Ouvrir le menu principal

Mametz (Somme)

ancienne commune française du département de la Somme
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mametz.
Ne doit pas être confondu avec la commune du Pas-de-Calais Mametz.

Mametz
Mametz (Somme)
Mametz, le 18e régiment de lanciers britannique en 1916.
Blason de Mametz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Albert
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Statut Commune déléguée
Maire délégué Stéphane Brunel
2019-2020
Code postal 80300
Code commune 80505
Démographie
Gentilé Mametziens, Mametziennes
Population 183 hab. (2016 en augmentation de 8,28 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 59′ 52″ nord, 2° 44′ 13″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 135 m
Superficie 7,25 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Carnoy-Mametz
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 15.svg
Mametz

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 15.svg
Mametz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Mametz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Mametz

Mametz est une ancienne commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Elle a fusionné le avec Carnoy pour former la commune nouvelle de Carnoy-Mametz, dont elle est désormais une commune déléguée.

Les habitants de Mametz sont appelés les Mametziens et Mametziennes[1].

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Mametz se situe entre Albert et Bray-sur-Somme sur le 50e parallèle.

Communes limitrophesModifier

Avant la fusion de 2019, Mametz était limitrophe des communes suivantes :

Transports en commun routiersModifier

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 39 (Albert - Péronne) et la ligne no 46 (Péronne - Cléry-sur-Somme - Albert), chaque jour de la semaine sauf le dimanche et les jours fériés[2].

Géographie physiqueModifier

Nature du sol et du sous-solModifier

Le sous-sol est essentiellement crayeux.

Relief, paysage, végétationModifier

Le paysage est constitué de plaines cultivées et boisées.

HydrographieModifier

Aucun cours d'eau ne traverse le territoire communal.

ClimatModifier

Le climat de la commune est tempéré océanique.

Géographie humaineModifier

Urbanisme et habitatModifier

Le village est essentiellement résidentiel et à vocation agricole.

Aménagements et développement durableModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Aménagements réalisés[Quand ?]
  • la commune a remis à niveau ses voiries hors agglomération.

Aménagements projetés :

  • création d'une salle polyvalente ;
  • remise à niveau de ses équipements et réseaux d'eau potable et la sécurisation de son approvisionnement en eau ;
  • la réduction de la vitesse dans l'agglomération qui est traversée par une route départementale.

ToponymieModifier

On trouve plusieurs formes dans les textes anciens pour désigner Mametz : Mammetum, Mammecoe au IXe siècle. Maumey en 1300, Mammès en 1539, Malmest ou Malmetz. Metz signifierait limite, frontière ou habitation[3].

HistoireModifier

Moyen ÂgeModifier

  • En 1316, on trouve la trace de la seigneurie de Mametz pour Engherand de Maumes, chevalier du Roi de France,
  • En 1322, Mathieu II de Mailly, seigneur de Mametz.
  • Pierre, Lancelot et Raoul de Mametz moururent le à la bataille d'Azincourt.

Première Guerre mondialeModifier

Le , au premier jour de la bataille de la Somme, contournant le « saillant de Fricourt » par le sud, la 7e division britannique s'empara du village, dans l'après-midi[4].

Article détaillé : Bataille de la Somme.

Le nom de Mametz est resté lié au bois qui se situe au nord-est du village, lieu de résistance allemande. Les soldats gallois s'en emparèrent le 12 juillet 1916, après huit jours de combats acharnés, au prix de très lourdes pertes. Le poète gallois, Harry Fellows, combattit à cet endroit[5].

C'est cette même division qui fut chargée de reconquérir le bois de Mametz en août 1918 lors la contre-offensive alliée après de la Offensive du Printemps (ou bataille du Kaiser, qui fut la dernière grande offensive allemande).

Article détaillé : Offensive du Printemps.

Le grand lance-flammes de Livens de l'armée britannique y a été déployé, mais a été rendu inutilisable par un obus allemand le . Cette arme de 20 m de long pesait 2,5 tonnes et était servie par 7 hommes. Elle était capable de projeter un jet d'essence enflammé à plus de 100 m de distance[6].

De nombreux clichés photographiques sont faits par les armées alliées en 1917, montrant la désolation du site[7],[8],[9]

Le village est détruit à la fin de la guerre[10],[11],[12]. À ce titre, le village été décoré de la Croix de guerre 1914-1918, le [13].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Fusion de communesModifier

À la suite de la proposition du maire de Carnoy, dont la faible population (105 habitants) rendait difficile ne serait-ce que la constitution d'une liste de 11 candidats aux élections municipales ou la gestion minimale de chaque collectivité (élaboration d'un budget, les listes électorales...), outre l"incitation budgétaire offerte par l'État pendant trois ans[14], celle-ci fusionne avec Mametz pour former, le la commune nouvelle de Carnoy-Mametz[15],[16].

Mametz est désormais une commune déléguée de Carnoy-Mametz.

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Mametz se trouve dans l'arrondissement de Péronne du département de la Somme. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la sixième circonscription de la Somme.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton d'Albert[17]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle est resté intégrée à ce canton (passé de 26 à 67 communes), jusqu'à la fusion de 2019.

IntercommunalitéModifier

La commune faisait partie de la communauté de communes du Pays du Coquelicot[18] jusqu'à la fusion de 2019.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2006 Émile Rousselle    
mars 2006 mars 2008 Hélène Clin    
mars 2008[19] décembre 2018 Stéphane Brunel SE Conseiller général d'Albert (2011 → 2015) )
Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Stéphane Brunel SE  

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[21].

En 2016, la commune comptait 183 habitants[Note 1], en augmentation de 8,28 % par rapport à 2011 (Somme : +0,27 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
443367510509512541542524513
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
457438416383365343305301279
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
25926923070118117139149159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
150150174188177165165165164
2013 2016 - - - - - - -
178183-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Les communes de Fricourt, Bécordel-Bécourt et Mametz sont associées[Quand ?] au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI)

La commune fut la première du canton d'Albert, en 2010, à équiper son école primaire d'un espace numérique de travail (tableau blanc interactif et ordinateurs portables pour les élèves)[réf. nécessaire] ;

Vie associativeModifier

  • Aujourd'hui[Quand ?], trois associations fonctionnent à Mametz[réf. nécessaire] :
    • une association de chasseurs ;
    • le comité des fêtes ;
    • l'association « Mametz au fil du temps » qui a pour but d'effectuer des études et recherches sur la vie de la commune.

Manifestations culturelles et associativesModifier

ÉconomieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La commune a une économie essentiellement agricole, consacrée à la culture de la betterave, blé, orge, pomme de terre, maïs, avoine et luzerne pour l'alimentation des chevaux, bovins et ovins. De nos jours, seules, quelques fermes ont survécu.

Trois artisans y sont installés (terrassier, couvreur et maçon).

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Martin[23], rénovée en 2018[24].
  • Oratoire à la Vierge, de 1961, situé à l'intersection de la rue de la Libération et de la rue des Moreaux[25].
  • Mémorial à la 38e division galloise : situé face au Bois de Mametz, au nord-est du village, inauguré le 11 juillet 1987, le monument à la 38e division galloise, œuvre du sculpteur et forgeron gallois Petersen David, représente un dragon rouge, emblème du Pays de Galles[26].
  • Les cimetières militaires du Commonwelth : Dantzig alley british cemetery, Devonshire cemetery, Flatiron copse cemetery, Gordon cemetery[26].
  • Plaque au Manchester regiment[26]
  • Le circuit du Souvenir passe par le village[27].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Lle chanoine Louis François Solente, issu d'une ancienne famille mametzienne, est décoré de la Légion d'honneur[28] par l'impératrice Eugénie en 1866.
  • Émile Leturcq (1870-1930), né à Mametz, pharmacien à Albert. En tant que maire d'Albert et conseiller général, il met en œuvre la reconstruction d'Albert après la Première Guerre mondiale.
  • Robert Solente est né en 1908 à Mametz. Il est professeur au collège d'Albert, adjoint au maire de 1947 à 1959. Grâce à son action militante, le collège d'Albert fut transformé en lycée et prit le nom de lycée Lamarck. Il est président de la délégation spéciale nommée en 1960 par décret du président de la République après à la dissolution du conseil municipal de Mametz. Il a écrit les ouvrages suivants : Essai généalogique, La famille Solente à Mametz et Lamarck biologiste. Il était chevalier de la Légion d'honneur. Une avenue d'Albert porte son nom.

Mametz dans les artsModifier

Le nom de la commune est cité dans la chanson Butcher's Tale (Western Front 1914), des Zombies, présente sur l'album Odessey and Oracle.

HéraldiqueModifier

  Blason D'argent à trois maillets de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent, 1844

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. habitants.fr, « Pas-de-Calais > Mametz (62120) » (consulté le 11 novembre 2010)
  2. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  3. Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent, 1844.
  4. British official photo, « Photo : Mametz. Anciennes positions allemandes. Canon britannique en position près d'un dépôt de munitions abandonné par les Allemands », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 26, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 5 janvier 2019).
  5. Département de la Somme, « Sites de la Première Guerre mondiale : le guide » [PDF], sur http://centenaire.org (consulté le 5 janvier 2019), p. 36.
  6. « Le Dragon de la Somme », Guerre Souterraine & Innovations Techniques, Monter au front - Archéologie 14-18 - Ministère de la culture (consulté le 5 janvier 2019).
  7. British official photo, « Photo : Mametz (près). Anciennes tranchées allemandes bouleversées par l'artillerie », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 26, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 5 janvier 2019).
  8. British official photo, « Photo : Bois de Mametz. Un ancien abri allemand », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 26, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 5 janvier 2019).
  9. British official photo, « Photo : Bois de Mametz. Lisière du bois et restes d'un campement britannique », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 26, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 5 janvier 2019).
  10. Carte spéciale des régions dévastées, document mentionné en liens externes, 1920.
  11. « A) Le village de Mametz (d'apr. le "Daily Mirror") - extrait du "Matin" du 19 juillet 1916. B) Méaulte (Somme) : l'église. - [Carte postale]. C) Méaulte (Somme) : rue de l'église avant le bombardement. - [Carte postale] G. Lelong, Amiens. », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 janvier 2019).
  12. Oswald Macqueron, « A) Ruins of Mametz. - Extrait de "The Western Front" by Muirhead Bone, mars 1917. B) Église de Miraumont et monument abattu (1918). C) Monument allemand devant l'église de Miraumont (1917). D) Miraumont : à gauche, l'église », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 janvier 2019).
  13. Journal officiel du 30 octobre 1920, p. 16878.
  14. MR et ML, « Somme : les communes de Carnoy et Mametz fusionnent : A partir de ce mardi 1er janvier, les villages de Carnoy et Mametz, situés au sein du Pays du coquelicot, ne forment plus qu'une seule commune. Un changement décidé par leurs deux maires pour, notamment, simplifier leur fonctionnement », France 3 Hauts-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le 5 janvier 2019)
  15. « Arrêté préfectoral du 26 octobre 2018 portant création de la commune nouvelle de Carnoy-Mametz au 1er janvier 2019 », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Somme, nos 2018-076,‎ , p. 11-15 (lire en ligne [PDF])
  16. Vincent Hery, « Carnoy et Mametz formeront une commune nouvelle dès le 1er janvier : Les deux villages du Pays du coquelicot s’unissent pour former une commune nouvelle à partir du 1er janvier », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 5 janvier 2019).
  17. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Pays du Coquelicot, « Mametz » (consulté le 11 novembre 2010)
  19. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 20 février 2009)
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  23. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Église de Mametz, d'après nature, 28 avril 1877. », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 janvier 2019).
  24. Pierre-Louis Curabet Pawlak, « Mametz Une église Saint-Vaast désormais flambant neuve et… créatrice d’emploi », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2019).
  25. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 233 (ASIN B000WR15W8).
  26. a b et c « Mametz dans la Grande Guerre », Transversales > Villes & villages pendant la Grande Guerre, sur http://www.picardie1418.com (consulté le 5 janvier 2019).
  27. Elan cyclotouriste de Champs-sur-Marne et Guerre 14-18, « Le Circuit du Souvenir de la Somme », sur https://ignrando.fr, (consulté le 5 janvier 2019).
  28. « Louis François Solente », base Léonore, ministère français de la Culture.