Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Manoir des Hamardières

manoir à Fondettes (Indre-et-Loire)

Le manoir des Hamardières est situé sur la commune de Fondettes, dans le département d'Indre-et-Loire.

Manoir des Hamardières
Image illustrative de l'article Manoir des Hamardières
Vue d'ensemble du Manoir des Hamardières
Début construction XVIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1951)
Coordonnées 47° 23′ 57″ nord, 0° 37′ 06″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Fondettes

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Manoir des Hamardières

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Manoir des Hamardières

Sommaire

Localisation et situationModifier

Le manoir des Hamardières et son domaine sont localisés dans la partie centro-méridionale de la commune de Fondettes, une ville située au sein du canton de canton de Saint-Cyr-sur-Loire, dans l'arrondissement de Tours, département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire[1].

Le site des Hamardières, de forme quadrangulaire, est encadré par un réseau viaire qui est constitué de la rue de Château-Gaillard, au sud ; de la rue du Morier, à l'Ouest ; de la rue des Fontaines, au nord ; et de la rue des Chevallières, au nord-est et à l'est[1].

HistoriqueModifier

Au début du XVIIIe siècle, 1716, la demeure, ainsi que le domaine des Hamardières, site localisé au sein de la paroisse de Fondettes, était alors la propriété de l'ancien maire de Tours Nicolas Patas[2], un négociant appartenant à une famille issue de la province de l'Orléanais et venue s'installer en Touraine en 1625[3]. Par ailleurs, un document d'archives religieuses datant de 1787, et intitulé Registre de visite du diocèse de Tours, fait état d'une chapelle qui se présentait comme l'une des dépendance du manoir des Hamardières[2].

Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [4].

Description et architectureModifier

Lors de sa construction, la demeure des Hamardières se présente comme étant une résidence typique de la campagne de Touraine[5].

Bien que ses bâtiments annexes, à vocation agricole et situés dans les parties est et ouest du domaine aient fait l'objet de quelques remaniements au cours du XIXe siècle, le corps de logis — excepté de petites modifications de son architecture d'intérieur —, ainsi que le parc qui l'entoure ont conservés leur état d'orgine[5].

Les logements du manoir sont constitués d'un corps principal flanqué d'une ailes disposée en retour d'angle et venant partiellement encadrer la cour[5].

L'espace central du bâtiment principal, qui apparaît sous la forme d'une travée, est pourvu d'un avant-corps venant légèrement en saillie des deux facades qui l'entoure[5]. Cette avancée est surmontée d'un fronton de forme triangulaire muni d'une ouverture en oculus[5].

Le bâtiment d'angle est, quant à lui, contigüe à des communs[5].

Enfin, placée au sud de la cour intérieure, s'élève une chapelle de taille modeste et à plan rectangulaire[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Manoir des Hamardières, Fondettes, Indre-et-Loire », sur site du géoportail openstreet.map, (consulté le 3 avril 2017).
  2. a et b Jacques-Xavier Carré de Busserolle, Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. : Mémoires de la Société archéologique de Touraine., t. III, Tours, Société archéologique de Touraine, , 425 p. (lire en ligne [PDF]), pages 80 et 303.
  3. Jacques-Xavier Carré de Busserolle, Mémoires de la Société archéologique de Touraine : Armorial Général de la Touraine, t. XIX, Société archéologique de Touraine, (lire en ligne), page 737.
  4. Notice no PA00097758, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. a, b, c, d, e, f et g « Manoir des Hamardières », sur Base Mérimée (consulté le 23 mars 2017).

Voir aussiModifier