Opération Casa Verde

Opération Casa Verde

Informations générales
Date
Lieu La Uribe
Issue Destruction de Casa Verde
Belligérants
Colombie Armée nationale colombienneFARC FARC
Forces en présence
1 000 à 1 500 militaires120 guérilleros
Pertes
19 tués

Conflit armé colombien

Batailles

Années 1970
Anorí

Années 1980
Palais de justice

Années 1990

Années 2000

Années 2010

L’opération Casa Verde (espagnol : Operación Casa Verde), appelée officiellement « Operación Colombia », fut une opération militaire effectuée par les forces militaires de Colombie sous les ordres du président de la république César Gaviria Trujillo contre les campements de Casa Verde de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) le .

ContexteModifier

L'opération Casa Verde fut une des nombreuses opérations menées contre les FARC durant le conflit armé colombien. Cette guerre civile trouve ses sources dans l'assassinat du leader libéral Jorge Eliécer Gaitán le auquel succéda une journée de manifestations, d'émeutes et de répressions violentes, appelée Bogotazo. Le Bogotazo est le premier épisode de La Violencia[1], période de grande violence entre les conservateurs et les libéraux qui a facilité l'émergence de deux groupes de guérilla marxistes : les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et l'Armée de libération nationale (ELN)[2].

PlanificationModifier

DéroulementModifier

L'opération débuta le à 2h05 du matin avec le déploiement de forces spéciales de l'armée colombienne par 7 hélicoptères UH-60, 5 UH-1H et 2 Bell 212.

RéférencesModifier

  1. (en) Nathaniel Weyl, Red star over Cuba: the Russian assault on the Western Hemisphere, Devin-Adair, , 222 p., p. 4-21
  2. (en) « Jorge Eliécer Gaitán (1898-1948) », United fruit historical society, (consulté le )