Ouvrir le menu principal

Levaré

commune française du département de la Mayenne

Levaré
Levaré
L'église Saint-Victeur.
Blason de Levaré
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Gorron
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Mayennais
Maire
Mandat
Serge Renault
2014-2020
Code postal 53120
Code commune 53132
Démographie
Gentilé Lévaréen
Population
municipale
303 hab. (2016 en diminution de 5,02 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 04″ nord, 0° 54′ 50″ ouest
Altitude Min. 183 m
Max. 246 m
Superficie 11,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Levaré

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Levaré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Levaré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Levaré
Liens
Site web levare.fr

Levaré est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 303 habitants[Note 1] (les Lévaréens).

GéographieModifier

La commune est nord-ouest du Bas-Maine. Son bourg est à 8 km à l'ouest de Gorron, à 13 km au sud-est de Landivy et à 15 km au nord d'Ernée[1].

ToponymieModifier

Le toponyme est attesté sous la forme Livaré en 1163[3]. Son origine est attribuée à un anthroponyme gaulois Lubarus[4] ou roman Liparus[3].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) mars 2008 Jean Fiault    
mars 2008[5] En cours Serge Renault[6]   Technico-commercial

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 303 habitants[Note 2], en diminution de 5,02 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Levaré a compté jusqu'à 985 habitants en 1800.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
812985818757738733733748748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
716740704744737701679697668
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
695633649580537558544544535
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
500456384370324358319310325
2016 - - - - - - - -
303--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

La commune de Levaré a conservé sa boulangerie et son bar-restaurant.

L'artisanat y est encore présent : un menuisier-ébéniste, un fabricant de barques en aluminium, un maçon, un pisciculteur. On y compte également une entreprise de travaux agricoles, un bouilleur de cru et un aviculteur.

Lieux et monumentsModifier

Activités et manifestationsModifier

Le comité des fêtes organise chaque année fin juin une fête champêtre. L'association La Vie au pays participe à différentes animations (art floral, initiation à la peinture, à l'œnologie, sorties pédestres, voyages, etc.).

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason De sable, à une tour d’argent, accompagnée en chef de deux coquilles saint Jacques du même.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité en octobre 1999:

L’argent et le sable sont la reprise du blason des Vaux, seigneur de Lévaré et fondateur du château. Son blason exact est “coupé de sable et d’argent à un lion de l’un dans l’autre”. La reprise intégrale des armes de famille étant interdite pour les municipalités, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

La tour représente le château dont il ne reste aujourd’hui qu’une tour.

La coquille reprend une partie des armes du Mont Saint Michel qui a été le premier possesseur du lieu de Levaré. Le blason exact de cette communauté est “de sable, à dix coquilles saint Jacques d’argent, 4, 3, 2 et 1. Au chef d’azur à trois fleurdelys d’or”. La remarque concernant la reprise du blason de famille est valable ici aussi.

Les ornements sont deux gerbes de blé d’or, mises en sautoir par la pointe et liées de sable pour rappeler l’importance de l’activité agricole.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 449
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. « Serge Renault, nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  6. Réélection 2014 : « Serge Renault a été réélu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 avril 2014)
  7. « Levaré (53120) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « Nominis - Saint Victeur » (consulté le 21 décembre 2013)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :