Liste des intendants de la généralité de Moulins

page de liste de Wikipédia

La généralité de Moulins est la circonscription des intendants du Bourbonnais, leur siège est Moulins.

Après la réunion du Bourbonnais à la couronne, l'administration royale s'y implante :

  • 1523 : établissement des gouverneurs du Bourbonnais ;
  • 1551 : présidial de Moulins ;
  • 1587 : création de la généralité de Moulins par Henri III.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité de MoulinsModifier

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances du Bourbonnais
Date Nom
1593 Robert Miron
1599 Louis Le Fèvre de Caumartin (1552-1623)
Garde des sceaux de France (1622-1623)
1612 Génicourt d'Aultry
Intendant de la justice en Nivernais, Auvergne, Bourbonnais et Marche par commission datée de Fontainebleau, le et enregistrée en 1612
1616 Robert Aubéry de Trilport
Intendant de la justice en Bourbonnais, Nivernais et Auvergne, datée de Paris, le
1617 François Thévin
1623 Turgot
1632 René de Voyer de Paulmy d'Argenson (1596-1651)
seigneur d’Argenson
Il a été intendant du Dauphiné et des pays adjacents pour la guerre d'Italie et de Savoie, en 1630, intendant des provinces de Berry, Touraine, Angoumois, Haute et Basse Marche, Haute et Basse Auvergne, sous le prince de Condé, gouverneur de ces provinces et de Bourgogne, en 1632, intendant de Saintonge et de Poitou, en 1633, intendant de l'Auvergne en 1634, intendant d'une des armées du roi en 1635, intendant de l'armée commandée par le maréchal de La Force, en 1636, intendant de l'armée d'Italie, en 1637, intendant des armées de terre et de mer en Catalogne en 1641, intendant du Poitou, Saintonge, Angoumois, pays d'Aunis et îles adjacentes en 1644. En 1646, il traite pour le roi avec le pape, le Grand duc de Toscane et d'autres princes d'Italie. Il est nommé en 1646 intendant de justice, police, finance et vivres de l'armée de terre qui est en cours de formation en Provence. Il assiste en 1647 aux États de Languedoc avec le duc d'Orléans. Il est nommé ambassadeur de Venise en 1650 Il prend l'état ecclésiastique en 1651.
1634 Jacques Le Fèvre (?-1667)
Seigneur de Saint-Port et sainte Assise, conseiller au Parlement de Paris, Maître des requêtes ordinaires de l'Hôtel du Roy, intendant du Bourbonnais (1634-1636)
1636 Jean de Mesgrigny (vers 1674-1650)
marquis de La Villeneuve
conseiller d'État, intendant du Bourbonnais (1636-1638) et d'Auvergne (1635-1638), premier président du parlement d'Aix (1644-1655)
1638 Humbert de Chaponnay (vers 1586-1672)
seigneur de l'Isle de Meaux, de Beauregard, de la Chartonnière
vice-bailli de Vienne, lieutenant général au présidial de Lyon, maître des requêtes en 1633, intendant de Bourgogne en 1634, intendant à Moulins, puis intendant du Lyonnais, Forez et Beaujolais en 1640
1641 Barthélémy Dupré (?-1645 ou 1646)
Intendant du Poitou en 1634, intendant en Bourbonnais en 1641
1643 Antoine Phélypeaux (?-1665)
Seigneur du Verger, conseiller au Parlement de Paris en 1624
1649 Gilbert III Gaulmyn (1585-1665)
seigneur de Montgeorges, de Châtignoux, de Sauzay, de la Guyonnière et de Chezelles
1649 Antoine de Villeneuve de Bordeaux
Maître des requêtes en 1642, surintendant des finances du duc d'Orléans en 1644, intendant des finances en 1649
1651 Jean Gaulmyn ( -1693)
seigneur de Beauvoir, de Tronger
1654 Louis Gérard de La Cour des Bois (?-1718)
Conseiller au Grand Conseil en 1646 Maître des requêtes en 1654
1655 Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre (1622-)
1655 - 1658 Jean Bochart de Champigny (7e du nom) ( -)
seigneur de Champigny, et de Noroy
petit-fils de Jean Bochart, neveu de François Bochart Saron de Champigny, intendant du Dauphiné et à Lyon, père de Jean Bochart de Champigny, 8e du nom, et de Guillaume Bochart de Champigny, évêque de Valence
conseiller au parlement de Paris en 1638, maître des Requêtes le , intendant de Moulins et intendant de Limoges la même année (1655-1658), puis intendant de Tours (1658-1659), et intendant de Rouen (1660-1664).
1661 Auguste-Robert de Pomereu (ou Pommereu) (1630-)
seigneur de la Bretesche, Saint-Nom et Vauxmartin, baron de Riceys
conseiller au Grand Conseil le , maître des requêtes le , président au Grand Conseil en , puis intendant en Auvergne (1663-1664), à intendant à Bourges et à Moulins, conseiller d'État en 1675, prévôt des marchands de Paris en 1676, intendant en Bretagne (1689-1692), président en la chambre royale de l'Arsenal, conseiller au Conseil royal des finances (1697-1702, premier commissaire du Roi aux assemblées du clergé
1666 Henri Lambert d'Herbigny (-)
seigneur d'Herbigny, marquis de Thibouville
père de Henri François Lambert d'Herbigny qui a suivi la même carrière que lui et a été amené à le remplacer plusieurs fois
conseiller au parlement de Paris le , maître des requêtes le . Il a été ensuite intendant en Dauphiné, en 1679, intendant à Montauban, en 1691, intendant à Lyon, en 1694, puis intendant à Rouen la même année et a été remplacé par son fils.
1669 Charles Tubeuf (1634-)
baron de Verd et de Blanzat, fils de Jacques Tubeuf de Blanzat, président en la chambre des Comptes de Paris
conseiller au parlement de Paris en 1654, maître des requêtes le , intendant en Languedoc (1665-1667) avec Claude Bazin de Bezons, Intendant à Bourges et à Moulins, puis intendant à Tours en 1674 où il meurt en charge
1675 Thomas-Alexandre de Morant (1642-1713)
marquis de Mesnil-Garnier
il est ensuite intendant et commandant en Provence (1680-1687), premier président du parlement de Toulouse, en 1687
1677 Charles Faulcon de Ris (1640-1691)
fils de Charles Faucon de Ris; premier président du parlement de Rouen
conseiller au parlement de Rouen, maître des requêtes, intendant à Moulins en 1677, intendant de Guyenne en 1678, puis premier président au parlement de Rouen
1678 Michel-André Jubert de Bouville (1645-1720)
seigneur de Bouville
avocat général à la cour des Aides, intendant à Limoges en 1676, ensuite intendant à Alençon en 1683 puis revient intendant à Limoges en 1689
1682 Urbain Le Goux de La Berchère (1642 -)
seigneur de la Berchère, marquis de Dinteville et de Santenay, comte de la Rochepot, baron de Toisy
puis intendant d'Auvergne (1684-1685), intendant à Montauban (1685 - 1692), intendant à Rouen en 1692
1684 - 1686 Jean de Creil de Bournezeau (1644-1709)
marquis de Creil-Bournezeau
Conseiller au Châtelet[1], conseiller au parlement de Paris,reçu le  ; maître des Requêtes, reçu le , puis intendant à Orléans (1686-1694), conseiller d'État en 1694
1686 Florent d'Argouges (1647-1719)
marquis de Plessis
conseiller au parlement de Rennes en 1676, maître des requêtes. Nommé intendant à Moulins en 1686, il est révoqué, intendant de Bourgogne entre et
1688 Antoine d'Aquin de Châteaurenard (1657-1735)
seigneur de Châteaurenard, fils d'Antoine d'Aquin, premier médecin du roi, il est nommé alors qu'il n'est pas maître des requêtes, neveu de Luc d'Aquin, évêque de Fréjus (1681-1697), cousin de Louis d'Aquin qui est évêque de Fréjus après résignation de son oncle en sa faveur, puis évêque de Sées (1698-1710)
conseiller au parlement de Paris en 1679, commissaire départi à Moulins en 1688. En 1694 il devient président au Grand Conseil mais est destitué peu après, mais reste propriétaire de la charge jusqu'en 1707.
1694 Jacques Le Vayer (1650-1738)
seigneur de Sablé, neveu de Roland Le Vayer de Boutigny ( -1685), intendant à Soissons
conseiller au Grand Conseil en 1674, maître des requêtes en 1687, puis intendant à Moulins
1699 de Fieubet
non acceptant
1699 Jean II de Turmenyes de Nointel (1668-1727)
fils de Jean de Turmenyes de Nointel ( -1702), financier, reveveur général de la généralité d'Amiens (1669-1682), secrétaire du roi en 1676, trésorier général de l'Extraordinaire des Guerres entre 1682 et 1696, quand il devient garde du Trésor royal. Il a construit le château de Nointel
conseiller au parlement de Paris en 1690, maître des requêtes ordinaire de l'Hôtel du roi en 1692, intendant à Moulins, puis il succède à son père comme garde du Trésor royal entre 1703 et 1718 et partage cette charges avec Pierre Gruyn.
1702 Gilles IV de Maupeou (1647-1727)
comte d'Ableiges
conseiller au parlement de Paris en 1674, maître des requêtes en 1683, d'abord intendant en Auvergne en 1691 et intendant à Poitiers en 1695

Jacques Hardouin-Mansart (1677-1762)
comte de Sagonne
Fils de Jules Hardouin-Mansart, père de Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne et de Jean Mansart de Jouy
1709 Jacques Étienne Turgot de Sousmont (1671-1722)
Il a été auparavant intendant de la généralité de Metz, en 1697, puis intendant à Tours
Fils de Dominique Turgot, intendant à Tours, né posthume Il est le père de Michel-Étienne Turgot, prévôt des marchands de Paris, et grand-père de Jacques Turgot
1713 Marc-Antoine Turgot de Saint-Clair (1668-1748)
Il a été intendant de Riom, puis intendant de Bourges et ensuite intendant de Soissons
1720 Jean-Charles Doujat (1653-1726)
Il a été intendant de Poitiers (1705-1708), intendant de Bordeaux, et intendant de Hainaut
1723 Gilles Brunet d'Evry (1683-1762)
seigneur d'Evry
Il a été intendant de Riom
1729 Barthélemy de Vanolles (1684-1770)
Maître des Requêtes en 1722. Il a été ensuite intendant de Franche-Comté (1734-1743), puis intendant d'Alsace, entre 1746 et 1750. Conseiller d'État en 1750 et 1765.
1734-1738 Bertrand René Pallu (1692-1758)
seigneur de Ruau
Il devient ensuite intendant de Lyon (1738-1750)
1738 Louis Jean Bertier de Sauvigny (1709-1788)
Il a été ensuite intendant de la généralité de Grenoble (1740-1744), et intendant de la généralité de Paris (1744-1776), et premier président du parlement de Paris pendant la « réforme Maupeou » (1771-1774)
1740 Pierre Jean François de La Porte (1710-1793)
Maître des Requêtes en 1734, Il est ensuite nommé intendant du Dauphiné (1744-1761). Conseiller d'État en 1767, 1768 et 1782
1744 Jean Louis de Bernage
seigneur de Vaux
Il est ensuite intendant de Metz (1756-1766).
1756 Aimable-Pierre-Thomas de Bérulle (1726-)
petit-fils de Pierre de Bérulle, intendant du Lyonnais, premier président du parlement du Dauphiné, fils de Pierre-Nicolas de Bérulle, qui lui a succédé dans cette charge
il est ensuite nommé premier président au parlement du Dauphiné où il reste en charge jusqu'en 1779, sauf pendant l'intermède du parlement Maupeou, et transmet sa charge à son fils
1760- Jean Vincent Claude Le Nain
Il meurt le
Fils de l'intendant du Languedoc
1762-1765 Jacques de Flesselles (-)
conseiller au parlement de Paris, maître des requêtes, président au Grand Conseil. Il est ensuite intendant de la génaralité de Rennes, en 1765, puis intendant de Lyon (1767-1784). Membre de l’Académie de Lyon, il devient conseiller d’État en 1784 et prévôt des marchands de Paris en 1789.
1766-1777 Jean Samuel de Pont de Monderoux (1725-1805)
seigneur de Monderoux
maître des requêtes en 1755, intendant à Moulins, il est ensuite intendant de Metz-Trois-Évêchés (1778-1790)
1777-1781 Jean-Jacques-Philippe-Isaac Gueau de Gravelle de Reverseaux (1739-1794)
marquis de Reverseaux, comte de Miermaigne, seigneur, châtelain de Theuville, Allonne, Beaumont, Argenvilliers et autres lieux
Il a été ensuite intendant de la généralité de La Rochelle (1781-1789)
1781-1784 Antoine Terray (1751-1794)
vicomte de Rozières, seigneur de Changy et Saint-Bonnet
intendant à Montauban (1773-1781), puis intendant à Lyon (1784-1790)
1784-1788 Charles François Antoine de Barbarat de Mazirot (1740-1788)
comte de Muret, seigneur de Neuvron
-1789 Joseph Pierre François-Xavier Foullon de Doué (-)
marquis de La Tournelle, baron de Doué
Fils de Joseph François Foullon frère de Eugène Joseph Stanislas Foullon d'Escotiers intendant à la Guadeloupe puis intendant à la Martinique
avocat du roi au Châtelet le , maître des requêtes le , sous-intendant à Bayonne en 1787. Après 1789 il se retire à Saumur, puis émigre en Angleterre, ensuite en Belgique,enfin à Hambourg, à partir d'. Il rentre en France en 1800. Il est fait conseiller d'État honoraire le

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier