Ouvrir le menu principal

Ligne 124 (Infrabel)

ligne de chemin de fer belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 124.

Ligne 124, de
Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud
Image illustrative de l’article Ligne 124 (Infrabel)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Villes desservies Bruxelles, Nivelles, Charleroi
Historique
Mise en service 1843 – 1874
Électrification 1949
Concessionnaire Cie de l'État belge (depuis 1845)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 124
Longueur 55,9 km
Vitesse de référence 120 - 140 km/h (160 km/h entre Bruxelles et Nivelles une fois le projet RER achevé)
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Nombre de voies 2 >(4 voies entre Bruxelles et Nivelles une fois le projet RER achevé)
Signalisation Latérale SNCB
Trafic
Propriétaire Infrabel
Trafic Fret, voyageurs (IC - L - P)
Schéma de la ligne

La ligne 124 de Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud, est l'une des principales radiales du réseau ferré belge. Elle a connu son heure de gloire au XXe siècle lorsque le bassin industriel de Charleroi écoulait une partie de sa production à l'exportation via le port d'Anvers.

Au début du XXIe siècle, l'État belge confie à la SNCB la mise en œuvre d'un RER autour de Bruxelles. Le tronçon nord de la ligne (entre Linkebeek, au sud de Bruxelles à la jonction avec la ligne 26 et Nivelles) doit ainsi être porté à 4 voies afin de découpler les trains rapides des trains RER à haute fréquence et qui feront de nombreux arrêts.

La vitesse maximale autorisée sur cette ligne est de 140 km/h. En 2010, cette vitesse ne peut être atteinte qu'entre Nivelles et Luttre. Ailleurs, la vitesse est toujours limitée à 120 km/h avec plusieurs points singuliers, notamment la courbe serrée qui relie les gares de Baulers et de Nivelles, qui est limitée à 60 km/h. Les travaux dans le cadre du RER auront notamment pour effet le relèvement de la vitesse entre Bruxelles et Nivelles

Sommaire

HistoireModifier

Si la numérotation actuelle des lignes ferrées belges voit une infrastructure unique, il s'agit en fait de plusieurs sections mises en service en deux vagues...

  • En 1843, un embranchement est inauguré au départ de Braine-le-Comte, vers Namur. Il comporte la section Luttre - Charleroi de l'actuelle ligne 124. Pendant 30 ans, ce trajet, peu direct, sera le seul entre Bruxelles et Charleroi.
  • Entre 1873 et 1874, les Chemins de fer de l’État belge inaugurent les différents tronçons entre Bruxelles et Luttre.
  • Entre les deux guerres mondiales, la SNCB développe un projet d'électrification qui débutera en 1935 par la ligne Anvers - Bruxelles. Après avoir expérimenté les automotrices électriques sur cette ligne, et après la Seconde Guerre mondiale, on envisage d'assurer l'important trafic de marchandise entre le port d'Anvers et le bassin de Charleroi avec ce mode de traction. La ligne est électrifiée dans son intégralité en 1949, suivie rapidement par la ligne de ceinture Est de Bruxelles afin d'assurer la continuité du trafic fret.

ExploitationModifier

 
Une automotrice AM 75 à Uccle Calevoet.

La desserte voyageurs se compose (en semaine) :

  • de deux relations Intercity (IC-I et IC-N) offrant un service cadencé à la demi-heure entre Bruxelles et Charleroi avec arrêt à Braine-l'Alleud, Nivelles et Luttre (1 sur 2 : Marchienne-au-Pont) ;
  • d'un train omnibus (L) entre Luttre et Charleroi-Sud ;
  • d'un train IR (InterRegio) entre Nivelles-Braine L'Alleud Bruxelles et Anvers-Central les jours de semaine ;
  • d'un train CR (Cityrail) entre Braine-l'Alleud et Alost qui emprunte les lignes 26 et 161 afin de desservir l'est de Bruxelles (quartier européen) ;
  • d'un train L entre Nivelles-Braine l'Alleud et Anvers-Central aux heures de pointe ;
  • de trains P qui effectuent divers parcours aux heures de pointe.

Le tronçon entre Marchienne-au-Pont et Charleroi-Sud est parcouru par les trains de la dorsale wallonne qui poursuivent ensuite par la ligne 112.

Le tronçon entre Luttre et Charleroi-sud est parcouru par les trains L de la ligne 117, dont la destination finale est Braine-le-Comte.

Le trafic marchandise est dévié entre Luttre et Bruxelles via Braine-le-Comte (ligne 117) plutôt que via Nivelles, la ligne étant assez saturée dans sa partie nord.

ProfilModifier

  • Entre Charleroi et Luttre, le profil de la ligne est relativement facile et la ligne longe le canal Bruxelles-Charleroi.
  • Le trajet entre Luttre et les environs de Nivelles est quasi rectiligne mais comporte une montée et une descente.
  • Trois courbes très serrées existent aux alentours de Nivelles, deux d'entre-elles sont dues à la jonction avec l'ancienne ligne 141 près de Baulers. En outre, de hauts remblais ont dû être construits.
  • Entre Nivelles et Rhode-Saint-Genése, le profil de la ligne est en dents de scie
  • L'importante différence de niveau entre Bruxelles-Midi et Rhode-Saint-Genèse est rattrapée par une longue rampe qui constitue la principale difficulté de la ligne avec notamment une rampe continue de 14‰ de plus de 5km entre Uccle et Rhode. De nombreux terrassements ainsi que deux viaducs ont été construits sur cette portion.

En dehors des deux viaducs de part et d'autre de la gare de Calevoet (3 arches et 4 arches), la ligne comporte peu d'ouvrages d'art. Le canal Bruxelles-Charleroi est franchi à Luttre sur le pont de Luttre et il existe un viaduc métallique sur la Sambre entre Charleroi et Marchienne.

Travaux RER BruxelloisModifier

 
La mise à 4 voies a progressé à Braine-l'Alleud (2016), mais les travaux semblent en panne.

Dans le cadre du futur Réseau express régional bruxellois d'importants travaux (de 2010 à 2016) ont lieu pour la mise à quatre voies d'une partie de la ligne[1] entre le viaduc de Calevoet et Nivelles, ces travaux ne seront pas terminés avant 2031[2].

Dans ce cadre, une nouvelle halte ferroviaire, dénommée Braine-Alliance, est en cours de construction (depuis 2010) entre les gares de Braine-l'Alleud et de Lillois[3].

Notes et référencesModifier

  1. Site Infrabel, Braine-l’Alleud Sud lire (consulté le 11 août 2011).
  2. « L'achèvement de la ligne 124 du RER entre Bruxelles et Nivelles? "Pas avant 2031" », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2018)
  3. Site eurogare.be La ligne 124 : Braine Alliance lire (consulté le 11 août 2012).

Voir aussiModifier