Musée des Ursulines de Mâcon

musée de Mâcon

Le musée des Ursulines est un musée d'art et d'archéologie situé dans l'ancien couvent des Ursulines à Mâcon depuis 1968. Rénové en 1992[1], il est labellisé musée de France, au sens de la loi no 2002-5 du .

Musée des Ursulines
Musée Ursulines Mâcon 4.jpg
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an
23 545 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Archéologie
Beaux-Arts
Ethnologie
Bâtiment
Article dédié
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
5, rue des Ursulines
Mâcon
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Mâcon
(Voir situation sur carte : Mâcon)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

HistoireModifier

Les Ursulines, appelées par l'évêque Gaspard Dinet, s'installent à Mâcon dès 1615 pour faire l'éducation des jeunes filles de la noblesse et de la bourgeoisie. Le couvent actuel est construit de 1675[2] à 1680 sur le plateau de la Baille.

Réquisitionné par les pouvoirs publics à la Révolution, il devient, avec la Visitation et la Maison de Charité, maison d'arrêt en 1793. Le père de Lamartine y sera incarcéré comme en témoigne encore une plaque commémorative, rue des Ursulines. Y seront aussi détenus quantité de prêtres refusant le serment à la Constitution civile du clergé, et dénoncés (six signatures de concitoyens du département suffisaient pour les signaler à la garde nationale). Antichambre de la déportation, le couvent des Ursulines vit partir en 1794 de nombreux prêtres envoyés en Guyane, à Cayenne[3].

En 1796, le couvent devient la caserne Puthod, utilisée jusqu'en 1929 date à laquelle elle sera désaffectée puis rétrocédée à la ville de Mâcon. Avant de devenir le musée des Ursulines en 1968[4], le bâtiment abrite la « Maison du peuple » mise à la disposition de diverses associations. Les travaux de remise en état durèrent de 1963 à 1967 et la salle consacrée à la Préhistoire (rez-de-chaussée) ainsi que l'espace dédié aux Beaux-Arts (étage) furent ouverts au public le [5]. L'inachèvement des ailes du bâtiment a suscité de nombreuses interrogations mais l'explication la plus plausible serait le manque de moyens financiers.

L'ancien couvent des Ursulines fait l’objet de multiples inscriptions au titre des monuments historiques[6] : le pour le cloître, le grand escalier, ainsi que les trois portes sur la rue des Ursulines, le pour la chapelle et le pour les façades et les toitures de l'ensemble des bâtiments de l'ancien couvent.

Une partie du deuxième étage est consacrée au poète Alphonse de Lamartine, présentant manuscrits, portraits en peinture, reconstitution d'une salle de son château[7] avec le mobilier d'époque, etc.

ArchéologieModifier

Situé dans les salles du rez-de-chaussée, archéologie régionale, histoire et urbanisme de Mâcon : armes, monnaies, céramiques, mobilier ainsi que des objets d'art tels que sculptures, chapiteaux, statues et bas-reliefs.

Également au rez-de-chaussée, se trouve une importante collection (donation Testot-Ferry) d'armes, d'outils et d'ossements issus du site préhistorique de Solutré, témoins de la Préhistoire en mâconnais.

EthnographieModifier

Le département d'ethnographie est situé au premier étage.

Il y présente le travail de la vigne, la batellerie, la pêche, les aménagements du cours d'eau, avec des poteries, meubles, outils.

Une section est dédiée à l'aviron avec des photographies anciennes et des affiches.

On y trouve aussi des toiles de paysagistes régionaux comme :

Beaux-ArtsModifier

Salles situées au deuxième étage.

Œuvres du XVIe siècleModifier

Œuvres du XVIIe siècleModifier

Œuvres du XVIIIe siècleModifier

 
Jean-Laurent Mosnier, Portrait de femme allaitant son enfant.

Œuvres du XIXe siècleModifier

Œuvres des XXe et XXIe sièclesModifier

BibliographieModifier

  • Émile Magnien (d'après une interview de), « Un jeune musée : le musée des Ursulines à Mâcon », Images de Saône-et-Loir, no 1, 1969, pp. 25-28.

Notes et référencesModifier

  1. « Musée des Ursulines », sur www.culture.gouv.fr.
  2. « Mâcon notre ville septembre 2016, p. 34 », sur macon.fr (consulté le 31 octobre 2016).
  3. Église d'Autun, Chalon & Mâcon, no 16-17, 21 juillet 1989, pp. 399-400.
  4. « Musée des Ursulines - Mâcon », sur www.arts-programme.com.
  5. « Le musée des Ursulines à Mâcon » d'après une interview d’Émile Magnien, Images de Saône-et-Loire, no 1, 1969, pp. 25-28.
  6. Notice no PA00113321, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. « château de saint point »
  8. Notice no 01720002993, base Joconde, ministère français de la Culture.
  9. Notice no 01720003542, base Joconde, ministère français de la Culture.
  10. Notice no 01720002955, base Joconde, ministère français de la Culture.
  11. Notice no 01720003024, base Joconde, ministère français de la Culture.
  12. Notice no 01720001373, base Joconde, ministère français de la Culture.
  13. Notice no 01720003989, base Joconde, ministère français de la Culture.
  14. Notice no 000PE003478, base Joconde, ministère français de la Culture.
  15. Notice no 01720002724, base Joconde, ministère français de la Culture.
  16. Notice no 01720003017, base Joconde, ministère français de la Culture.
  17. Notice no 01720000221, base Joconde, ministère français de la Culture.
  18. Notice no 01720002387, base Joconde, ministère français de la Culture.
  19. Notice no 01720003614, base Joconde, ministère français de la Culture.
  20. Notice no 01720007456, base Joconde, ministère français de la Culture.
  21. « François-Auguste (1759-1836) > Peintre, Poète, Académicien », sur www.parseval.fr.
  22. Notice no 01720003563, base Joconde, ministère français de la Culture.
  23. Notice no 01720003003, base Joconde, ministère français de la Culture.
  24. Notice no 01720004320, base Joconde, ministère français de la Culture.
  25. « Inventaire des peintures de Gaston Bussière, base Joconde », sur www.culture.gouv.fr.
  26. Notice no 01720003570, base Joconde, ministère français de la Culture.
  27. Notice no 01720002916, base Joconde, ministère français de la Culture.
  28. Notice no 01720002981, base Joconde, ministère français de la Culture.
  29. Notice no 01720002997, base Joconde, ministère français de la Culture.
  30. « Un piège », sur www.philibert-leon-couturier.com.
  31. Notice no 01720000103, base Joconde, ministère français de la Culture.
  32. Notice no 01720002857, base Joconde, ministère français de la Culture.
  33. Notice no 01720007824, base Joconde, ministère français de la Culture.
  34. Notice no 01720007158, base Joconde, ministère français de la Culture.
  35. Notice no 01720002970, base Joconde, ministère français de la Culture.
  36. Notice no 01720000011, base Joconde, ministère français de la Culture.
  37. Notice no 01720002872, base Joconde, ministère français de la Culture.
  38. Notice no 01720002985, base Joconde, ministère français de la Culture.
  39. Notice no 01720002889, base Joconde, ministère français de la Culture.
  40. Notice no 01720002907, base Joconde, ministère français de la Culture.
  41. Notice no 01720002382, base Joconde, ministère français de la Culture.
  42. Notice no 01720002940, base Joconde, ministère français de la Culture.
  43. Notice no 01720002786, base Joconde, ministère français de la Culture.
  44. Notice no 01720002811, base Joconde, ministère français de la Culture
  45. Notice no 01720002132, base Joconde, ministère français de la Culture.
  46. Notice no 01720002504, base Joconde, ministère français de la Culture.
  47. Notice no 01720002839, base Joconde, ministère français de la Culture.
  48. Notice no 01720002834, base Joconde, ministère français de la Culture.
  49. Notice no 01720002792, base Joconde, ministère français de la Culture.
  50. Notice no 01720002988, base Joconde, ministère français de la Culture.
  51. Notice no 01720002821, base Joconde, ministère français de la Culture.
  52. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, Jean Legros, tome 8, page 452.
  53. Notice no 01720002831, base Joconde, ministère français de la Culture.
  54. Notice no 01720009254, base Joconde, ministère français de la Culture.
  55. Notice no 01720002934, base Joconde, ministère français de la Culture.
  56. Notice no 01720002799, base Joconde, ministère français de la Culture.
  57. Notice no 01720002440, base Joconde, ministère français de la Culture.
  58. Notice no 01720020004, base Joconde, ministère français de la Culture.
  59. Notice no 01720002797, base Joconde, ministère français de la Culture.
  60. Notice no 01720002644, base Joconde, ministère français de la Culture.
  61. Notice no 01720002825, base Joconde, ministère français de la Culture.
  62. Notice no 01720000014, base Joconde, ministère français de la Culture.
  63. Notice no 01720015605, base Joconde, ministère français de la Culture.
  64. Notice no 01720004491, base Joconde, ministère français de la Culture.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier