Saint-Mars-sur-la-Futaie

commune française du département de la Mayenne
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Mars.

Saint-Mars-sur-la-Futaie
Saint-Mars-sur-la-Futaie
La vieille aubépine, près de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Gorron
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Mayennais
Maire
Mandat
Maurice Roulette
2014-2020
Code postal 53220
Code commune 53238
Démographie
Population
municipale
538 hab. (2017 en diminution de 9,43 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 58″ nord, 1° 00′ 51″ ouest
Altitude Min. 135 m
Max. 252 m
Superficie 21,45 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Mars-sur-la-Futaie
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Mars-sur-la-Futaie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-sur-la-Futaie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-sur-la-Futaie
Liens
Site web saint-mars-sur-la-futaie.fr

Saint-Mars-sur-la-Futaie est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 538 habitants[Note 1].

GéographieModifier

Cours d'eauModifier

La Futaie.

ToponymieModifier

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Mont-Mars[2].

HistoireModifier

Le chemin de ferModifier

Saint-Mars-sur-la-Futaie était desservie par la ligne de chemin de fer départemental reliant Laval à Landivy. Cette ligne fut ouverte le 18 décembre 1901 et son déclassement fut décidé par le conseil général le 11 mai 1938.

En 1902, la gare de Saint-Mars-sur-la-Futaie avait accueilli 6 419 voyageurs[3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1805 1815 Mathurin Le Breton - -
1815 1821 Jean-Baptiste Rotureau - -
1822 1832 Amand Rotureau - -
1832 1834 Louis Lebreton - -
1835 1851 François Bansaye - -
1851 18 mars 1862 Eugène Levêque - -
15 juin 1862 17 juillet 1871 Alphonse Lévêque    
juin 1872 1891 Amand Rotureau - -
1891 1912 Aristide Levannier - -
1912 1919 Joseph Grasset    
1919 1935 Paul Levannier - -
- - - - -
mars 1983 juin 1985 Louis Geslin - -
juillet 1985 2001 Fernand Boissel - -
2001 En cours Maurice Roulette[5] Sans étiquette  

ÉconomieModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2017, la commune comptait 538 habitants[Note 2], en diminution de 9,43 % par rapport à 2012 (Mayenne : 0 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6201 2351 4551 4571 4031 4621 4831 5161 529
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4911 5081 4511 4021 4281 4241 4171 3581 305
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2831 2801 3461 1441 1131 0911 0801 0711 022
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
923842721702684623627628628
2013 2017 - - - - - - -
581538-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • La Hutte aux gabelous aussi appelée allée couverte de la Louvetière, site mégalithique du néolithique final.
  • L'aubépine située devant l'église. Elle est considérée comme l'un des arbres les plus anciens de France, probablement le plus vieux[9]. L'association ARBRES lui a décerné le label arbre remarquable de France en 2002[10].
  • Le monument aux morts, stèle en granit, de 3,10 m de haut et 1,10 m de large, recouverte des noms des défunts de la commune des deux guerres mondiales[11].
  • La chapelle Chêne-Jouanne se situe au lieu-dit le Petit-Aussé. Sur le linteau en granit de la porte est inscrite la date de sa construction (1790) ainsi que les noms des constructeurs et des propriétaires. La chapelle est surmontée d'une croix portant le Christ rouge de Pontmain[12]. Cette chapelle se situe au bord d’une petite route de campagne.
  • La chapelle de la famille Levannier. Située à côté du rond-point de Saint-Mars-sur-la-Futaie, cette chapelle est décorée de sculptures qui ont été enlevées de la maison seigneuriale de la Tannière[13].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Bernard de Tiron (1046-1117), appelé aussi Bernard de Ponthieu, Saint-Bernard de Ponthieu ou Saint-Bernard d'Abbeville, ermite.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

Altitudes, superficie : IGN[15].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Un demi-siècle de petits trains en Mayenne, Pierre-Alain Menant, Éditions du Petit Pavé.
  4. Archives départementales de la Mayenne [1]
  5. Réélection 2014 : « Maurice Roulette réélu maire à l'unanimité du conseil », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 avril 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. « l'Agence régionale de l'environnement de Haute-Normandie - Dossier Les vieux arbres de Haute-Normandie » (consulté le 5 mai 2009) (l'aubépine de Saint-Mars y sert de référence à celle de Bouquetot)
  10. Ouest France du 18 mai 2013 : https://www.ouest-france.fr/bretagne/fougeres-35300/laubepine-millenaire-larbre-le-plus-age-de-france-939291
  11. « Saint Mars »
  12. « La chapelle Chêne-Jouanne - Site Patrimoine et Histoire de Saint-Mars-sur-la-Futaie », sur https://stmarssurlafutaiepatrimoine.jimdo.com (consulté le 13 mai 2019)
  13. Collectif, Le patrimoine des communes de la Mayenne, t. 2, Paris, Flohic Éditions, , 953 p. (ISBN 2-84234-135-X), p. 521
  14. Jean-Loïc Guérin, « L’arbre le plus vieux de France pousse en Mayenne », ouest-france.fr, 21 août de 2017 (consulté en 3 février de 2020)
  15. Répertoire géographique des communes (http://professionnels.ign.fr/42/produits-gratuits/produits-gratuits-a-telecharger.htm).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :