Élections législatives srilankaises de 2000

Élections législatives srilankaises de 2000
225 députés
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 12 071 062
Votants 9 128 823
75,63 % en diminution 0,6
Votes exprimés 8 647 668
Votes nuls 481 155
Chandrika Kumaratunga.jpg People's Alliance – Chandrika Kumaratunga
Voix 3 900 901
45,11 %
en diminution 3,8
Députés élus 107 en augmentation 2
Ranil Wickremesinghe.jpg United National Party – Ranil Wickremesinghe
Voix 3 477 770
40,22 %
en diminution 3,8
Députés élus 89 en diminution 5
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Janatha Vimukthi Peramuna
Voix 518 774
6,00 %
en augmentation 4,9
Députés élus 10 en augmentation 9
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Tamil United Liberation Front
Voix 106 033
1,23 %
en diminution 0,4
Députés élus 5 en stagnation
Carte
People's Alliance en bleue, et UNP en vert
Premier ministre du Sri Lanka
Sortant Élu
Ratnasiri Wickremanayake
People's Alliance
Ratnasiri Wickremanayake
People's Alliance

Les élections législatives srilankaises de 2000 ont été convoquées par la présidente Chandrika Kumaratunga le .

Ces élections ont été marquées par la violence : Soixante-dix personnes ont été tuées au cours de la campagne, dont six le jour des élections.[1]

La People's Alliance restera au pouvoir, mais perd sa majorité. Le blocage qui s'ensuit mènera un an plus tard aux élections législatives anticipées de 2001.

ContexteModifier

Le gouvernement de la People's Alliance a dirigé le Sri Lanka depuis six ans et commença à faire face à des critiques croissantes sur deux fronts : une série de défaites militaires face des Tigres de libération de l'Eelam tamoul dans la guerre civile du pays et d'une économie de plus en plus défaillante.

Les parties de l'United National Party et du Sri Lanka Muslim Congress ont accusé la People's Alliance de fraude électorale et d'intimidation.

Comme c'était le cas pour la plupart des élections depuis 1983, très peu de bulletins de vote ont été déposés dans les parties du pays détenues par les LTTE.

Système électoralModifier

Les élections législatives ont lieu tous les six ans pour élire les 225 membres du Parlement. Le pays est divisé en 22 districts électoraux, et chaque district se voit attribuer un nombre spécifique de sièges en fonction de sa population, avec 196 sièges. Lors de l'élection, les partis se disputant dans un district donné se voient attribuer un certain nombre de sièges en fonction du nombre de votes obtenus. Les 29 sièges restants sont répartis entre les partis politiques sur la base du pourcentage au vote national reçu par chaque parti.

Comme le Sri Lanka était une ancienne colonie britannique, et un ancien dominion du Commonwealth, le pays pratique le système de Westminster, couplé avec du bipartisme. Il y a donc un parti politique vainqueur, dont le chef deviendra le nouveau Premier ministre, et un chef de l'opposition. Comme il est impossible pour un simple parti politique d'obtenir la majorité parlementaire, le pays fonctionne avec des alliances de partis.

Ces alliances changent régulièrement à chaque élection, mais ce sont les 2 même partis politiques cingalais qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans :

RésultatsModifier

Résumé du résultats des élections législatives de 2000[2]

Alliances et parties Votes % Chaises
District National Total
  People's Alliance 3 900 901 45,11 % 94 43 107
  United National Party 3 477 770 40,20 % 77 12 89
  Janatha Vimukthi Peramuna 518 744 6,00 % 8 2 10
  Tamil United Liberation Front 106 033 1,23 % 5 0 5
  Muslim National Unity Alliance 197 983 2,29 % 3 1 4
  Eelam People's Democratic Party 50 890 0,59 % 4 0 4
  Tamil Eelam Liberation Organization 26 112 0,30 % 3 0 3
  Sinhala Heritage 127 863 1,48 % 0 1 1
  Independents 67 288 0,78 % 1 0 1
  All Ceylon Tamil Congress 27 323 0,32 % 1 0 1
  New Left Front 32 275 0,37 % 0 0 0
  Ceylon Workers' Congress[note 3] 23 013 0,27 % 0 0 0
  Democratic People's Liberation Front 20 848 0,24 % 0 0 0
Votes valides 8 647 668 100,00 % 196 29 225
Votes rejetés 481 155
Nombre de votes 9 128 823
Électeurs enregistrés 12 071 062
Participation 75,63 %

NotesModifier

  1. SLMC s'est allié avec la PA dans deux districts (Ampara et Trincomalee).
  2. SLMC s'est allié avec la NUA dans tous les autres districts.
  3. CWC s'est allié avec la PA dans 3 districts (Kurunegala, Nuwara Eliya et Ratnapura) et séparément dans les autres districts.

RéférencesModifier