniques.

L'USP puis le parti communiste ont été initialement dirigés par le Dr S. A. Wickramasinghe (en).

En 1952, l'épouse de Wickremesinghe, l'Anglaise Doreen Young Wickremasinghe, une ancienne dirigeante du Mouvement Suriya-Mal, a été élue au parlement sri-lankais.

En 1963, le Parti communiste, le Lanka Sama Samaja Party et le Mahajana Eksath Peramuna s'unirent pour former le United Left Front, mais cette union est tombée en 1964 lorsque le Premier ministre Sirimavo Bandaranaike a offert des postes ministériels à des membres du LSSP et du PC.

Au milieu des années 1960, le département d'État américain estimait que le nombre de membres du parti était d'environ 1 900[3].

En 1968, le PC a rejoint le LSSP et le SLFP au Front Uni. Dans le gouvernement de 1970, Pieter Keuneman est devenu ministre du logement et de la construction et B.Y. Tudawe, vice-ministre de l'éducation. Cependant, une faction du parti, dirigée par S. A. Wickremasinghe et Indika Gunawardena, a maintenu une ligne de soutien critique pour le gouvernement.

Après les élections législatives de 1977, pour la première fois de son histoire, le Parti communiste s'est retrouvé sans représentation parlementaire, recevant 2% des voix. Cependant, après une pétition électorale ultérieure, Sarath Muttetuwegama a été élu au siège de Kalawana lors d'une élection partielle.

En 1994, le Parti communiste a rejoint la People's Alliance, l'alliance représentant la gauche socialiste au Sri Lanka, et dirigée par le Sri Lanka Freedom Party, l'un des 2 partis mastodontes du pays.

En 2004, le SLFP dissout la People's Alliance pour former l'Alliance de la liberté du peuple uni, le Parti communiste et le Lanka Sama Samaja Party sont mis à l'écart, et l'autre parti communiste révolutionnaire Janatha Vimukthi Peramuna est intégré. Ils ont cependant signé un mémorandum avec l'UPFA à un stade ultérieur et ont contesté les élections sur la plate-forme de l'UPFA. Le Parti communiste ne se considèrera toutefois pas membre de l'alliance UPFA.

Le Parti communiste avait un membre du parlement en 2004, le secrétaire général du parti D.E.W. Gunasekara. Gunasekara devrait devenir le président du parlement sri-lankais, mais a perdu par une poignée de voix. Gunasekara a ensuite été assermenté en tant que ministre des Affaires constitutionnelles[4].

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année Voix % Rang[note 1] Sièges Alliance
1947 70 331 3,73 6e
3  /  95
1952 134 528 5,78 4e
4  /  95
1956 119 715 4,52 5e
3  /  95
Mars 1960 147 612 4,85 7e
3  /  151
Juillet 1960 90 219 2,93 5e
4  /  151
1965 109 754 2,71 6e
4  /  151
1970 169 199 3,39 5e
6  /  151
1977 123 856 1,98 6e
0  /  168
1989 160 271 2,86 6e
3  /  225
United Socialist Alliance
1994 3 887 823 48,94 1re
105  /  225
People's Alliance
2000 3 900 901 45,11 1re
107  /  225
People's Alliance
2001 3 330 815 37,19 2e
77  /  225
People's Alliance
2004 1er
1  /  225
[note 2]
2010 1er
0  /  225
Socialist Alliance[note 3]
2015 1er
1  /  225
Socialist Alliance[note 4]

NotesModifier

  1. En nombre de députés élus
  2. Le seul membre du Parti communiste élu sous la People's Alliance sera exclu de l'alliance pendant son mandat
  3. L'alliance socialiste rejoint la People's Alliance, mais le Parti communiste ne considère pas être allié du Sri Lanka Freedom Party
  4. L'alliance socialiste rejoint la People's Alliance, mais le Parti communiste ne considère pas être allié du Sri Lanka Freedom Party

RéférencesModifier

  1. (en) IMCWP, « Participants List », solidnet.org (consulté le )
  2. Benjamin, Roger W.; Kautsky, John H.. Communism and Economic Development, in The American Political Science Review, Vol. 62, No. 1. (Mar., 1968), p. 122.
  3. (en) Roger W. Benjamin et John H. Kautsky, « Communism and Economic Development », The American Political Science Review, vol. 62, no 1,‎ , p. 110–123 (ISSN 0003-0554, DOI 10.2307/1953329, lire en ligne, consulté le )
  4. https://web.archive.org/web/20071128093600/http://www.marxist.com/sri-lanka-militancy280800-4.htm