Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligue.

La ligue de Smalkalde (ou Schmalkalden, en allemand Schmalkaldischer Bund) est une union militaire au sein de l'Empire romain germanique de Charles Quint, formée pour des motifs idéologiques en 1531, par des princes protestants allemands du Nord dirigés par Philippe de Hesse, puis l'Électeur Jean-Frédéric de Saxe. Elle entre en guerre contre l'empereur en 1545, c'est la guerre de Smalkalde.

Le moine allemand Martin Luther demande à partir de 1517 une réforme de l'Église que ni les autorités ecclésiastiques (le pape), ni le très catholique Charles Quint, empereur romain germanique, ne peuvent accepter. Luther est excommunié en 1521, et ses thèses sont condamnées devant la diète impériale de Worms la même année.

Cependant, son action trouve un large écho, notamment parmi la noblesse allemande. De grands princes adhèrent à ce projet de réforme. Luther est cependant en danger, au ban de la chrétienté et de l'Empire. Les princes protestants décident alors de le défendre contre l'Empereur et de soutenir son action. Ils forment pour cela la ligue de Smalkalde pour unir leurs forces. Du côté de Charles Quint, son vice-chancelier Matthias Held (de) tenta de former une ligue de Nuremberg.

Mais, malgré leur prestige et leur poids militaire, ces princes ont besoin d'appuis supplémentaires. La ligue demande alors l'aide du grand rival de l'Empereur, le roi de France François Ier. L'armée impériale écrase pourtant la ligue à Mühlberg le 24 avril 1547. Mais d'un point de vue politique, les partisans de Luther sont déjà trop puissants ; la paix d'Augsbourg, signée le par l'Empereur permet aux princes et seigneurs de choisir pour eux et leurs vassaux l'une des deux confessions chrétiennes, et autorise les sujets en désaccord avec la religion de leur suzerain à émigrer.

Sommaire

Membres fondateursModifier

Adhésions ultérieuresModifier

SourcesModifier

  • (fr) Paul Kittel, George Jean : Par la grâce de Dieu, comte Palatin du Rhin, duc de Bavière, comte de Veldenz et de la Petite-Pierre, fondateur de Phalsbourg, Éditions du musée de Phalsbourg, Éditions du Griffon, 2002, 978-2913162211.
  • (fr) Hubert Guicharrousse, « Luther et la légitimité de la guerre : la Ligue de Smalkalde et le droit de résistance », dans Jean-Paul Cahn, Françoise Knopper, Anne-Marie Saint-Gilles (éditeurs), De la guerre juste à la paix juste. Aspects confessionnels de la construction de la paix dans l’espace franco-allemand (XVIe-XXe siècles), Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2008, p. 35-48.

Voir aussiModifier