Ouvrir le menu principal

Paris chante toujours

film de Pierre Montazel, sorti en 1952
Paris chante toujours
Titre original Paris chante toujours
Réalisation Pierre Montazel
Scénario Roger Féral et Jacques Chabannes
d’après une histoire de Clément Duhour
Acteurs principaux
Sociétés de production CLM
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Film musical
Durée 102 min
Sortie 1952

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paris chante toujours est un film français réalisé par Pierre Montazel, sorti en 1952.

SynopsisModifier

Au début des années 1950, un vénérable comédien, Clodomir, décrète par testament que sa fortune ira à celui qui recueillera le plus rapidement possible un maximum de signatures de chanteurs célèbres. Après son décès, Gisèle et Gilbert se lancent dans la course à l’autographe…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier


Dans leur propre rôle 

Les chansons du film (dans l'ordre)Modifier

  • André Dassary ; Place de l’Opéra ; « Il n’y a qu’un Paris »
  • Yves Montand ; Quai de la Seine, Pont-neuf ; « À Paris »
  • Luis Mariano ; Champ-de-Mars, tour Eiffel ; « Merci Paris »
  • Line Renaud ; Rue de la paix (boutique Roger & Gallet) ; « Sans savoir ni pourquoi ni comment »
  • Georges Ulmer ; Place Pigalle ; « Pigalle »
  • Tino Rossi ; Place du Tertre, Sacré-Cœur ; « Sérénade sur Paris »
  • Fred Mella ; Square de la tour Saint-Jacques ; « Le Prisonnier de la tour »
  • Georges Guétary ; Studios ORTF (rue Cognac-Jay) ; « Journée de Paris »
  • Jean Sablon ; Chez Maxim’s, rue Royale ; « Le Fiacre »
  • Édith Piaf ; Parvis de Notre-Dame ; « Hymne à l’amour »
    • Fred Mella est accompagné des autres Compagnons de la chanson (mais ceux-ci sont peu visibles)
    • Jean Sablon fredonne d’abord, chez Maxim’s, un couplet de « Paris, tu n’as pas changé », puis il en sort pour monter en fiacre.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier