Ouvrir le menu principal

Marcilly-sur-Seine

commune française du département de la Marne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marcilly.

Marcilly-sur-Seine
Marcilly-sur-Seine
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Arrondissement d'Épernay
Canton Vertus-Plaine Champenoise
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Anglure
Maire
Mandat
Jacques-Henri Rambaud
2014-2020
Code postal 51260
Code commune 51343
Démographie
Population
municipale
643 hab. (2016 en augmentation de 2,55 % par rapport à 2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 27″ nord, 3° 42′ 36″ est
Superficie 10,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marcilly-sur-Seine
Liens
Site web http://marcillysurseine.fr/

Marcilly-sur-Seine est une commune française d'environ 650 habitants, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Sommaire

GéographieModifier

Le village est situé au bord de la Seine et de l'Aube, en aval de ces deux cours d'eau.

HistoireModifier

Autrefois, Marcilly-sur-Seine était un lieu de passage des péniches chargées de bois. Le chemin de halage qui débute à Marcilly et qui se termine à Barberey en est le témoin. D'ailleurs, ces chemins de halages sont très prisés des touristes qui y trouvent un cadre agréable pour s'y promener.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1881 1896 Émile Eugène Peignot   Conseiller général (1895 → 1896)
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Alain Masson    
2008[1] En cours Patrick Muller SE  
2014[2] En cours
(au 4 juillet 2014)
Jacques-Henri Rambaud    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 643 habitants[Note 1], en augmentation de 2,55 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
752724721718657723705720754
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
735738690620565590556524510
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
529516537567577623626627591
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
592560635697703650679630646
2016 - - - - - - - -
643--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Une augmentation de la population 

Le recensement de la commune effectué par l'INSEE en 2005 a permis de constater quelques mutations dans la commune. D'abord, pour la première fois depuis 1990, la commune ne perd plus d'habitants et en gagne même une trentaine. Dans cette population, 49,5 % sont des hommes et 50,5 % sont des femmes. Cette relative homogénéité est due au fait que la population est majoritairement composée de ménages mariés (55,8 %). L'augmentation de la population a néanmoins profité aux inactifs.

Une population qui se rajeunit et qui subit moins le chômage 

Entre 1999 et 2005, on s'aperçoit que la population se rajeunit avec la classe d'âge des 60 ans et plus qui perd en individus, et une relative augmentation des autres classes. Mais ce rajeunissement doit être considéré avec précaution car la part d'élèves et d'étudiants a baissé tandis que celle des retraités ou préretraités a augmenté. Cette population est également moins touchée par le chômage puisque le taux de demandeurs d'emplois s'élève à 5,2 % de la population active.

De nouvelles familles et de nouveaux logements 

31 ménages sont venus s'installer à Marcilly-sur-Seine entre 1999 et 2005. Dans le même temps 18 logements ont été créés ce qui représente une augmentation de 5,4 %. Seuls 15 logements, sur 354, sont vacants en 2005. La commune accueille également beaucoup de touristes et d'habitants occasionnels (16,9 % des logements). 6,5 % des logements ont été construits depuis 1999 ce qui signifie que le parc immobilier de la commune est en développement. Cependant, 37,8 % des logements ont été construits avant 1949.

ÉconomieModifier

Le village compte quelques commerces dont une boulangerie et un salon de coiffure, un cabinet médical et de nombreux artisans (maçonnerie, couverture-zinguerie, menuiserie, fabricant de vélos). Ce village tente de rester très actif en organisant de nombreux événements comme la fête patronale, l'une des plus fréquentées du canton.

Culture et patrimoineModifier

Église Saint-FerréolModifier

Surplombant le confluent de la vallée de l'Aube et de la Seine, l'église Saint-Ferréol est très ancienne puisque ses fondations semblent dater du VIIIe siècle. La nef actuelle date en revanche de la deuxième partie du XVe siècle. L'église de Marcilly est placée sous l'invocation de saint Ferréol qui était un centurion romain, patron de Marcilly-sur-Seine. Une des statues de l'église le représente d'ailleurs en tenue de centurion. Le clocher qui abritait autrefois deux cloches n'en possède aujourd'hui plus qu'une : Anne Edmée. Une superbe horloge était autrefois située au-dessus du fronton. Son mécanisme est toujours présent dans la tour du clocher.

De part et d'autre de l'entrée, l'église possède deux grandes toiles réalisées par Crété en 1822. D'autres tableaux, dons de Laura Blot, artiste peintre locale, datent du XIXe siècle. Un des points forts de la visite de l'église Saint-Ferréol est la découverte des nombreux vitraux qui l'embellissent. Elle en possède dix-sept en tout.

Le vitrail Saint-Georges, qui se trouve au-dessus de la porte d'entrée, représente une messe en plein air à Marcilly. Si vous observez bien cette rosace, vous reconnaîtrez en toile de fond le village marnais avec le « Pont Noir » qui franchit la Seine au confluent avec l'Aube. Cette œuvre, réalisée à Troyes en 1934, est signée par le célèbre maître verrier Gaston Vinum. Toujours réalisé par Gaston Vinum, il ne faut pas manquer d'admirer également, à droite de l'entrée, le vitrail de Sainte-Marguerite réalisé en mémoire de Marguerite de Cabannes, morte à l'âge de 11 ans. La famille de Cabannes, donatrice de ce vitrail, était à l'époque propriétaire du domaine de Barbenthal.

Autres lieux et monumentsModifier

 
Maisons en bord de Seine.
  • Remparts et porche du Moyen Âge.
  • Confluent de la Seine et de l'Aube.
  • Avenue des Tilleuls : plusieurs dizaines de tilleuls centenaires.
  • Quai de Seine : maisons bourgeoises.
  • Ruines du Château des Galliffet et ses souterrains.
  • Château de Barbanthall

Manifestations culturellesModifier

  • Fête patronale, le dernier week-end de juillet.

AssociationsModifier

La principale association du village est l'Association sportive et culturelle de Marcilly-sur-Seine (ASCM), regroupant de nombreuses sections, comme les ateliers féminins, enfants, le théâtre etc.

FleurissementModifier

Au concours des villes et villages fleuris, la commune a obtenu une fleur en 2006, puis sa deuxième en 2007 et une troisième fleur en 2008.

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur au pairle d'argent chargé de trois trains de billes de bois au naturel, accompagné, en chef, d'un poisson contourné aussi d'argent, au flanc dextre, d'une ancre cordée d'or et, au flanc senestre, d'une gerbe de blé du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Christian Taillard, Philippe Béchu, « Les châteaux de Marcilly-sur-Seine au XVIIIe siècle », dans Bulletin Monumental, 2003, tome 161, no 2, p. 127-150 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  2. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.