Jean-Pierre Chambon (linguiste)

linguiste français, spécialiste de l'occitan

Jean-Pierre Chambon, né le à Clermont-Ferrand, est un universitaire français enseignant à l'université Paris IV Sorbonne.

Jean-Pierre Chambon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions

Linguiste, romaniste et philologue français, il est spécialiste des parlers gallo-romans et plus particulièrement de la langue occitane et de ses différentes variétés (ancien occitan[1], nord-occitan, etc.). Au sein de cette discipline il est tout particulièrement spécialisé dans la lexicologie, la littérature mais aussi la toponymie romane[2].

C'est également un des principaux spécialistes de l'occitan en Auvergne.

BiographieModifier

Il a reçu en 1985 le prix Albert-Dauzat décerné par la Société de linguistique romane[3] et, en 1991, la médaille de bronze du CNRS.

Il a été vice-président de la Société de linguistique romane, dont il est membre d'honneur, et membre des comités de rédaction de la Revue de linguistique romane, de la Revue des langues romanes, d’Estudis Romànics et de la Nouvelle Revue d’onomastique.

Il dirige depuis 2001 le Centre d'enseignement et de recherche d'oc[4], de l'université de Paris-Sorbonne (Paris IV), où il est professeur et détient la chaire de Linguistique romane et de langue et littérature d’oc.

Auteur de nombreux livres et articles qui font référence désormais en linguistique historique, il est connu pour avoir introduit en linguistique romane de nouveaux concepts méthodologiques, reposant notamment sur la reconstitution du proto-roman, travaux qui ont inspiré l'école du DÉRom : Dictionnaire Étymologique Roman[5].

Bibliographie sélectiveModifier

Liste non-exhaustive du plus récent au plus ancien.

OuvragesModifier

  • Méthodes de recherche en linguistique et en philologie romanes, Éditions de Linguistique et de Philologie (Société de Linguistique Romane), Strasbourg, 2017[6].
  • Les noms de lieux antiques et tardo-antiques d'Augustonemetum-Clermont-Ferrand (avec Emmanuel Grélois), Société de Linguistique Romane, Strasbourg, 2008.
  • Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes von W. von Wartburg, t. XXV, publié par J.-P. Chambon 1985-1992, par J.-P. Chauveau 1996-2002, Bâle, 1970-2002 ; t. XXII (1re partie), Matériaux d’origine inconnue ou incertaine, publié par Margaretha Hoffert 1976, par J.-P. Chambon 1986-1990, par J.-P. Chauveau 1997, Bâle, 1976-1997.
  • Études sur les régionalismes du français, en Auvergne et ailleurs, Paris, Klincksieck et CNRS, 1999 (ISBN 2-252-03257-X), [lire en ligne][7]
  • Mélanges sur les variétés du français de France, d’hier et d’aujourd’hui, I, Paris, Klincksieck, 1994 (en coll. avec C. Michel et P. Rézeau).

Articles et chapitres d'ouvragesModifier

  • « Lexicographie et philologie : Réflexions sur les glossaires d'éditions de textes (français médiéval et préclassique, ancien occitan) », Revue de linguistique romane, Strasbourg, Société de linguistique romane, vol. 277-278,‎ , p. 123-141 (ISSN 0035-1458)
  • « Les centres urbains directeurs du Midi dans la francisation de l’espace occitan et leurs zones d’influence : esquisse d’une synthèse cartographique », Revue de linguistique romane, Société de Linguistique Romane, Strasbourg, 68 (2004), 5-13.
  • « Zones d’implantation publique au Haut Moyen Age précoce dans le nord de la cité de Besançon. L’apport de l’analyse diachronique des noms de lieux », (de) Akkulturation : Probleme einer germanisch-romanischen Kultursynthese in Spätantike und frühem Mittelalter (dir. Dieter Hägermann , Wolfgang Haubrichs, Jörg Jarnut), Berlin, éditions Walter de Gruyter, coll. « Ergänzungsbände zum Reallexikon der Germanischen Altertumskunde » (no 41), (ISBN 9783110180091)
  • « Morphologie des parfaits en ancien occitan : à la recherche de la marque et des types », Revue des langues romanes, 107, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée (Université Paul-Valéry de Montpellier), (2003), 429-497.
  • « La déclinaison en ancien occitan, ou : comment s’en débarrasser ? Une réanalyse descriptive non orthodoxe de la flexion substantivale », Revue de linguistique romane, Société de Linguistique Romane, 67, Strasbourg, , 2003, 343-363.
  • « Pour la datation des toponymes galloromans: une étude de cas (Ronzières, Puy-de-Dôme) », Estudis Romànics, Barcelone, Institut d'Estudis Catalans,‎ , p. 39-58 (ISSN 0211-8572, e-ISSN 2013-9500, lire en ligne)
  • « Note sur l’âge du (proto)gascon », Revue de linguistique romane 66 (2002), Société de Linguistique Romane, Paris, 473-495 (en coll. avec Y. Greub).
  • « Archéologie et linguistique : aspects toponymiques de la romanisation de la Gaule à la lumière de travaux archéologiques récents concernant la Grande Limagne », Bulletin de la Société de linguistique de Paris, Louvain (Belgique), Peeters Publishers, vol. 97,‎
  • « L'identification des noms d'ateliers monétaires mérovingiens (Arvernie et entours) : points de vue de linguiste », Revue numismatique, Paris, Société française de numismatique, vol. 157,‎ , p. 347-405 (e-ISSN 1963-1693, lire en ligne)
  • « L’histoire linguistique de l’Auvergne et du Velay : notes pour une synthèse provisoire », Travaux de linguistique et de philologie 38 (2000), Klincksieck, 83-153 (en coll. avec Philippe Olivier).
  • « Sur la situation (socio)linguistique de l'Auvergne et de ses entours méridionaux vers l'an mil et au 11e siècle : la fin du monde antique et la transition au Moyen Âge », Revue des Langues Romanes, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée (Université Paul-Valéry), vol. 104, no 2,‎ , p. 237-270 (ISSN 0223-3711)
  • « Données nouvelles pour la linguistique galloromane : les légendes monétaires mérovingiennes (avec Yan Greub) », Bulletin de la Société de linguistique de Paris, Louvain, Peeters Publishers,‎ , p. 147-182
  • « Sur une technique de la linguistique historique : l’identification des noms de lieux, en particulier dans les textes du passé (avec des exemples concernant l’Auvergne et ses marges) », Lalies. Actes des sessions de linguistique et de littérature, 17, Presses de l'École Normale Supérieure, Paris, 1996, 55-100.
  • « Un des plus beaux monuments des sciences du langage : le FEW de Walther von Wartburg (1910-1940) », in : G. Antoine, R. Martin (dir.), Histoire de la langue française 1914-1945, CNRS éditions, Paris, 1995, 935-963 (en coll. avec Eva Büchi).
  • « Quelques noms de famille français issus de noms de lieux. Essai de traitement lexicographique », Dictionnaire historique des noms de famille romans (IV), Max Niemeyer Verlag ; De Druyter editions,‎ (lire en ligne)
  • « Problèmes d'édition, d'interprétation et d'exploitatoin linguistique d'un texte dialectal : notes sur un fragment de comédie en patois d'Ambert du XVIIe siècle », Revue de linguistique romane, Strasbourg, Société de linguistique romane, vol. 54, 1990 (SUDOC 253186439).
  • « Régionalismes rimbaldiens ? », Parade sauvage, Paris, Éditions Classiques Garnier, vol. 5,‎ , p. 20-27 (lire en ligne).
  • « «Liberté, Égalité, Fraternité». Note sur la réception odonymique de la devise de la République », Nouvelle revue d'onomastique, Paris, Société française d'onomastique, vol. 13-14 « Onomastique et révolution : tradition et changement. Nom de rues, noms de lieux, prénoms »,‎ , p. 3-6 (ISSN 0755-7752, lire en ligne)
  • « Quelques noms de lieux de la région d'Ambert », Chroniques historiques d'Ambert et de son arrondissement, Ambert, Groupe de recherches archéologiques et historiques du Livradois-Forez, 1987(SUDOC 253186595).
  • « Quelques étymologies ambertoises », Revue de Linguistique Romane, Strasbourg, Société de linguistique romane, vol. 48,‎ 1984, p. 73-98 (lire en ligne)

RéférencesModifier

  1. Jean-François Courouau, « L’introduction du français en domaine occitan (XVe-XVIIe siècle) : bilan provisoire et perspective de recherche », Annales du Midi, Toulouse, Éditions Privat, vol. 121, no 267,‎ , p. 317-344 (ISSN 0003-4398, lire en ligne)
  2. « Portraits des docteurs honoris causa facultaires : Jean-Pierre Chambon », sur site officiel de l'Université de Liège,
  3. « Prix Dauzat », sur https://www.slir.org/ ; site officiel de la Société de Linguistique Romane, Strasbourg, (consulté le )
  4. Site du CEROC.
  5. Eva Buchi, Wolfgang Schweickard, À la recherche du protoroman : objectifs et méthodes du futur Dictionnaire Étymologique Roman (DÉRom), Innsbruck, De Gruyter, (lire en ligne), p. 61-68
  6. Dominique Billy, « Jean-Pierre Chambon, Méthodes de recherche en linguistique et en philologie romanes », Cahiers de civilisation médiévale (Xe-XIIe siècle), Poitiers, Université de Poitiers, vol. 246,‎ , p. 186-188 (lire en ligne)
  7. Henriette Walter, « A propos de quelques publications récentes sur le français régional », Romance Philology, Turnhout, Brepols, vol. 52,‎ , p. 145-150 (ISSN 0035-8002, e-ISSN 2295-9017, lire en ligne)

Liens externesModifier