Henri Ier de Savoie-Nemours

Henri Ier de Savoie-Nemours, né à Paris le , mort à Paris le , est duc de Genève et de Nemours de 1595 à 1632, cinquième duc d'Aumale de 1618 à 1632, pair de France.

BiographieModifier

Il est le fils cadet de Jacques de Savoie, duc de Genève et de Nemours, et d'Anne d'Este, comtesse de Gisors et dame de Montargis.

Connu sous le nom de marquis de Saint-Sorlin, il succède à son oncle Louis d'Este, en 1588, pendant quelques mois seulement, comme abbé commendataire du monastère de Pontigny. Il reçoit la même année, de son cousin Charles-Emmanuel Ier, duc de Savoie, le commandement d'une armée avec laquelle il conquiert le marquisat de Saluces. Il rejoint ensuite la Ligue qui le nomme gouverneur du Dauphiné en 1591. Il se rallie à Henri IV en 1594 et hérite à la mort de son frère des duchés de Genève et de Nemours. Il se signale en 1597 au siège d'Amiens.

Il devait épouser une des filles[1] de Charles-Emmanuel Ier de Savoie, mais le mariage ne s'effectua pas en raison des oppositions que mit la cour de Madrid, alors en guerre contre le duc de Savoie[2].

Il épouse le Anne de Lorraine (1600 † 1638), duchesse d'Aumale, fille de Charles Ier de Lorraine, quatrième duc d'Aumale, et de Marie de Lorraine-Elbeuf. À cette occasion, le Roi Louis XIII lui confère le titre de duc d'Aumale, confisqué à son beau-père en 1595, dont il devient le cinquième titulaire[3].

Henri et Anne ont :

AscendanceModifier

AnnexesModifier

SourcesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. La source ne dit pas laquelle
  2. Alexandre de Saluces : Histoire militaire du Piémont Volume 3 page 175
  3. Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve & Larose, , 1218 p. (ISBN 2-7068-1219-2), p. 798-800