Ouvrir le menu principal

Meillac

commune française d'Ille-et-Vilaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meillac (homonymie).

Meillac
Meillac
L’église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes Bretagne Romantique
Maire
Mandat
Georges Dumas
2014-2020
Code postal 35270
Code commune 35172
Démographie
Gentilé Meillacois
Population
municipale
1 824 hab. (2016 en augmentation de 2,47 % par rapport à 2011en augmentation de 2,47 % par rapport à 2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 44″ nord, 1° 48′ 48″ ouest
Altitude Min. 22 m
Max. 92 m
Superficie 32,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Meillac

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Meillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Meillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Meillac
Liens
Site web www.meillac.fr

Meillac est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 1 824 habitants[Note 1].

GéographieModifier

Meillac se situe à 5 kilomètres de Combourg sur l'axe routier Fougères-Dinan et à 35 kilomètres de Rennes et Saint-Malo.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Milliac en 1137[1]; Millac en 1190 - 1199; Melac en 1229; Meillac en 1516; Millac en 1630[2].

Le gentilé est Meillacois.

Il s'agit d'un type toponymique gaulois ou gallo-roman en -acum, suffixe marquant le lieu et la propriété.

Albert Dauzat qui ne connaissait pas de formes anciennes a associé Meillac aux autres Meilhac (graphie occitane, lh valant Y), Meilly, etc. dont le premier élément Meill- représente l'anthroponyme gaulois Mellius (Mellios)[3].

Les formes les plus anciennes s'opposent à cette interprétation, en effet, Mill(i)ac est semblable à la série toponymique des Milly, Millac, Milhac, etc. dont le premier élément représente en général l'anthroponyme gaulois Milius d'après le même Dauzat[4].

Remarque : Le fait que l'évolution phonétique romane -(i)ac > ne se soit pas produite est l'indice que le breton était encore parlé dans les environs avant le Xe siècle.

HistoireModifier

La paroisse de Meillac faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et avait pour vocable de Saint-Martin. Elle avait comme trève La Chapelle-aux-Filzméens. Meillac est connu pour son lieu-dit la Bataille, qui renferme le souvenir du combat que Du Guesclin mena face à une troupe anglaise dirigée par le commandant Jean Felleton[5].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Meillac appartient à l'arrondissement de Saint-Malo et au canton de Combourg depuis sa création. Le redécoupage cantonal de 2014 a modifié sa composition et le canton englobe aujourd'hui la quasi-intégralité de la communauté de communes.

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la troisième circonscription d'Ille-et-Vilaine, représentée depuis 2012 par François André (app. LREM, maj.prés.).

IntercommunalitéModifier

Depuis le , Meillac appartient à la communauté de communes Bretagne Romantique.

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[6].

Liste des mairesModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Maire en 1938 ? Pierre Desouches    
Maire en 1964 ? Gervais Lemur    
mars 1977 juin 1995 René Lecointe[7]    
juin 1995[8] mars 2001 Francis Plihon   Agriculteur
mars 2001 mars 2008 Joël Rouxin    
mars 2008[8] mars 2014 Francis Plihon[9]   Agriculteur
mars 2014[10] en cours Georges Dumas PS Agent de maîtrise
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2016, la commune comptait 1 824 habitants[Note 2], en augmentation de 2,47 % par rapport à 2011 (Ille-et-Vilaine : +5,55 %, France hors Mayotte : +2,44 %). La densité est de 56,63 hab/km2.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7001 7541 7621 8991 9652 0041 9142 1632 188
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 2632 2662 2422 3002 3602 4072 4252 5082 468
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 3512 2882 2051 8601 7851 7351 6571 5991 587
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 5661 4241 2951 3571 3801 3521 5681 7801 824
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L’église Saint-Martin.
  • L'église Saint-Martin qui présente un riche mobilier classé ou inscrit[15].
  • La motte féodale dite de la Butte du Tertrais est, selon Paul Banéat, de l'assiette d'une forteresse antérieure au XIIe siècle.
  • La croix de Bourgneuf est probablement d'une croix de justice. En 1416, Gervaise du Bourgneuf épouse Olivier de La Feuillée. Sur cette croix gravée d'une épée sur chaque face, semble inscrit le prénom Olivier.
  • La grotte de Notre-Dame-de-Lourdes a été créée en 1877, par Clovis Salin, la grotte est dédiée à Notre-Dame de Lourdes. C'est la copie conforme de la Vierge de Lourdes.

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 59, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 » (consulté le 3 janvier 2017)
  2. KerOfis : http://www.fr.brezhoneg.bzh/40-kerofis.htm
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6)
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  5. http://www.infobretagne.com/meillac.htm
  6. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  7. « L'ancien maire de la commune René Lecointe est décédé », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  8. a et b « Noces d'or : Francis Plihon, le maire, se remarie », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2015)
  9. Portail internet des services de l'Etat
  10. « Georges Dumas élu maire de la commune », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2015)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. Notice no IA35016716, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Notice no IM35012145, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. Notice no IM35012191, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. Notice no IM35012190, base Palissy, ministère français de la Culture
  19. Notice no IM35012171, base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier