Louis-François Le Fèvre de Caumartin

intendant de la généralité de Châlons

Louis-François Le Fèvre de Caumartin de Boissy d'Argouges (1624-1687)[1] est une personnalité française de l'Ancien Régime.

Louis-François Le Fèvre de Caumartin
Image dans Infobox.
Pierre Louis van Schuppen, Louis-François Le Fèvre de Caumartin de Boissy d'Argouges (1685), gravure d'après François de Troy, château de Versailles.
Fonction
Intendant de la généralité de Châlons
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Famille

BiographieModifier

Louis-François Le Fèvre de Caumartin est le petit-fils du garde des Sceaux, Louis Lefèvre de Caumartin. Son père est conseiller d'État. Il épouse une demoiselle de Verthamon. Il est l'ami de Madame de Sévigné et le père de l'évêque de Blois. Son fils, Louis-Urbain, sera ami de Voltaire. Selon Saint-Simon, Louis-François était « l'ami le plus confident et le conseil du cardinal de Retz[réf. nécessaire]. » Sa maîtresse Charlotte-Marie de Lorraine, dite Mademoiselle de Chevreuse, avait beaucoup de considération pour lui[2]. En 1652, il avertit Retz de son arrestation imminente, mais celui-ci négligea l'avis.

FonctionsModifier

PublicationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Son patronyme peut s'écrire Lefebvre, Lefèvre, ou encore Le Fèvre.
  2. Guy Joli, t.I, p.139. Reprit par La Rochefoucauld dans ses Œuvres, nouvelle édition, t.II par J. Gourdault, Hachette 1874, p.254.

Liens externesModifier