Jules Ronjat

linguiste français
Jules Ronjat
Image dans Infobox.
Dialectes de l'occitan selon Jules Ronjat.
Fonction
Majoral du Félibrige
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Œuvres principales
Grammaire historique des parlers provençaux modernes (4 t.)

Jules Ronjat (né Antoine Jules Ronjat à Vienne, [1],[2]- Lyon, )[1],[3] est un linguiste français, docteur ès Lettres, spécialiste de la langue d'oc[Note 1].

BiographieModifier

Abel-Antoine-(Jules) Ronjat (1827-1892), père de Jules, était procureur général à la cour de cassation, maire de Vienne (1878-1880), sénateur de l'Isère (1879-1884), président du Conseil général de l'Isère (1887-1892).

Jules Ronjat a fait ses études au collège Rollin à Paris et a étudié en suite le droit. Il est devenu avocat à la cour d'appel de Paris, puis au barreau de Vienne. Il se marie en Allemagne en 1907 avec Henriette-Ilse Loebell. Le couple aura deux enfants.

Au début de la première guerre mondiale, il se réfugie à Genève à cause de l'origine allemande de son épouse. Il enseigne alors à Genève de 1915 à 1925 et décède à Lyon[3]. Il est enterré à Vienne dans le caveau familial.

Le linguisteModifier

Son fils Louis a appris le français, l'allemand, le provençal. Jules Ronjat a étudié l'évolution de cet apprentissage multilingue et a exposé Le développement du langage observé chez un enfant bilingue (1913).

Jules Ronjat a écrit une monumentale Grammaire historique des parlers provençaux modernes en 4 tomes, qui a été publiée après sa mort à partir de 1930.

Jules Ronjat fait partie des cadres du Félibrige, sous le capouliérat de Pierre Dévoluy : baile (c'est-à-dire secrétaire) en 1902[4], élu majoral le (cigalo de Zani)[5], il démissionne en [6].

Il a inventé la notion de « Croissant » dans sa thèse sur la syntaxe occitane, en 1913. Il a refusé de dire explicitement si le Croissant relève plus de la langue d'oc ou de la langue d'oïl (français).

Les éditions récentes du Tresor dóu Felibrige comportent un supplement etabli d'apres les notes de Jules Ronjat.

Il a collaboré à la revue félibréenne L'Aiòli, à la Revue des langues romanes de 1904 à 1925, au Bulletin de la société de linguistique de Paris, et, sous son nom ou sous le pseudonyme de Bousoun di Vergno, à Prouvènço / Vivo Prouvènço .

ŒuvresModifier

  • Jules Ronjat, Grammaire istorique des parlers provençaux modernes, vol. 1, Montpellier, Société des langues romanes, , 423 p. (OCLC 310477110, BNF 11991351, lire en ligne):Dès le titre, Jules Ronjat met en application les préconisations de simplification orthographique du français de Maurice Grammont :
« Pour le français je pratique deux simplifications recommandées par M. Grammont (Revue des langues romanes 1906, p 537-545): i au lieu de y ne valant pas deux i (noyer, mais sistème) ; suppression de h en tête de syllabe (omme, caoter, aüri) et après r et t (Rône, arres, téâtre), f au lieu de ph (fonème), ch conservé uniquement pour [š] (arche mais arkéologie). » Grammaire istorique des parlers provençaux modernes, tome I, §41, page 75.
  • Jules Ronjat, Grammaire istorique des parlers provençaux modernes, vol. 2, Montpellier, Société des langues romanes, , 501 p. (OCLC 310477110, BNF 11991351, lire en ligne)
  • Jules Ronjat, Grammaire historique des parlers provençaux modernes, vol. 3, , 651 p. (OCLC 630427074)
  • Jules Ronjat, Grammaire historique des parlers provençaux modernes, vol. 4, Montpellier, Société des langues romanes, , 191 p. (OCLC 633053606, BNF 32582755)
  • Jules Ronjat, Consonnes et fénomènes généraux, Montpellier, Société des langues romanes, , 423 p. (OCLC 60480752)
  • Jules Ronjat, Voyelles et diftongues, Montpellier, Société des langues romanes, , 487 p. (OCLC 60480753)
  • (oc) Jules Ronjat, L'ourtougràfi prouvençalo : pichot tratat a l'usage di prouvençau, Toulon, Ed. de la Mantenènço de Prouvènço, , 31 p. (OCLC 490135852, BNF 35083759), résumé des principes de la norme mistralienne. Téléchargeable au format pdf chez Ciel d'oc.
  • Jules Ronjat, Le développement du langage observé chez un enfant bilingue : thèse, Paris, Librairie ancienne H Champion, , 155 p. (SUDOC 19070604X, lire en ligne)
  • Jules Ronjat, Sainte Estelle, patronne des félibres, Périgueux, Impr. de la Dordogne,, , 31 p. (OCLC 462078173, BNF 35074387)
  • Jules Ronjat, Essai de syntaxe des parlers provençaux modernes, Périgueux, Impr. de la Dordogne, , 306 p. (OCLC 782116227, BNF FRF31242343)
  • Jules Ronjat, La Vente du blé, Vienne, Ogeret et Martin, , 29 p. (OCLC 458177533)
  • Jules Ronjat, La plus belle maison de Vienne, Vienne, Ogeret et Martin, , 7 p. (OCLC 313235697)
  • Jules Ronjat, La vallée du Rhône de Lyon à Avignon : Conférence faite le jeudi 25 janvier 1900, Lille, Impr. L. Danel, , 31 p. (OCLC 41133083)
  • Jules Ronjat, Souvenirs de Norvège, Grenoble, Allier, , 34 p. (OCLC 313113779)
  • Jules Ronjat, « La famille étimologique de provençal draio », Revue des langues romanes, no 77,‎ (OCLC 1040294548)
  • Jules Ronjat, « Emprunts et faits de phonétique syntactique dans le parler de Labouheyre (Landes) », Revue des langues romanes, no LIX,‎ , p. 38-43 (OCLC 801815378)
  • Jules Ronjat, « Emprunts et faits de phonétique syntactique dans le parler de Labouheyre (Landes) », Revue des langues romanes, no LIX,‎ , p. 38-43 (OCLC 801815378)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il utilise le terme "parlers provençaux" : "On entend ici par provençaux les parlers du S. de la Gaule romane... Langue d'oc n'est qu'un surnom". Et de préciser: "Occitanique ou occitanien est une adaptation assez barbare de l'expression précédente."

RéférencesModifier

  1. a et b (oc) « vidas.occitanica.eu », sur vidas.occitanica.eu (consulté le )
  2. mairie de Vienne, « acte de naissance no 539 p. 98 », sur AD Isère (consulté le )
  3. a et b Pierre Escudé (2013), Jules Ronjat, une vie dans les langues.
  4. Armana prouvençau pèr 1904 sur Internet Archive
  5. Armana prouvençau pèr 1905 sur Internet Archive
  6. Armana prouvençau pèr 1910 sur Internet Archive

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Anglade Joseph, « Jules Ronjat, docteur es lettres. Essai de Syntaxe des parlers provençaux modernes (compte-rendu) », Annales du Midi, vol. 30, nos 117-118,‎ , p. 117-118 (lire en ligne, consulté le ).
  • Liliane Jagueneau et Danielle Renault, Index linguistique et géographique de la " Grammaire istorique des parlers provençaux modernes " : ... de Jules Ronjat, Poitiers, Institut d'études occitanes de la Vienne, , 206 p. (OCLC 461660605)
  • Jules Ronjat et Jean Thomas, « Treize lettre de Jules Ronjat à Léon Teissier », Revue des langues romanes, no 2,‎ , p. 463-481 (OCLC 718034006)
  • Jules Ronjat et Jean Thomas, « La correspondance de Jules Ronjat avec Prosper Estieu, Arsène Vermenouze et Valère Bernard », Revue des langues romanes, no 2,‎ , p. 463-481 (OCLC 1251514556)
  • Jean Thomas, « Redécouvrir Jules Ronjat (1864-1925), voyageur, félibre et linguiste », Romanistique dans tous ses états,‎ vers 2000, p. 295-303 (ISBN 9782296084056, OCLC 742755097)


Articles connexesModifier

Liens externesModifier