Ouvrir le menu principal

Mieszko de Lubusz
Titre
Duc de Lubusz
Prédécesseur Boleslas II le Chauve
Successeur Boleslas II le Chauve
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance v. 1223/1227
Date de décès
Père Henri II le Pieux
Mère Anne de Bohême
Fratrie Boleslas II le Chauve
Henri III le Blanc
Ladislas

Mieszko de Lubusz (en polonais : Mieszko lubuski), de la dynastie Piast, est né entre 1223 et 1227, et décédé en 1242. Il a été un duc silésien résidant à Lubusz (Lebus) de 1241 à sa mort.

BiographieModifier

Mieszko est un fils cadet de Henri II le Pieux, duc silésien à Wrocław, et de son épouse Anne, une fille du roi Ottokar Ier de Bohême. En 1238, son père devient duc senior souverain (princeps) de tout le royaume de Pologne. Après Henri II a trouvé la mort à la bataille de Legnica trois ans plus tard, Mieszko et ses frères se sont partagé ses possessions silésiennes. Le territoire de Lubusz lui a été attribué par son frère aîné Boleslas II le Chauve.

 
La Silésie vers l'an 1241, le domaine de Lubusz en cyan.

Son pays de Lubusz s'étendait sur les domaines sur les deux rives du fleuve Oder dans l'extrême nord-ouest du duché de Silésie médiéval, établi lors du « démembrement territorial » de la Pologne après la mort de Boleslas III Bouche-Torse en 1138. Vers l'an 1172, les fils du premier duc silésien défunt, Ladislas II le Banni, avaient divisé leur héritage, c'est ainsi que plus grande partie nord-ouest, la Basse-Silésie autour de la résidence de Wrocław, attribuée à le fils aîné Boleslas Ier le Long.

Miesko en retard dès qu'il atteigne son majorité en 1241 mourut l'année suivante et a été enterré à Lubusz. Il ne s’est jamais marié et n’a pas laissé de descendance. Son frère Boleslas II reprit le pays de Lubusz ; après une autre partiton de la Basse-Silésie en 1248, il céda le territoire aux archevêques de Magdebourg afin d'obtenir un soutien contre les prétentions de son frère Henri III le Blanc. Peu tard, au cours de la colonisation germanique, le pays de Lubusz fut incoporé dans la « Nouvelle-Marche » des margraves ascaniens Jean Ier et Othon III de Brandebourg.

AscendanceModifier