Ouvrir le menu principal

Malartic (Québec)

ville du Québec (Canada)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malartic.

Malartic
Malartic (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale La Vallée-de-l'Or
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Martin Ferron
2017-2021
Code postal J0Y 1Z0
Constitution
Démographie
Gentilé Malarticois, e
Population 3 377 hab.[2] ()
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 00″ nord, 78° 08′ 00″ ouest
Superficie 14 615 ha = 146,15 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 819
Code géographique 2489015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Malartic

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Malartic

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte administrative de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Malartic

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte topographique de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Malartic
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Malartic est une ville du Québec située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de La Vallée-de-l'Or dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue[3].

Sommaire

GéographieModifier

La ville de Malartic se situe à 70 km à l'est de Rouyn-Noranda dans le nord-ouest québécois. Son territoire, qui forme un quadrilatère irrégulier, s'insère entre le lac Malartic au nord, la ville de Val-d'Or à l'est et la municipalité de Rivière-Héva à l'ouest et au sud. Sur la rive opposée du lac Malartic au nord se trouve la MRC voisine d'Abitibi[4].

La superficie totale est de 158,54 km2, dont 146,15 km2 terrestres[3]. Les principales mines qui ont produit à Malartic sont : Canadian Malartic Mines, East-Malartic Gold Mines, Malartic GoldFields Mines ainsi que la Barnat-Sladen Mines. Un total de plus de 8 millions d'onces d'or furent extraites des sols de Malartic.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

À l'instar de plusieurs villages de l'Abitibi-Témiscamingue, on a voulu rendre hommage à un militaire, Anne-Joseph-Hippolyte de Maurès de Malartic (1730-1800), officier du régiment de Béarn qui a pris une part active à la bataille des plaines d'Abraham en 1759. Ce compagnon d'armes de Montcalm a laissé un mémoire intitulé Journal des campagnes au Canada de 1755 à 1760. Blessé à la poitrine lors de la bataille de Sainte-Foy en 1760, il quitta le Canada en septembre de la même année.

Jacques Miquelon, le député unioniste d'Abitibi-Est de 1948 à 1960, a vécu une vingtaine d'années à Malartic.

  • 1916 : proclamation du canton de Fournière.
  • 28 avril 1939 : le canton de Malartic devient la ville de Malartic. M. William B. Hetherington est élu maire.
  • 2006 : la compagnie minière Osisko Exploration lance un projet de mine à ciel ouvert à Malartic. Osisko doit déménager plusieurs maisons vers un nouveau quartier avant de pouvoir commencer la construction. Le déménagement a débuté en 2008 et devrait être complété en 2009. La minière Osisko prévoit de commencer ses activités en 2011.
  • 2008 : André Vezeau devient maire de Malartic par acclamation.
  • 2009 : la Corporation minière Osisko obtient l'accord de Québec d'exploiter une mine à ciel ouvert, Canadian Malartic, sur le territoire de la Ville. Avant cet accord, la minière avait commencé à déménager plus de 100 maisons du quartier sud, car le gisement se trouve juste en dessous de la ville. C'est la première mine d'or à ciel ouvert d'une telle envergure au Canada, nécessitant la relocalisation et l'expropriation de la population urbaine. Cette mine a employé 800 travailleurs durant sa phase de construction en 2009-2010.
  • 2009 : André Vezeau est réélu maire de Malartic par acclamation. Début du programme de relocalisation du quartier sud.
  • 2011: Début de la production de la nouvelle mine.
  • 2013: Martin Ferron est élu maire de Malartic et réélu en 2017.
  • 2014: La Corporation minière Osisko fait l'objet d'une tentative d'acquisition hostile par Goldcorp. Les compagnies Agnico-Eagle et Yamana Gold achètent alors la Corporation minière Osisko pour 3,9 milliards de dollars.
 
Vue sur le centre-ville de Malartic, rue Royale.

DémographieModifier

Les habitants de Malartic sont les Malarticois[5].

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
4 3264 1543 7043 6403 4493 377
(Sources : Statistique Canada)

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[6].

Malartic
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Fernand Carpentier Voir
2005 Voir
2008 André Vezeau Voir
2009 Voir
2013 Martin Ferron Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


ÉconomieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les informations de la fiche proviennent de MAMOT, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Malartic », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 89015,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2017), sauf exceptions suivantes :
    a. Coordonnées géographiques : RNC, Ressources naturelles Canada, « Malartic », Toponymes, Gouvernement du Canada, no EHCTX,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2017).
    b. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 31 août 2017), carte 1/15 000.
  2. Recensement du Canada, 2016
  3. a et b MAMOT, « Malartic », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 89015,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  4. MAMOT, 890 - MRC de La Vallée-de-l'Or, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  5. Gentilé officiel, voir MAMOT, Fiche 89015.
  6. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  7. Archives des résultats des élections municipales
  8. André Vézeau élu maire, Radio-Canada.ca
  9. Archives des résultats des élections municipales

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Genevière Brisson, Catherine Morin Boulais et Emmanuelle Bouchard-Bastien, « Une difficile prise en compte des changements sociaux en milieu minier nordique : le cas de Malartic (Québec) », Recherches sociographiques, vol. 58, no 2,‎ , p. 387-413 (DOI 10.7202/1042168ar, lire en ligne).

Articles connexesModifier


Liens externesModifier