Combats en Colombie de 2013

Combats en Colombie de 2013

Informations générales
Date 20-
Lieu Colombie
Belligérants
Colombie ColombieFARC FARC
Pertes
19 soldats tués6 rebelles tués

Conflit armé colombien

Batailles

Années 1970
Anorí

Années 1980
Palais de justice

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Le , deux affrontements éclatent en Colombie entre les forces gouvernementales et les FARC. 19 soldats sont tués dans l'un des incidents les plus graves depuis le début du processus de paix initié en . Les attaques se déroulent un jour après que les FARC ont capturé Kevin Scott Sutay, un vétéran du Corps des Marines des États-Unis avec lequel il avait combattu en Afghanistan, qui était en vacances dans le pays, mais que les guérilleros soupçonnent de participer à un projet militaire supervisé par les États-Unis [1],[2],[3].

ContexteModifier

Depuis les années 1960, le gouvernement colombien est en conflit avec les rebelles des FARC. Environ 600 000 personnes ont perdu la vie et 3,7 millions de personnes ont été déplacées en cinq décennies de conflit. En , des pourparlers de paix débutent à Oslo en Norvège et à La Havane à Cuba entre les deux camps. Le jour des attaques, le , les négociations étaient en cours. Quelques jours auparavant, un chef des FARC avait affirmé que le conflit était proche de sa fin. Les autorités colombiennes affirment que les effectifs des FARC s'élèvent toujours à 8 000 combattants actifs (16 000 en 2001[4]).

Les attaquesModifier

Dans le sud de la Colombie, les FARC affirment avoir capturé un ancien US Marine à El Retorno le mais indiquent en revanche être prêts à le libérer afin de favoriser le déroulement du processus de paix[5],[6]. Selon le gouvernement des États-Unis, l'homme était dans la région en tant que touriste et non pas pour exécuter une mission militaire. Historiquement, les États-Unis ont toujours soutenu l'armée nationale colombienne (voir Relations entre la Colombie et les États-Unis).

Quelques heures plus tard, 70 rebelles prennent en embuscade des soldats gouvernementaux gardant un oléoduc le à El Mordisco, une zone rurale du département d'Arauca dans l'est de la Colombie. 15 soldats sont tués dans l'attaque. Les autorités colombiennes attribuent la responsabilité de cette attaque aux FARC[7]. Quatre autres militaires et six guérilleros auraient également péri dans un autre accrochage, selon le gouvernement.

RéactionsModifier

Le président colombien Juan Manuel Santos visite le site de l'embuscade dans le département d'Arauca et promet des représailles avec « toute la machine de guerre ». Il a cependant réitéré être optimiste quant au bon déroulement du processus de paix, en espérant que les « guérilleros vont revenir à la raison » et continuer les négociations[8]. Les FARC rappellent au gouvernement son refus d'établissement d'un cessez-le-feu, comme les guérilleros l'avaient proposé, et lui imputent en conséquence la responsabilité des morts.

Le , deux membres des FARC sont tués durant une opération militaire dans le sud-ouest du département de Cauca[9],[10]. Les pourparlers de paix ont repris le .

Le soldat américain Kevin Scott est libéré en octobre, indiquant durant sa détention avoir été « bien traité » et être « un peu triste de quitter la jungle, le calme et les animaux »[11],[12]

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael Smith et Matthew Bristow, « U.S. Vet Ignored Warnings Before Capture by Colombian Rebels », Bloomberg,
  2. (en) « Kevin Scott Sutay's Release By FARC Rebels Will Not Be Media Show, Colombian Leader Says »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Huffington Post,
  3. (es) « Cedema.org - Viendo: Captura del soldado norteamericano Kevin Scott Sutay », sur www.cedema.org, (consulté le )
  4. (en) « Colombian soldiers die in clashes », BBC News,
  5. (en) AFP, « 10 rebels and soldiers killed in Colombia clashes », FoxNews,
  6. (en) « Colombia says won't let FARC make media show of U.S. captive release »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Reuters,
  7. (en) AFP, « Colombia: FARC kills 15 soldiers »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  8. (en) « Colombia’s president promises firm military retaliation after FARC rebels kill 19 soldiers »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Washington Post,
  9. (en) AFP, « Colombia: 2 FARC terrorists die in military operations »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  10. (en) « FARC Offers to Arm Coca Growers in Colombia »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), abcNews,
  11. (en) Mary Murray et Daniel Arkin, « Colombian rebels free kidnapped former US Marine Kevin Scott Sutay », sur NBC News (consulté le )
  12. (es) MJB, « Conversaciones con Kevin Scott », sur FARC-EP Bloque Martín Caballero (consulté le )