Ouvrir le menu principal
Opération Odiseo

Informations générales
Date
Lieu entre les municipalités de Morales, Suárez, Cauca (Colombie)
Issue Victoire gouvernementale
Belligérants
Colombie ColombieFARC FARC
Commandants
Drapeau de la Colombie Juan Manuel Santos
Drapeau de la Colombie Alejandro Navas Ramos
Drapeau de la Colombie Juan Carlos Pinzón
Drapeau de la Colombie Óscar Naranjo
Alfonso Cano
Forces en présence
18 aéronefs[1] :
3 Cessna A-37 Dragonfly
5 Embraer EMB 314
4 hélicoptères Sikorsky AH-60L Arpía III
3 avions de transport
2 Douglas AC-47 Spooky
1 hélicoptère de secours
964 soldats
10 à 14 guérilleros
Pertes
3 blessés[2]3 morts[3]
4 prisonniers[4]

Conflit armé colombien

Batailles

Années 1970
Anorí

Années 1980
Palais de justice

Années 1990

Années 2000

Années 2010

L’opération Odiseo est une opération militaire menée par l'armée nationale colombienne et la police nationale colombienne le contre les FARC. Elle relève de plus d'un an de planification et mobilisa des unités de l'armée de terre (969 soldats), de la force aérienne (18 aéronefs) et de la marine avec pour objectif de traquer le dirigeant des FARC Alfonso Cano.

Menée un an après l'opération Sodoma[5], elle résulta en la mort de Guillermo Sáenz, alias Alfonso Cano, après que les forces spéciales eurent entouré son refuge dans la forêt[6].

Peu de temps après, celui-ci sera remplacé dès le par Timoleón Jiménez à la tête du mouvement[7].

Notes et référencesModifier

  1. (es) Así fue la "Operación Odiseo" que acabó con la vida de Alfonso Cano, infobae, 5 novembre 2011
  2. (es) Militares que mataron a líder de las Farc revelan detalles del operativo, LA TERCERA
  3. (es) Vea las imágenes de la primera fase de la operación ‘Odiseo’, 6 novembre 2011
  4. (es) "Las FARC se están derrumbando como un castillo de naipes", NoticiasCaracol, 5 novembre 2011
  5. (es) Golpe militar a las FARC, El Tiempo, 23 septembre 2010
  6. Agence France-Presse, « Colombie : le chef de la guérilla des Farc Alfonso Cano est mort », Romandie News,‎ (lire en ligne).
  7. Les FARC ont désigné leur nouveau chef, Timoleon Jimenez, dit "Timochenko", Le Monde, 15 novembre 2011

Liens externesModifier