Ouvrir le menu principal

Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg

mosquée située dans le Bas-Rhin, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mosquée Eyyûb Sultan.

Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg
Image illustrative de l’article Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg
Présentation
Culte Musulman
Type Mosquée
Fin des travaux 1996
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Ville Strasbourg
Coordonnées 48° 33′ 21″ nord, 7° 44′ 45″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg

La mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg est un lieu de culte musulman gérée par la Confédération islamique du Millî Görüş. La mosquée, inaugurée en 1996, est située à Strasbourg, dans le quartier de la Meinau.

HistoriqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En Alsace, une importante communauté turque s'installe progressivement à partir des années 1960. Dans le milieu des années 1970, un premier lieu de culte ouvre à Strasbourg, rue de la tour des Pêcheurs : la mosquée Fatih inaugurée officiellement en 1976.

Le nombre de fidèles grandissant d'années en années, l'association qui gérait le lieu de culte prend l'initiative d'acquérir d'autres locaux. Dans le milieu des années 1990, la Communauté islamique du Millî Görüs acquiert d'anciens locaux industriels, situés route de la Fédération.

Nouveau projetModifier

En 2008, la mosquée évolue et se lance dans un projet de nouvelle mosquée à l'architecture ottomane[1]. Le permis de construire est accordé le 19 septembre 2014[2], mais un recours en annulation est déposé en novembre 2014[3]. Le recours est rejeté par le tribunal administratif et un nouveau permis de construire modifié est délivré le 11 juin 2015[4].

D'ici 2019 à 2020, la nouvelle mosquée possédera deux minarets de 36 mètres de hauteur et deux grandes salles de prières pour les hommes et pour les femmes[5]. Le début des travaux est prévu pour l'automne 2016, avec la destruction de la salle existante[5].

ActivitésModifier

La salle de prière permet d'accueillir jusqu'à 1 750 personnes dans sa configuration actuelle (2 500 dans la future configuration[4]).

La mosquée est organisée sous forme de complexe et possède de nombreuses dépendances : un restaurant, un salon de thé, un salon de coiffure, une épicerie, une salle polyvalente, de nombreuses salles de classe ainsi que les bureaux de l'administration. Une section jeunesse dispose également d'un local pour ses activités pédagogiques et culturelles.

La mosquée, dont la future extension fera 36 mètres de haut, est également active dans le dialogue interreligieux et est à l'initiative de nombreux programmes organisés sur le thème du vivre-ensemble.

Financement controverséModifier

Le budget de l'ensemble du chantier est de 32 millions d'euros. Néanmoins, selon DNA, en juin 2019, l'association était loin d’avoir réuni cette somme puisque selon les dirigeants, seulement deux millions d'euros avaient été rassemblés auprès des fidèles et des différents donateurs[6].

Selon le journal Le Point, le financement de la mosquée par une fondation qatarienne suscite la polémique. Des cadres du mouvement islamique turc Milli Görüs qui faisaient face à un impayé d'environ 3 millions d'euros, se sont rendus au Qatar en septembre 2019 accompagnés d'un fonctionnaire missionné sur ce dossier par la ville de Strasbourg[7].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier