Ligne de Lutzelbourg à Drulingen

Ligne de
Lutzelbourg à Drulingen
Image illustrative de l’article Ligne de Lutzelbourg à Drulingen
Odonyme en souvenir de l'ancienne ligne,
à Lutzelbourg.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Lutzelbourg, Phalsbourg, Drulingen
Historique
Mise en service 1883 – 1903
Fermeture 1953
Concessionnaires RSB (1881 – 1889)
Pf. Str. B. (1889 – 1891)
EL (1891 – 1919)
AL [non concédée] (1919 – 1937)
SNCF (1938 – 1954)
Ligne déclassée (à partir de 1954)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 157 000 / 158 000
Longueur 21 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Trafic Ligne fermée

La ligne de Lutzelbourg à Drulingen est une ancienne ligne de chemin de fer française, à voie métrique, située dans les départements de la Moselle et du Bas-Rhin. Elle reliait les gares de Lutzelbourg et de Drulingen, en passant par Phalsbourg. La ligne est aujourd'hui déclassée et déposée.

Elle constituait la ligne no 157 000 du réseau ferré national, et était surnommée « Eselbahn » (le chemin de fer des ânes) ; deux auberges, une à Lutzelbourg et une autre à Hangviller, portent d'ailleurs ce nom. Par ailleurs, l'embranchement entre Phalsbourg-Maisons-Rouges et le centre-ville de Phalsbourg constituait la ligne no 158 000 du réseau ferré national.

HistoireModifier

 
L'ancienne gare de Phalsbourg.

La ligne est concédée à la « Rappoltsweiler Strassenbahn » (RSB) par ordonnance du 22 juillet 1881.

Le premier tronçon entre Lutzelbourg et Phalsbourg-Maisons-Rouges (5,77 km) est mis en service le 1er septembre 1883[1]. Un embranchement d'environ 800 mètres permettait la desserte du centre-ville de Phalsbourg[2].

L'exploitation de ligne est reprise par la « Pfalzburger Strassenbahn Gesellschaft » (Pf.Str.B.) en 1889. La Pf.Str.B. est rachetée par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) le 11 mai 1891.

Un second tronçon est ouvert entre Phalsbourg-Maisons-Rouges et Drulingen (14,26 km) le 1er octobre 1903[3].

Le 1er mai 1913, la ligne est prolongée d'1,96 km jusqu'à la nouvelle gare de Drulingen. L'ancienne gare étant alors renommée Drulingen-Est.

En 1914, le trafic quotidien était de sept départs dans le sens Lutzelbourg - Phalsbourg et quatre départs entre Phalsbourg et Drulingen. La durée du trajet était de 30 minutes entre Lutzelbourg et Phalsbourg et de 45 minutes entre Phalsbourg et Drulingen.

Le dépôt se trouvait à Phalsbourg-Maisons-Rouges. En 1918, il comptait 5 locomotives 040 T, 10 voitures voyageurs, 3 fourgons et 88 wagons à 3 essieux.

Au service d'été 1932, on compte neuf départs dans le sens Lutzelbourg - Drulingen dont quatre limités à Phalsbourg et un limité à Graufthal. Dans le sens Drulingen - Lutzelbourg, on compte également neuf départs dont cinq limités depuis Phalsbourg. Les trains étaient composés de voitures de 2e et 3e classe. La durée totale du trajet était de 1h20[4].

En 1938, le trafic marchandises de la ligne (principalement des pierres de tailles provenant des carrières de la région, du bois et des produits agricoles) était de 16 000 tonnes par an.

La section Phalsbourg - Drulingen est fermée au service voyageurs le 3 octobre 1945 puis au service marchandises le 1er mars 1951. La section Maisons-Rouges - Phalsbourg est également fermée au service marchandises le 1er mars 1951. La section Lutzelbourg - Phalsbourg est fermée au service voyageurs le 1er octobre 1949 puis au service marchandises le 1er septembre 1953. L'intégralité de la ligne est déclassé le 12 novembre 1954. La dépose de la voie est effectuée en 1956.

Description de la ligneModifier

La ligne desservait les gares et haltes de Lutzelbourg, Lutzelbourg-Village, Phalsbourg-Maisons-Rouges, Phalsbourg (embranchement), Vilsberg, Berling, Graufthal (qui nécessitait un rebroussement[5]), Hangviller, Bust, Siewiller, Drulingen-Est et Drulingen.

ExploitationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ligne Lutzelbourg - Maisons-Rouges sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 20 octobre 2016).
  2. Ligne Maisons-Rouges - Phalsbourg sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 20 octobre 2016).
  3. Ligne Maisons-Rouges - Drulingen sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 20 octobre 2016).
  4. Un peu d'AL, page 59 sur le forum LR Presse (consulté le 10 mai 2016).
  5. (de) Ancien plan de voies de la gare de Graufthal [image] (consulté le 18 décembre 2015).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • André Linard, Sarrebourg parle de sa gare : Sarrebourg, Moselle, Sarrebourg : Société d'histoire et d'archéologie de Lorraine, impr. 2008, coll. « Documents / Société d'histoire et d'archéologie de Lorraine », 1998 [mis à jour en 2007], 191 p. (ISBN 9782909433424)
  • Henri Domengie et José Banaudo, Les petits trains de jadis : Est de la France, vol. 5, Breil-sur-Roya, les Éd. du Cabri, , 231 p. (ISBN 2-908816-36-9, notice BnF no FRBNF35797520), « Lutzelbourg - Drulingen / Maisons-rouges - Phalsbourg », p. 112-117.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier