Nordhausen

ville d'Allemagne

Nordhausen
Nordhouse
Nordhausen
Vue sur le centre-ville.
Blason de Nordhausen
Héraldique
Drapeau de Nordhausen
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Nordhausen
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
18
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Kai Buchmann
Code postal 99734
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 62 041
Indicatif téléphonique +49 (0) 3631, 34653
Immatriculation NDH
Démographie
Population 41 791 hab. ()
Densité 386 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 31′ 01″ nord, 10° 48′ 00″ est
Altitude 208 m
Min. 180 m
Max. 260 m
Superficie 10 823 ha = 108,23 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Thuringe
Voir sur la carte topographique de la Thuringe
City locator 14.svg
Nordhausen
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Nordhausen
Liens
Site web www.nordhausen.de

Nordhausen (Nordhouse en français) est une ville allemande, située au pied sud du massif de Harz dans le Land de Thuringe. Une ancienne ville libre d'Empire et un membre de l'union des Lutherstädte, Nordhausen est le chef-lieu de l'arrondissement de Nordhausen.

GéographieModifier

La ville est située sur les cuestas du Trias inférieur (Buntsandstein) au sud du massif de Harz, à une altitude de 180 à 260 mètres. Les rivières Zorge et Salza, des affluents de la Helme, traversent la zone urbaine. Avec une population d'environ 40 000 habitants, Nordhausen est la septième ville de Thuringe, après la capitale Erfurt (à 61 kilomètres au sud), Iéna, Gera, Weimar, Gotha et Eisenach. Elle se trouve à environ 60 kilomètres à l'est de Göttingen, à 81 kilomètres à l'ouest de Halle-sur-Saale, à 87 kilomètres au sud de Brunswick et à 91 kilomètres au sud-ouest de Magdebourg.

QuartiersModifier

En plus du centre-ville, le territoire communal comprend 18 localités :

  • Bielen
  • Buchholz
  • Herreden
  • Hesserode
  • Hochstedt
  • Hörningen
  • Krimderode
  • Leimbach
  • Petersdorf
  • Rodishain
  • Rüdigsdorf
  • Salza
  • Steigerthal
  • Steinbrücken
  • Stempeda
  • Sundhausen

HistoireModifier

Appartenances historiques

  Saint-Empire (Ville libre) 1220-1802
  Royaume de Prusse 1802–1807
  Royaume de Westphalie 1807–1813
  Royaume de Prusse (Province de Saxe) 1815–1918
  Empire allemand 1871–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  République démocratique allemande 1949–1990
  Allemagne 1990–présent

Au Ve siècle, la région appartenait probablement au terrain des Thuringes qui a été soumis et incorporé aux royaumes francs en 531.

La localité de Nordhusa, le site d'un palais carolingien, fut mentionnés pour la première fois dans un acte délivré par le roi Louis le Germanique le . Le château fut reconstruit sous le règne de Henri l'Oiseleur, duc de Saxe depuis 912 ; il restait l'une de ses résidences préférées après son nomination au roi de Francie orientale en 919. Le fils cadet de Henri et son épouse Mathilde, Henri Ier, y est né peu après. Veuve d'Henri, Mathilde a fondé une communauté de chanoinesses laïques (Frauenstift) au château en 961. Quelques années plus tard, le domaine de Nordhausen faisait partie de la dot énumérée dans l'acte de mariage de l'impératrice Théophano.

Au XIIe siècle, une colonie des marchands se développa autour de l'église paroissiale de Saint-Nicolas. La ville était dévastée durant les affrontements armés entre l'empereur Frédéric Barberousse et le duc Henri le Lion autour de l'an 1180. Le conflit qui oppose les deux dynasties des Welf et des Hohenstaufen (« guelfes et gibelins ») a pris fin avec le mariage du fils de Henri, l'empereur Otton IV, et la petite-fille de Frédéric Barberousse, Béatrice de Souabe, le à Nordhausen.

La cité fut élevée au rang de ville d'Empire par le roi Frédéric II de Hohenstufen le . L'immédiateté impériale a été confirmée par le roi Rodolphe Ier de Habsbourg en 1290. Les tentatives d'occupation par les comtes de Schwarzbourg, les comtes de Stolberg et de nombreux autres nobles familles sont restées vaines. Nordhausen rejoint le Cercle de Basse-Saxe en 1500.

 
Publicité historique pour le Tabac à mâcher de Grimm & Triepel Kruse (1895)

Au début des Temps Modernes, la ville devient un centre de production des eaux-de-vie (spiritueux), du tabac à mâcher et de l'huile de vitriol. La Réforme protestante se développe à partir de 1523, propulsée par les prédications de Thomas Müntzer.

Au cours du Recès d'Empire, en 1802, Nordhausen perdit le statut de ville d'Empire et échoit au royaume de Prusse. Ayant fait partie du royaume de Westphalie pendant les guerres napoléoniennes, l'appartenance à la Prusse e a été renforcée par les resolutions du congrès de Vienne en 1815. La ville fut insoproée dans le district d'Erfurt au sein de la province de Saxe.

En 1937, un site de construction de missiles V1 et V2 (Aggregat 4) est installé à l'instigation du régime nazi. À la suite des bombardements de la base militaire de Peenemünde, une usine souterraine, dénommée « Mittelwerk » (« usine du centre ») est aménagée à Nordhausen en , à proximité du camp de concentration de Dora. Les bombardements stratégiques durant la Seconde Guerre mondiale, notamment par le Royal Air Force Bomber Command au 3 et au , entraînaient la destruction d'une grande partie de la ville qui fut prise par des unités du 7e corps de la 1re armée des États-Unis une semaine plus tard.

Jusqu'en 1990, Nordhausen faisait partie du district d'Erfurt, l'une des subdivisions administratives de la République démocratique allemande, créé lors de la réforme territoriale de 1952 en remplacement de l'ancien Land de Thuringe.

DémographieModifier

Évolution de la population de 1802 à 2004

1802 - 1946

1950 - 1996

1997 - 2004

TransportsModifier

La gare de Nordhausen est un important nœud de communication pour les communications avec Halle et Cassel-Wilhelmshöhe, et également le terminus de la Harzquerbahn traversant la montagne à Wernigerode au nord. La ville possède un réseau de transports en commun composé tout d'abord de nombreuses lignes de bus, et de trois lignes de trammway, dont une en tram-train, qui dessert toutes les communes jusqu'à Ilfeld (Harztor) au nord.

Le tronçon de la Bundesautobahn 38 reliant Göttingen et Leipzig est situé au sud de la ville. La Bundesstraße 4 (Bad HarzburgErfurt) traverse la zone urbaine.

JumelagesModifier

 
La vieille mairie.

La ville de Nordhausen est jumelée avec [1]:

Personnalités liées à la communeModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier