Ouvrir le menu principal

Ligne de Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

ligne de chemin de fer française

Ligne de
Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Image illustrative de l’article Ligne de Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Arrivée de la ligne devant le port de Saint-Gilles.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Nantes, Sainte-Pazanne, Machecoul, Challans, Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Historique
Mise en service 1875 – 1881
Concessionnaires Ch. de fer Nantais (1875 – 1878)
Ch. de fer de l'État (1878 – 1938)
SNCF (depuis 1938)
Caractéristiques techniques
Longueur 84 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Voie unique
Signalisation BAL de Nantes à Rezé
BAPR de voie banalisée de Rezé à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Trafic
Propriétaire SNCF Réseau
Exploitant(s) SNCF
Trafic TER

La ligne de Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie est une relation ferroviaire commerciale de 84 kilomètres qui emprunte les tronçons suivants :

En 2019, il faut environ h 15 pour la parcourir entièrement, soit une moyenne de 67 km/h[1]. Le meilleur temps est de h 10.

HistoireModifier

ChronologieModifier

GenèseModifier

Reliant historiquement Nantes-État à La Roche-sur-Yon via Sainte-Pazanne, Challans et Aizenay, le tracé de cette ligne à voie unique a été modifié une première fois en 1960, sur l'actuelle île de Nantes : celle-ci venant de la gare de Nantes via boulevard Vincent-Gâche après avoir traversé le boulevard des Martyrs-Nantais-de-la-Résistance par l'intermédiaire d'un passage à niveau, empruntait également la partie orientale du boulevard Babin-Chevaye sur son accotement sud, avant de bifurquer par l'actuelle rue Paul-Nizan pour rejoindre la gare de l'État. C'est pour supprimer cet inconvénient constituant de plus un problème pour la circulation automobile entre les deux rives de la Loire qu'un nouveau tracé plus au Sud fut adopté, évitant du coup les rebroussements en gare de l'État et faisant traverser le boulevard Général-De-Gaulle, le boulevard des Martyrs-Nantais-de-la-Résistance et le boulevard Victor-Hugo par l'intermédiaire de ponts.

Renaissance en 1982Modifier

Le tracé sera modifié une deuxième fois, en 1982, lors de sa réouverture. En effet, avant cette date, les trains venant de Nantes via Sainte-Pazanne, étaient contraints d'effectuer une manœuvre de rebroussement à Commequiers (qui était également reliée directement à La Roche-sur-Yon sans aucune manœuvre) avant de continuer leurs parcours vers Saint-Gilles. Afin de procéder à une réouverture toute l'année du tronçon Commequiers - Saint-Gilles (qui fut fermé en dehors de la période estivale), on décida alors de privilégier les liaisons ferroviaires entre la côte vendéenne et Nantes, plutôt qu'avec La Roche. Dans cet objectif, afin de raccourcir les temps de parcours (gain de temps d'environ 9 min[3]), on supprima le rebroussement de Commequiers, en construisant en 1982 un raccordement légèrement en amont de cette gare, qui ne fut alors plus desservie, et venant directement de Challans.

Modernisations à partir de 2009Modifier

Première phase de travaux en 2009Modifier

Une première étape de travaux a lieu entre 2009 et 2011 sur le tronçon situé entre Nantes et Sainte-Pazanne afin de refondre la signalisation et de relever la vitesse de circulation des trains de 90 à 140 km/h[4] Depuis de nouveaux chantiers sont en cours pour l'amélioration du trafic, de nouveaux travaux sont prévus en septembre 2014 pour une durée de 10 mois afin de rénover les sections de Sainte-Pazanne à Pornic et de Sainte-Pazanne à Saint-Gilles-Croix-de-Vie[5].

Depuis 2009, des travaux d'amélioration, comprenant la reconstruction de la voie (certaines portions datant de 1897 et 1905[6]), des améliorations du tracé, et la modernisation de la signalisation, sont réalisés sur la ligne. Ils visent à utiliser le matériel roulant moderne à son plein potentiel, le but étant de porter la vitesse maximale à 140 km/h (possible grâce aux engins de type X 73500 ou X 76500 qui parcourent la ligne) au lieu des 90 ou 100 km/h en vigueur depuis 2000 (80 km/h sur l'antenne de Pornic), et des 70 km/h avant la réouverture de la ligne en 1982.

La première phase de travaux a consisté à refaire à neuf la voie entre Rezé et Sainte-Pazanne et à mettre en place une signalisation automatique (BAPR de voie banalisée) sur toute la ligne (de Nantes à Rezé, la ligne était déjà équipée d’une signalisation automatique : le BAL). Dès fin 2010, une nouvelle grille a été mise en application pour profiter pleinement de ces améliorations.

La chronologie a été la suivante :

  • 13 décembre 2009 : premiers relèvements de vitesses entre Port-Saint-Père et Sainte-Pazanne ;
  • 20 juillet 2010 : mise en service du PAI de Sainte-Pazanne ;
  • 21 novembre 2010 : mise en service du BAPR de Sainte-Pazanne à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (ainsi que sur l’antenne de Pornic) en remplacement du CAPI ;
  • 16 janvier 2011 : mise en service du BAPR de Rezé à Sainte-Pazanne (avec pour conséquences, la suppression de l’arrêt général à Sainte-Pazanne et le relèvement de vitesse entre Rezé et Port Saint-Père) en remplacement du BM-VU ;
  • 31 mai 2011 : inauguration du nouveau poste d'aiguillage (PAI) de Sainte-Pazanne[7].

Deuxième phase de travaux en 2014Modifier

La deuxième phase, inscrite au contrat de projet 2007-2013 et qui consiste à rénover la voie pour augmenter la vitesse limite praticable de Sainte-Pazanne à Saint-Gilles-Croix-de-Vie est en cours depuis le 1er septembre 2014, sans avoir eu la confirmation du financement de l'État[8]. Cette rénovation était devenue urgente car l'état de la voie s'était dégradé au point que la SNCF a réduit la vitesse des trains en février 2012[9] puis en novembre 2013[10], limitant leur circulation à 60 km/h contre 90 auparavant[11]. Cette rénovation nécessite l'interruption totale des circulations ferroviaires sur ce tronçon jusqu'en juillet 2015[8].

Cette seconde phase devrait avoir renouvelé les six ponts-rails du trajet ainsi que le pont métallique du Falleron à Machecoul, l'ensemble de la voie (rails, traverses et ballast) et améliorer la signalisation[8]. Les quais des gares de Saint-Hilaire-de-Riez et de Saint-Gilles-Croix-de-Vie devraient être refaits afin d'améliorer l'accessibilité aux personnes handicapées[8]. Enfin, des passages à niveaux seront supprimés et d'autres, non gardés, seront automatisés[8]. Elle devait s'achever le 4 juillet 2015 mais deux semaines avant cette date, la SNCF annonce que la réouverture est reportée de deux mois en raison de malfaçons électriques sur la signalisation ferroviaire et les passages à niveau, liées à une faiblesse du pilotage du chantier[12]. Ce report prive la station balnéaire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie de desserte ferroviaire durant la saison touristique, ce qui provoque de nombreuses réactions indignées d'élus et d'usagers[13],[14],[15]. La réouverture a finalement eu lieu le 30 août 2015[16].

La nouvelle desserte envisagée une fois les deux phases réalisées est présentée dans le tableau ci-dessous.

Temps de parcours et desserte des principales gares (hors saison touristique)
Liaison Temps de parcours (en min) Desserte (en AR/j)
actuelle
actuel prévu[17] en semaine le vendredi le week-end
Nantes - Sainte-Pazanne 29 22 10 12 6
Nantes - Machecoul 39 34 9 11 6
Nantes - Challans 50 41
Nantes - Saint-Gilles-Croix-de-Vie 68 58
Évolution des vitesses limites (matériel automoteur)
De À Vitesse maxi
depuis 2000[18] décembre 2009[19] janvier 2011[20]
Nantes (Km 0) Rezé-Pont Rousseau (Km 1,8) 50 50 50
Rezé-Pont Rousseau (Km 1,8) Km 6,3 (emb. ZI) 90 90 120
Km 6,3 (emb. ZI) Bouaye (Km 14,6) 140
Bouaye (Km 14,6) Port-Saint-Père (Km 20,2) 100 100
Port-Saint-Père (Km 20,2) Sainte-Pazanne (km 20,6) 140
Sainte-Pazanne (km 20,6) Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Km 12,7) 90 90 90

TraficModifier

Fréquentation de la ligne ferroviaire de Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie[21]
1990 1995 2000 2005 2007
en milliers de voyages 297 138 252 477 569
en milliers de voyageurs-km 11 922 6 856 13 511 21 962 25 103

ProjetModifier

L'électrification de la ligne, qui la rendrait alors parcourable par les TGV et mettrait Saint-Gilles-Croix-de-Vie à trois heures de Paris sans changement en gare de Nantes, était soutenue par les élus vendéens et municipaux, pour une mise en service en 2015. Bien que ceux-ci souhaitaient participer au financement de l'opération[22], elle n'a pas été retenue dans les travaux de rénovation.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fiche horaire TER Pays de la Loire n°11, consultée sur le site ter-sncf.com le 5 mars 2019. Le meilleur temps de parcours est de 1h10 (TER 859105).
  2. Histoire de l'Ouest-État
  3. Comparaison des horaires de l'été 1975 (indicateur Chaix) et des horaires de 2010 (fiche horaire).
  4. Ligne Nantes-St Gilles-Croix-de-vie : l’exemple d’une décentralisation qui déraille, Jacques Le Brigand, La Gazette des communes, 23 avril 2014.
  5. Voie ferrée Nantes-Saint-Gilles : dix mois de travaux, Nantesmaville, 23 avril 2014.
  6. http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-14592275.html
  7. « Nantes-Pornic. La Région boycotte l'inauguration », article sur le site de la région du 1er juin 2011.
  8. a b c d et e « Travaux sur Nantes – Saint-Gilles – Pornic, 2e acte », article sur le site officiel de la région des Pays de la Loire, consulté le 1er septembre 2014.
  9. « La ligne malade n'a pas encore touché les fonds », article de 20 Minutes du 24 septembre 2013, consulté le 1er septembre 2014.
  10. « Temps de parcours allongés sur la ligne SNCF Ste-Pazanne/Pornic/Saint-Gilles », article du Courrier du Pays de Retz du 14 novembre 2013, consulté le 1er septembre 2014.
  11. « Nantes/Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou Pornic : pas de risque pour la sécurité, selon SNCF et RFF », article de France 3 du 12 septembre 2013, consulté le 1er septembre 2014.
  12. « Nantes - Pornic - Saint-Gilles : ce qui a déraillé », article de Ouest-France du 26 juin 2015 (consulté le 29 juin 2015).
  13. « TER: Le train n'ira pas à Pornic et Saint-Gilles cet été, les élus crient leur colère », article de 20 minutes du 25 juin 2015 (consulté le 29 juin 2015).
  14. « Les Pays de la Loire envisagent de porter plainte contre la SNCF », article du Monde du 24 juin 2015 (consulté le 29 juin 2015).
  15. « Saint-Gilles. Train : ça râle sur les quais de la gare », article de Ouest-France du 28 juin 2015 (consulté le 29 juin 2015).
  16. « Ligne Nantes-Pornic-St-Gilles. Le trafic des trains reprendra le 30 août », article de Ouest-France du 6 août 2015 (consulté le 18 août 2015).
  17. http://www.fnaut-paysdelaloire.org/categorie-10243545.html
  18. http://pagesperso-orange.fr/florent.brisou/Nantes-Pornic.htm
  19. Renseignements Techniques (RT) valable à partir du 13/12/2009
  20. Renseignements Techniques (RT) valable à partir du 16/01/2011
  21. (fr) Observatoire régional des transports, Les transports dans les Pays de la Loire - Voyageurs (Mémento statistique - Résultats 2007), Direction régionale de l'Équipement Pays de la Loire, , 52 p. (lire en ligne), « Fréquentation et trafic des lignes ferroviaires du réseau TER », p. 35
  22. (fr) Juliette Micheneau, « TGV Nantes-Croix-de-Vie : le dossier s'accélère » sur lessablesdolonne.maville.com (Ouest-France), 26 février 2008