Ouvrir le menu principal

Marie-Louise-Gabrielle de Savoie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie-Louise et Marie-Louise de Savoie.

Marie-Louise-Gabrielle de Savoie
Illustration.
Portrait de Marie-Louise par Jean Garavaque.
Titre
Reine consort d'Espagne

(12 ans, 3 mois et 12 jours)
Prédécesseur Marie-Anne de Neubourg
Successeur Élisabeth Farnèse
Reine de Naples et de Sardaigne

(11 ans, 5 mois et 9 jours)
Prédécesseur Marie-Anne de Neubourg
Successeur Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel
Reine de Sicile

(11 ans, 5 mois et 9 jours)
Prédécesseur Marie-Anne de Neubourg
Successeur Anne-Marie d'Orléans
Duchesse de Milan, de Brabant et de Limbourg et
comtesse de Flandre
Prédécesseur Marie-Anne de Neubourg
Successeur Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel
Duchesse de Luxembourg
Prédécesseur Marie-Anne de Neubourg
Successeur Thérèse-Cunégonde Sobieska
Biographie
Dynastie Maison de Savoie
Date de naissance
Lieu de naissance Palais royal, Turin (Savoie)
Date de décès (à 25 ans)
Lieu de décès Alcázar royal, Madrid (Espagne)
Sépulture Escurial
Père Victor-Amédée II de Savoie
Mère Anne-Marie d'Orléans
Conjoint Philippe V d'Espagne
Enfants Louis
Ferdinand

Marie-Louise-Gabrielle de Savoie
Reines d'Espagne

Marie-Louise-Gabrielle de Savoie (Turin, - Madrid, ) fut reine d'Espagne, de Sicile, de Sardaigne et de Naples, duchesse de Milan, de Brabant, de Luxembourg et de Limbourg et comtesse de Flandre et de Hainaut par son mariage avec le roi Philippe V. Surnommée par ses sujets « La Savoyana », elle fut très aimée en Espagne.

BiographieModifier

 
Étienne Jehandier Desrochers, Portrait de Marie-Mouise-Gabrielle de Savoie, gravure

Jeunesse et familleModifier

Seconde fille du duc de Savoie Victor-Amédée II et d'Anne-Marie d'Orléans, Marie-Louise-Gabrielle est la petite-nièce de Louis XIV. Sa sœur ayant épousé le duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, elle-même fut mariée en 1701 au nouveau roi d'Espagne Philippe V, autre petit-fils de Louis XIV. Les deux sœurs avaient épousé les deux frères comme elles se l'étaient promis dans leurs enfances, ce qui dans l'esprit des politiques de l'époque devait lier non seulement les deux familles mais aussi les deux États et leur faire mener conjointement une politique anti-impériale. En fait — et plus simplement — il s'agissait, pour le vieux roi de France, d'empêcher le très opportuniste et versatile duc de Savoie de prendre parti pour le prétendant autrichien dans la guerre de Succession d'Espagne qui s'annonçait. Il n'en fut rien, le duc suivit ses intérêts malgré les larmes de ses filles.

Influence sur Philippe VModifier

En 1702 devait éclater la longue et ruineuse guerre de Succession d'Espagne, opposant Philippe V à l'archiduc Charles.

Marie-Louise exerçait une grande influence sur son époux qui, pendant qu'il menait ses troupes en Italie reconquérir le royaume de Naples, lui confia la régence de l'Espagne déchirée alors qu'elle n'avait que 14 ans. Elle-même subissait l'ascendant de la princesse des Ursins (ou Orsini) princesse italienne d'origine française et amie de la marquise de Maintenon.

La jeune reine soutint avec fougue son mari, n'hésitant pas à payer de sa personne, parcourant l'Espagne, recrutant des partisans tout en menant à terme quatre grossesses en 6 ans.

DescendanceModifier

Le jeune couple eut quatre fils dont deux régnèrent sur l'Espagne :

  • Louis (Madrid, 25 août 1707 – Madrid, 31 août 1724).
  • Philippe (2 – 8 juillet 1709).
  • Philippe (7 juin 1712 – 29 décembre 1719).
  • Ferdinand (Madrid, 23 septembre 1713 – Madrid, 10 août 1759).

AscendanceModifier

DécèsModifier

Elle meurt de la tuberculose en 1714, dans sa vingt-cinquième année. Elle est inhumée dans le panthéon royal du palais-monastère de l'Escurial.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :