Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casado.

Pablo Casado
Illustration.
Pablo Casado en 2018.
Fonctions
Président du Parti populaire espagnol
En fonction depuis le
(9 mois et 3 jours)
Élection
Prédécesseur Mariano Rajoy
Député aux Cortes Generales
En fonction depuis le
(7 ans, 4 mois et 27 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Ávila
Législature Xe, XIe, XIIe
Groupe politique Populaire
Vice-secrétaire général à la Communication du Parti populaire

(3 ans, 1 mois et 3 jours)
Président Mariano Rajoy
Prédécesseur Carlos Floriano
Successeur Marta González Vázquez
Biographie
Nom de naissance Pablo Casado Blanco
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Palencia (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique PP
Diplômé de Université complutense de Madrid
Université Roi Juan Carlos
Profession Avocat, économiste
Religion catholicisme

Pablo Casado Blanco, né le à Palencia, est un homme politique espagnol. Il est député au Cortes Generales depuis 2011 et président du Parti populaire depuis 2018.

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Pablo Casado est licencié en droit de l'université complutense de Madrid et en administration et direction d'entreprise de l'université Roi Juan Carlos de Madrid, où il obtient ensuite un master en droit administratif.

Il complète sa formation académique avec le certificat d'études législatives de l'Institut des affaires publiques de l'université de Georgetown à Washington, et avec le programme DGP de la John F. Kennedy School of Government de l'université Harvard. Il obtient également le Programme supérieur de gestion publique à l'IESE, entre autres.

Il a été Non-Resident Fellow[1] de l'École des études internationales avancées (SAIS) de l'université Johns-Hopkins[2] et visiting professor au Global Leadership and Competitiveness Program de l'université de Georgetown.

Parcours politiqueModifier

DébutsModifier

Porté en à la présidence des Nouvelles Générations (NNGG) — mouvement de jeunesse du Parti populaire — dans la Communauté de Madrid[3], il est élu deux ans plus tard député à l'Assemblée de Madrid[4] où il exerce la fonction de porte-parole à la commission de la Justice et des Administrations publiques[5].

Entre 2009 et 2012, il est directeur du cabinet de José María Aznar à la Fondation pour l'analyse et les études sociales (FAES), alors institut de réflexion idéologique du PP. Il quitte un an plus tard la présidence régionale des NNGG.

DéputéModifier

En , il est élu député au Congrès des députés pour la province d'Ávila. Il est porte-parole à la commission mixte Congrès-Sénat pour l'Union européenne et membre des commissions des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Il est aussi représentant de l'Espagne à la Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires des parlements de l'Union européenne (COSAC) et à l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée[6], dont il est membre de la commission sur la sécurité, affaires politiques et droits de l'homme.

En , il devient porte-parole du comité de campagne pour les élections municipales de mai 2015 dirigé par Carlos Floriano[7],[8]. Le , Mariano Rajoy le nomme vice-secrétaire du Parti populaire chargé de la communication[9]. Il entre ainsi à la direction du parti en compagnie d'autres jeunes politiciens tels qu'Andrea Levy et Javier Maroto. Pablo Casado est pressenti comme un des possibles successeurs de Mariano Rajoy à la tête du Parti populaire[10].

Dans le contexte du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, en , il déclare : « Nous avons vu passé le 6 octobre sans peine et sans gloire le 83e anniversaire de la déclaration d'indépendance par Lluís Companys. Je crois qu'il ne faut pas répéter l'histoire, espérons que demain rien ne soit déclaré. Au mieux, celui qui le déclarera finira pas comme celui qui a déclaré il y a 83 ans ». Ces propos suscitent une importante controverse car Companys, président de la généralité de Catalogne en exil, capturé en France par les nazis en , fut remis au régime franquiste et fusillé[11],[12].

Président du Parti populaireModifier

Il annonce le sa candidature à la présidence du Parti populaire dans le cadre du XIXe congrès. Il est ainsi le troisième à postuler après le député José Ramón García Hernández et l'ancien ministre José Manuel García-Margallo[13]. À peine quelques heures plus tard, le journal eldiario.es révèle que la juge qui enquête sur une possible obtention frauduleuse de son master a demandé au Congrès des députés de confirmer que Casado est bien titulaire d'une immunité, étape préalable à la transmission de son dossier au Tribunal suprême, seule juridiction habilitée à mettre les parlementaires en procès[14].

Le , il est élu à la tête du PP par 57,6 % des voix des délégués du parti face à Soraya Sáenz de Santamaría[15].

Vie privée et familialeModifier

Pablo Casado est marié depuis juin 2009 avec Isabel Torres Orts (fille de Luis Torres Candela et María Dolores Orts, une des filles des propriétaires du groupe Huerto del Curay) avec qui il a eu deux enfants.

Notes et référencesModifier

  1. Pablo Casado, Non-Resident Fellow
  2. School of Avanced International Studies, université Johns-Hopkins
  3. Pablo Casado, elegido presidente de Nuevas Generaciones
  4. Relación de diputados del Grupo Parlamentario Popular en la VIII legislatura de la Asamblea de Madrid
  5. Pablo Casado, Diputado de la Asamblea de Madrid en la VIII Legislatura
  6. Composición de la Delegación española en la Asamblea Parlamentaria de la Unión para el Mediterráneo
  7. Carlos Floriano será el director de campaña del PP para las elecciones
  8. Carlos Floriano dirigirá la campaña del PP y Pablo Casado será portavoz, 12 janvier 2015
  9. Pablo Casado vicesecretario de Comunicación y Martínez Maíllo de Organización, Cope.es, 18 juin 2015
  10. Barones del PP dan por hecho que Feijoó y Casado se jugarán la sucesión, sabemosdigital.com, 27 juillet 2015 « Copie archivée » (version du 30 juillet 2015 sur l'Internet Archive)
  11. (es) « Esto es lo que ha dicho Pablo Casado sobre Companys », eldiario.es,‎ (lire en ligne)
  12. (es) « Pablo Casado advierte a Carles Puigdemont de que puede acabar como Companys », El Español,‎ (lire en ligne)
  13. (es) Iñigo Aduriz, « Pablo Casado se presenta como candidato "de integración" para liderar el PP y "recuperar" a votantes "de Cs o VOX" », eldiario.es,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2018).
  14. (es) Pedro Águeda, « La jueza aprecia indicios de delito en Casado y se plantea enviar la investigación de su máster al Supremo », eldiario.es,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2018).
  15. « Espagne : Pablo Casado élu à la tête du Parti populaire - France 24 », sur France 24 (consulté le 21 juillet 2018)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier