Liste des intendants de la généralité de Châlons

page de liste de Wikipédia

La Généralité de Châlons est la circonscription des intendants de Champagne, leur siège est Châlons-en-Champagne.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité de ChâlonsModifier

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances de Champagne
Date Nom
1589 - 1591 Michel Le Tellier II ( -1608)
fils de Michel Le Tellier I, notaire au Châtelet. Il a été marié avec Perrette Locquet qui a été un temps la maîtresse du duc de Mayenne, chef de la Ligue. Père de Michel Le Tellier III, conseiller à la Cour des aides, marié à une Chauvelin. Grand-père de Michel Le Tellier IV, secrétaire d'État à la Guerre et chancelier de France
commissaire et examinateur au Châtelet en 1573, correcteur de la Chambre des comptes en 1575. Les activités de sa femme lui a permis d'obtenir l'intendance des finances de la Ligne. Puis intendant en Champagne, maître des comptes
1615 - 1616 André 1er Lefèvre d’Ormesson d’Amboile (-)
seigneur d’Ormesson
conseiller au Grand-Conseil en 1598, conseiller au parlement de Paris en 1600, maître des requêtes ordinaire en 1605, directeur des finances, conseiller d'État, intendant à Lyon puis intendant de justice en Champagne, maître des requêtes honoraire en 1635, doyen des conseillers d'État en 1654 jusqu'à sa mort
1620 Baptiste de Bermont
conseiller du Roi en son conseil d'État, maître des requêtes ordinaire de l'Hôtel du roi. Il fait donner lecture d'une commission du Roi datée du , par laquelle il est «commis et ordonné intendant de justice es provinces de Champagne et Brie, bailliages, sénéchaussées, sièges présidiaux et prévôtés et tous autres sièges et juridictions établis esdits pays»
1623 Jacques Le Prévost ( -1653)
chevalier, seigneur d'Herbelay, Montigny et Malassise
conseiller au parlement de Paris en 1617, conseiller d'État, maître des requêtes ordinaire de l'Hôtel du roi en 1624, intendant de justice de la province de Champagne
1630 - 1632 Isaac de Juyé (vers 1583-)
sieur de Moricq, fils de Pierre Juyé, seigneur de Forges, président à La Rochelle
Il a été reçu au Grand Conseil le , conseiller du roi en ses conseils d'État et privé, élu échevin de Paris en 1615, maître des requêtes ordinaire de l'Hôtel du roi le , intendant des finances et justice de Champagne, ville et pays de Metz, Toule et Verdun par commission du . Il a été intendant en Touraine, Poitou, Berry et Guyenne. Conseiller d'État en 1632, dont il est mort doyen. Après les émeutes des ouvriers de la soie le provoquées par l'arrivée du commis du fermier général à Lyon et l'augmentation des droits de douane, par une lettre du , le roi informe le consulat de la ville de Lyon de l'arrivée d'Isaac de Juyé commis pour la poursuite des émeutiers et «pour la conservation de nostre aucthorité dans nostre ville de Lyon et le seureté de noz bons subjects d'icelle» auquel avaient fait défaut le prévôt des marchands et les échevins.
1633 - 1634 Isaac de Laffemas (vers 1583-)
avocat au parlement de Paris en 1604, secrétaire du roi en 1613, procureur du roi en la chambre de justice en 1620, maître des requêtes en 1625, intendant en Champagne en 1633, intendant en Limousin en 1634, lieutenant civil de Paris (1637-1640)
1635 Jean de Choisy ( -)
seigneur de Beaumont et de Balleroy, père de l'abbé de Choisy
greffier du conseil, reçu au parlement de Paris e la cinquième chambre des Enquêtes le , maître des requêtes le , intendant en Champagne, Roussillon, Languedoc, intendant d'armées, conseiller d'État, chancelier de Gaston d'Orléans
1636 Nicolas Claude Vignier ( -1648)
chevalier, baron de Villemor, de Saint-Liébaut et de Barbezieux (seigneurie qu'il vendit à Richelieu), marquis de Mirebeau par son mariage en 1635 avec Catherine Chabot de Mirebeau, fille de Jacques Chabot de Mirebeau et d'Anne de Coligny, qui était veuve de César-Auguste de Saint-Lary, Grand écuyer de France
conseiller du roi en ses conseils d’État et privé, président à mortier au parlement de Metz le , intendant en Lorraine, Barrois et Trois-Évêchés (1640-1646) conseiller d'État en 1643
1638 Claude du Housset
1639 Jean de Choisy (1598-)
seigneur de Beaumont et de Balleroy, père de l'abbé de Choisy et de Jean-Paul de Choisy qui a été intendant à Metz en 1663
greffier du Conseil, puis reçu conseiller au Parlement de Paris le , maître des requêtes le , intendant en Champagne, Roussillon, Languedoc, conseiller d'État, chancelier de Gaston d'Orléans
1640 de Choche
1640 Gobelin
1641 Jean de Mesgrigny d'Orgeval
il était auparavant intendant d'Auvergne et intendant du Bourbonnais (1635-1638)
1641 Nicolas Bretel de Grémonville (1606-)
seigneur de Grémonville, fils de Raoul Bretel de Grémonville, président au parlement de Rouen
conseiller au Grand Conseil en 1631. Richelieu le nomme le intendant de justice à l'armée de Picardie commandée par le maréchal de Châtillon. Il participa au siège d'Arras et aida à la conquête de l'Artois. Richelieu le récompense en le nommant intendant de justice, finances et police en Champagne le . Il assiste en 1641 à la Bataille de la Marfée près de Sedan. Le il est nommé à l'intendance du Languedoc et aide à l'organisation de l'armée qui devait envahir la Catalogne. En 1643, il est intendant d'armée dans le Piémont commandée par le maréchal d'Harcourt. Il y reste jusqu'en 1644 et fut ensuite nommé ambassadeur à Venise. Mazarin qui venait de remplacer Richelieu lui demande de se rendre d'bord à Rome où venait d'être élu Innocent X grâce à l'influence de l'Espagne. Cette mission s'accompagnait de la défense des intérêts de la famille de Mazarin car son frère, Michel Mazarin, voulait être nommé cardinal. Innocent X ayant nommé des cardinaux proches du roi d'Espagne et refusé le chapeau de cardinal à Michel Mazarin, il quitta Rome à la fin d' et transmis à Michel Mazarin de la part du gouvernement français l'archevêché d'Aix. L'action d'Innocent X fut à l'origine d'une guerre entreprise par la France en Italie. Une flotte commandée par l'amiral de Brézé fit voile vers la Toscane en . De Brézé étant mort, une nouvelle flotte commandée par le maréchal de la Meilleraye qui prit Piombino et Porto-Longone en , ce qui effraya Rome. Michel Mazarin y gagna son chapeau de cardinal. Après l'échec de la mission à Rome, Mazarin le laissa dans son poste d'ambassadeur à Venise jusqu'en 1647, puis il revint à Paris où il meurt.
1644 Nicolas Jeannin de Castille ( -)
seigneur et baron de Chagny, Montjeu, Antully, la Porcheresse, la Perrière, la Thoison, Petit-Monjeu et Saint-Blaise, en Bourgogne, seigneur marquis de Montjeu
conseiller au Parlement de Paris le , maître des requêtes le , trésorier de l’Épargne, secrétaire des ordres du roi, greffier des ordres du Roi sur la démission de Nicolas Potier de Novion en 1657, charge qu'il conserve jusqu'en 1671.
1645 Le Camus
1648 Jean 1er Molé de Champlâtreux
seigneur de Lassy et Champlâtreux fils de Mathieu Molé
conseiller au parlement de Paris en 1637, umaître des requêtes en 1643, puis intendant de justice
1650 Paget
1656 Daniel Voysin du Plessis ( -1693)
conseiller au Grand Conseil en 1640, maître des requêtes en 1646, intendant d'Auvergne en 1654, puis en Champagne. Il est commissaire au procès de Fouquet, puis prévôt des marchands de Paris, conseiller d'État en 1666. En 1679 il est commissaire à la chambre de justice traitant de l'affaire des Poisons.
1663 Louis de Machault de Soisy (-)
seigneur de Soisy
conseiller au Grand Conseil le , maître des Requêtes le , intendant de Haute-Guyenne (1655 - 1656), intendant de Champagne à Châlons en 1663, intendant de Picardie, Boulonnais, Flandre, Hainaut (1665-1666), intendant d'Orléans (1667-1669), puis à intendant à Soissons (1669-1682), maître des requêtes honoraire le
1665 d'Herbigny
1667 - 1673 Louis-François Le Fèvre de Caumartin (1624-1687)
conseiller au parlement de Paris en 1644, maître des requêtes en 1653, intendant en Champagne, conseiller d'État en 1672
1674 de Ménars
1674 - 1689 Thomas Hue de Miromesnil (1634-1702)
marquis de Miromesnil
conseiller au Grand Conseil en 1659, maître des Requêtes le , intendant à Poitiers (1672-1673), intendant de Châlons (1674-1689), intendant à Tours (1689-1701)
1689 - 1691 Louis Béchameil de Nointel (1649-1718)
marquis de Nointel
maître des Requêtes le , commissaire près la chambre des comptes de Bretagne (1679), intendant à Tours (1680-1689), intendant de Châlons (1689-1691) puis intendant de Bretagne (1692-1705), conseiller au conseil de Commerce (1708), inspecteur général des vivres des armées du roi (1709), conseiller d'État en 1712
1692 - 1699 Michel Larcher III ( -)
marquis d'Olisy, seigneur de Bajacourt, baron de Baye, Ormoy et autres lieux, fils de Pierre Larcher III, président de la Chambre des comptes et de Françoise Mangot
Conseiller au Grand Conseil en 1681, Grand rapporteur de France en 1682, maître des requêtes en 1687, commissaire de la Chambre souveraine pour la réformation de la Justice aux Grands Jours en 1688, intendant à Rouen en 1690, puis en Champagne, avant d'être nommé en survivance de son père démissionnaire, président de la Chambre des comptes en 1700
1700 - 1702 Jean-Baptiste de Pommereu (ou Pomereu)
seigneur de la Bretèche, marquis de Riceys
conseiller au Parlement de Paris en 1678, maître des Requêtes en 1685, intendant à Alençon (1689-1700), puis conseiller d’État
1703 - 1711 André d'Harouys de La Seilleraye (1661-1731)
seigneur de La Rivière et de La Seilleray
conseiller au parlement de Paris en 1684, maître des requêtes en 1694, intendant de Franche-Comté (1700-1703), il démissionne en 1711
1712 - 1730 César-Charles de Lescalopier (-)
seigneur de Nourard, père de Gaspard-César-Charles de Lescalopier, intendant à Montauban (1740-1756) puis intendant à Tours (1756-1766)
conseiller au parlement de Paris, maître des requêtes ordinaire, intendant en Champagne, conseiller d'État, puis premier président du Grand Conseil en 1714
1730 - 1739 Félix-François Aubery de Vastan (1681-)
marquis de Vatan, baron de VieuxPont
avocat au Châtelet, conseiller au Parlement en 1716, maître des requêtes en 1718, intendant à Limoges en 1723, intendant du Hainaut (1725-1727), intendant à Caen (1727-1730), puis de la Champagne, prévôt des marchands de Paris en 1740, conseiller d'État en 1743
1739 - 1750 Charles-Étienne Lepeletier de Beaupré
1751 - 1764 Henri-Louis Barberie de Saint-Contest de la Chateigneraie
sieur de la Chateigneraye, fils de Dominique-Claude Barberie de Saint-Contest, frère de François-Dominique Barberie de Saint-Contest
il est reçu conseiller au parlement de Paris le , maître des Requêtes le , intendant à Limoges (1743-1751), puis en Champagne (-1764)
1764 - 1790 Gaspard-Louis Rouillé d'Orfeuil (-)
intendant à La Rochelle (1762-1764), puis intendant de la Champagne
1785 - 1790 Antoine-Louis Rouillé
fils du précédent, adjoint à son père en qualité de sous-intendant


Remarque : Les noms et dates des premiers intendants de justice sont variables suivant les documents consultés. Par ailleurs, il n'est pas certain que leurs commissions n'aient pas été définies pour des missions ponctuelles d'application de décisions royales et pour des durées limitées dans le temps[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Claude-Rémi Buirette de Verrières, Annales historiques de la ville et Comté-Pairie de Chalons-sur-Marne, p. 285-286, Châlons, 1788 Texte

Liens internesModifier