Ouvrir le menu principal

Louis Germain-Martin

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Martin et Martin.

Louis Germain-Martin
Illustration.
Louis Germain-Martin à la sortie de l'Élysée (1932)
Fonctions
Député 1928-1936
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GR
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 75 ans)
Résidence Hérault

Louis-Germain Martin, dit Germain Martin, né au Puy-en-Velay (Haute-Loire) le et mort à Paris le , est un historien de l'économie et un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Louis Germain-Martin est le fils d'Antoine Martin architecte au Puy-en-Velay. Il est diplômé de l'École des Chartes en 1897 et nommé secrétaire du Musée social[1].

Agrégé des facultés de droit il est Professeur à la faculté de droit à l'Université de Paris. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1927. Membres dès 1914 puis vice-président en 1928 de la très libérale Société d'économie politique, il est co-directeur à partir de la même année du mensuel qui lui est lié, le Journal des économistes.


En janvier 1937, il prend la présidence du Comité de prévoyance et d'action sociales (CPAS), fondé l'année précédente en réaction au Front populaire et lié à la Confédération générale du patronat français, un organisme de propagande patronal qui combat la Confédération générale du travail et le communisme et défend l'autorité et les missions du patronat, par ses conférences et ses brochures.

Sous l'Occupation, il est membre du Conseil national instauré par Vichy.

SourcesModifier

  • « Louis Germain-Martin », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Olivier Dard, Louis Germain-Martin ( 1872-1948 ), de la nébuleuse réformatrice au CPAS, dans Olivier Dard, Gilles Richard (dir.), Les permanents patronaux: éléments pour l'histoire de l'organisation du patronat en France dans la première moitié du XXe siècle, Centre de recherche histoire et civilisation de l'Université de Metz, 2005

Ses papiers personnels sont conservés aux Archives nationales sous la cote 443AP[2]

OuvragesModifier

  • La grande industrie en France sous Louis XV, 1900
  • L'histoire du crédit en France sous le règne de Louis XIV, 1913.
  • La surintendance de Fouquet et les opérations de crédit public, 1913
  • Le Problème financier, 1930-1936, 1936
  • De La Civilisation latine à la dictature asiatique, Domat-Montchestien, 1937
  • Les Grands Messieurs qui firent la France, 1945
  • Le chef d'entreprise : évolution de son rôle au XXème siècle, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1946

RéférencesModifier

  1. Roger Grand Louis Germain-Martin (1872-1948). In: Bibliothèque de l'école des chartes. 1948, tome 107, livraison 2. pp. 340-342.
  2. Voir la notice dans la Salle des inventaires virtuelles des Archives nationales.

Liens externesModifier