Millî Görüş

organisation islamique européenne
Millî Görüş
Islamische Gemeinschaft Millî Görüş.png
Logo de la branche allemande de Millî Görüş.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Fondateur

Millî Görüş (prononcé [mil.li: gœ.ɾyʃ ], littéralement « vision de la communauté religieuse ») est une organisation islamique européenne siégeant à Cologne en Allemagne et présidée par Kemal Ergün depuis 2011.

Fondée en 1969 par l'ancien Premier ministre turc Necmettin Erbakan, cette organisation religieuse s'est répandue progressivement dans l'Europe entière, sous l'impulsion de membres de la diaspora turque en Allemagne, qui ont créé, indépendamment du contexte politique turc, leur entité propre : Islamische Gemeinschaft Millî Görüş (IGMG).

Définition de « Millî Görüş »Modifier

Le mot millî vient du terme coranique millat qui est accolé à Ibrâhîm (Abraham). Il est cité à plusieurs reprises dans le Coran, notamment dans le verset 95 de la sourate 3 (Âl-‘Imrân), le verset 125 de la sourate 4 (An-Nisâ) et le verset 123 de la sourate 16 (An-Nahl). Il fait référence au fait de suivre la religion (monothéiste) du prophète Ibrâhîm. Et le mot görüş signifie vision. Millî Görüş peut donc être traduit par : vision de la communauté qui suit la religion d’Ibrâhîm.

FranceModifier

En France, l'organisation se nomme Confédération islamique Millî Görüş (CIMG). Elle gère 70 mosquées, compte plusieurs dizaines de milliers de membres et porte notamment le projet de la plus grande mosquée d'Europe, en France à Strasbourg, qui ouvrira ses portes entre 2019 et 2020.

La CIMG est un membre statuaire du Conseil français du culte musulman (CFCM) et à ce titre elle est présente au bureau exécutif.

TurquieModifier

Plusieurs formations politiques islamistes sont associées à ce courant, en particulier celles de Necmettin Erbakan :

ÉtrangerModifier

Polémique en AllemagneModifier

En , le procureur de Cologne a accusé le secrétaire général du mouvement de fraude sur les dons et de fraude fiscale. Le secrétaire général aurait détourné avec trois anciens responsables de la communauté plus de onze millions d'euros de dons. Entre 2005 et 2009, les accusés auraient rassemblé environ 377 000 dons des croyants musulmans d'un montant de 100 euros et en auraient détourné près d'un tiers[1],[2],[3],[4].

Aujourd'hui l'organisation en Allemagne est pratiquement contrôlée par l'AKP, Diyanet et le gouvernement turc[5],[6],[7],[8],[9].

RéférencesModifier

  1. (de) Die Staatsanwaltschaft Köln erhebt wegen Verdachts auf Spendenbetrug Anklage gegen den Milli-Görüs-Generalsekretär, Der Spiegel, 12 mai 2013
  2. (de) Klagen gegen Milli-Görüş-Funktionäre: Die verschlungenen Wege des Geldes (ISSN 0931-9085)
  3. (de) Prozess gegen Ex-Islamfunktionäre: Das Millionenopfer (lire en ligne)
  4. (de) « Islamverband Milli Görüs soll jahrelang Gläubige und Fiskus betrogen haben », Die Welt,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2018)
  5. (de) Türkische Islam-Verbände: Ditib und Milli Görüs im Schulterschluss, Kölner Stadt-Anzeiger (lire en ligne)
  6. (de) « Große Erwartungen, falsche Voraussetzungen – murat-kayman.de »
  7. (de) Bundesregierung Antwort Kleine Anfrage, « DITIB als verlängerter Arm des Türkischen Präsidenten Erdoğan »
  8. (de) « Osmanische Krieger am Rheinufer – murat-kayman.de » (consulté le 19 juin 2018)
  9. (de) Türken in Deutschland: Schwindender Rückhalt für Erdogan, FAZ.NET (ISSN 0174-4909, lire en ligne)

Voir aussiModifier