Ouvrir le menu principal

Maximilienne

actrice française

Henriette Adeline Genty dite Maximilienne, née à Paris 11e le et morte à Nice le [1], est une actrice française de seconds rôles. Dans ses premiers films, elle figure parfois au générique sous le nom de « Maximilienne Max ».

BiographieModifier

Après un peu de théâtre, le cinéma s'intéresse à elle en 1925 où elle apparait dans Les Aventures de Robert Macaire de Jean Epstein. Très remarquée parmi les seconds couteaux, elle joue souvent le rôle d'une vieille fille sans âge, sèche, squelettique et peu aimable, longue comme un jour sans pain au visage chevalin, très « coincée ». Le parlant l'exploite sans modération, une cinquantaine d'apparitions entre 1931 et 1959, elle connait plusieurs générations d'acteurs de Raimu à Jean Lefebvre en passant par Fernandel.

Elle a fréquenté la troupe d'acteurs marseillais de Marcel Pagnol avec lesquels elle a un peu tourné : Raimu, Dullac, Charpin, Charblay, Robert Vattier… On se souvient d'elle comme « Mlle Angèle », la vieille fille taquinée par l'instituteur Robert Bassac dans La Femme du boulanger de Marcel Pagnol (1938). Alors que la femme adultère retourne dans le village, auprès de son mari trompé, en catimini, juchée sur un âne, Mlle Angèle veut être présente dehors, " je tiens à voir le triste retour de la pécheresse (...) s'il suffit d'être une femme perdue pour être la reine d'un village ! Alors à quoi ça sert la vertu ?"

Après une belle longévité cinématographique, elle se retire en 1960 et meurt à 93 ans.

Elle est inhumée dans le Cimetière St. Roch à Romorantin-Lanthenay.

Filmographie partielleModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. LesGensducinema.com

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Raymond Chirat, Olivier Barrot, Les Excentriques du cinéma français : 1929-1958, Paris, Henri Veyrier, 1983 (ISBN 978-2851993045)
  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et blanc, 250 acteurs du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000
  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron, Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2953113907)

Liens externesModifier