Le Lamentin

commune française du département d'outre-mer de la Martinique

Le Lamentin (Lanmantin) est une commune française, située dans la collectivité territoriale unique de Martinique. Avec ses 62,32 km2 et ses près de 40 000 habitants, elle est respectivement la plus vaste commune en superficie de la Martinique et la deuxième ville la plus peuplée après Fort-de-France. C'est aussi la première ville industrielle et le poumon économique de l'île. En effet, elle abrite sur son territoire cinq zones industrielles et deux ZAC (ZI la Lézarde, ZI de la Jambette, ZI Les Mangles Acajou, ZI les Hauts de Californie, ZI de Places d'Armes, ZAC du Lareinty, ZAC de Manhity), la raffinerie de pétrole (La Sara) et les deux plus grands centres commerciaux de l'île (La Galleria et Place d'Armes). Sur le plan administratif, on trouve dans la commune du Lamentin, de grandes administrations telles que la CGSS (Caisse Générale de Sécurité Sociale), la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) et la Chambre d'Agriculture. La commune du Lamentin accueille aussi sur son territoire l'aéroport international Martinique Aimé Césaire.

Le Lamentin
Le Lamentin
L'aéroport Aimé-Césaire au Lamentin.
Blason de Le Lamentin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Martinique
Département Martinique
Arrondissement Fort-de-France
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique
Maire
Mandat
David Zobda (BPM)
2020-2026
Code postal 97232
Code commune 97213
Démographie
Gentilé Lamentinois
Population
municipale
39 641 hab. (2021 en diminution de 0,98 % par rapport à 2015en diminution de 0,98 % par rapport à 2015)
Densité 636 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 36′ 00″ nord, 61° 00′ 00″ ouest
Altitude Min. −10 m
Max. 363 m
Superficie 62,32 km2
Type Commune urbaine et littorale
Unité urbaine Le Lamentin
(ville isolée)
Aire d'attraction Fort-de-France
(commune du pôle principal)
Élections
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Martinique
Voir sur la carte topographique de Martinique
Le Lamentin
Géolocalisation sur la carte : Martinique
Voir sur la carte administrative de Martinique
Le Lamentin
Liens
Site web mairie-lelamentin.com

Géographie

modifier

Situation

modifier

La commune, intégrée à l'agglomération de Fort-de-France, et se situe à peu près au centre de l'île de la Martinique.

Cette commune accueille l'aéroport international Martinique Aimé Césaire, l'hippodrome de Carrère et les principales zones industrielles de la Martinique. Elle est traversée par la rivière la Lézarde, la plus longue de l'île (33 km).

Le climat y est de type tropical.

Relevé météorologique de Le Lamentin (1981-2010)-altitude: 3m 14° 35′ 42″ N, 60° 59′ 42″ O
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 22,1 21,8 22,1 22,9 24 24,8 24,8 24,4 23,9 23,5 23,2 22,6 23,3
Température moyenne (°C) 25,5 25,4 25,8 26,5 27,4 27,8 27,7 27,8 27,6 27,3 26,8 26 26,8
Température maximale moyenne (°C) 28,8 28,9 29,4 30,2 30,7 30,7 30,7 31,2 31,4 31,1 30,3 29,5 30,2
Record de froid (°C)
date du record
14,2
30.1954
14,6
25.1955
16,1
03.1962
16,6
24.1967
18,7
10.1964
20,2
17.1968
20,1
31.1955
19,9
22.1976
19
16.1964
19,1
20.1959
17,2
21.1970
14,2
25.1964
14,1
1964
Record de chaleur (°C)
date du record
32,1
31.1998
32,9
12.2015
34,4
10.2010
34,1
07.1998
33,7
08.2016
33,7
08.2011
32,8
29.2020
34,2
15.2020
35,2
24.2020
35,4
07.2012
34,1
20.2019
32,1
21.1995
35,4
2012
Ensoleillement (h) 181 193,8 223,1 209,1 216,5 189,4 204,2 221,5 207,9 190,7 173,2 169,5 2 379,9
Précipitations (mm) 120,6 83,1 83,2 105,9 134,5 174,5 206,9 258 225,4 279,3 278,8 144,7 2 094,9
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
69,5
27.1982
112,4
21.2000
70
05.1948
169,6
11.1981
91
10.1970
129,6
11.1962
95,1
28.2020
249,6
26.1995
269,3
07.1967
308,2
03.1990
193
11.2005
173
07.1976
308,2
1990
Nombre de jours avec précipitations 18,8 14,1 13,7 12,2 13,2 17,8 20,5 20,4 19,2 19,6 19,7 18,6 207,8
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 10 mm 3,2 1,8 2 2,8 3,7 5,3 6,6 7,4 6,8 7,7 8,1 3,9 59,2
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
28,8
22,1
120,6
 
 
 
28,9
21,8
83,1
 
 
 
29,4
22,1
83,2
 
 
 
30,2
22,9
105,9
 
 
 
30,7
24
134,5
 
 
 
30,7
24,8
174,5
 
 
 
30,7
24,8
206,9
 
 
 
31,2
24,4
258
 
 
 
31,4
23,9
225,4
 
 
 
31,1
23,5
279,3
 
 
 
30,3
23,2
278,8
 
 
 
29,5
22,6
144,7
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Le Lamentin est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine du Lamentin, une agglomération intra-départementale regroupant 1 commune[5] et 39 641 habitants en 2021, dont elle est une ville isolée[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Fort-de-France, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 28 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[8],[9].

La commune, bordée par la mer des Caraïbes à l'ouest, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[10]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[11],[12].

Voies de communication et transports

modifier
 
La ligne 420 Mozaïk dessert la ville du Lamentin.
 
La route nationale 1 dessert la commune du Lamentin.

La commune bénéficie de la présence de l'aéroport international Martinique Aimé Césaire[13].

La ville du Lamentin est desservie par le réseau de transports urbains Mozaïk.

Un TCSP effectué avec des bus à haut niveau de service. La ligne relie le centre-ville de Fort-de-France (Pointe Simon) au Lamentin à l'échangeur de Carrère, ou alors va jusqu'à la place Mahault[14].

Toponymie

modifier

La commune se nomme ainsi car les berges de la rivière la Lézarde étaient fréquemment visitées par les lamantins, aujourd'hui disparus des Petites Antilles. Un jour, un lamantin a été retrouvé échoué sur les berges de la rivière et depuis la commune porte ce nom. On peut d'ailleurs aujourd'hui en voir une très belle représentation sous la forme d'une statue devant la mairie de la commune.

Histoire

modifier

Cette basse région de la Martinique, avec sa mangrove et ses pays noyés par les fortes pluies, conserve dans son nom, le souvenir de ces pacifiques animaux, chassés pour leur viande par les premiers habitants amérindiens et européens....

Politique et administration

modifier

Rattachements administratifs et électoraux

modifier

Le Lamentin appartient à l'arrondissement de Fort-de-France et vote pour les représentants de l'Assemblée de Martinique.

Avant 2015, la commune était divisée en trois cantons :

Pour l’élection des députés, la commune fait partie de la première circonscription de la Martinique.

Intercommunalité

modifier

La commune appartient à la communauté d'agglomération du Centre de la Martinique.

Liste des maires

modifier
Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité

(décès)
Fernand Guillon PCM Entrepreneur de transport
Georges Gratiant PCM Avocat
Conseiller régional de la Martinique (1983 → 1990)
Conseiller général du canton du Lamentin (1970 → 1985)
Conseiller général du canton du Lamentin-3-Est (1985 → 1988)
[17]
(démission)
Pierre Samot PCM puis BPM Artisan maçon puis entrepreneur en bâtiment
Député de la 3e circonscription de la Martinique (2002 → 2003)
Conseiller régional de la Martinique (1998 → 2002 puis 2004 → 2010)
Conseiller général du canton du Lamentin-2-Nord (1987 → 1993)
Président de la CA du Centre de la Martinique (2008 → 2014)
[18] en cours David Zobda BPM Cadre territorial
Conseiller général du canton du Lamentin-2-Nord (2011 → 2015)
1er vice-président du conseil général de la Martinique (2011 → 2015)
Conseiller territorial de Martinique (2015 → 2021)
2e vice-président de la CA du Centre de la Martinique (2018 → )
Membre du Conseil exécutif de Martinique depuis 2021

Jumelages

modifier
  •   Santiago de Cuba (Cuba), signé en 1996 par Pierre Samot, maire du Lamentin et Nicolas Carbonell, maire de Santiago de Cuba.

Tendances politiques et résultats

modifier

Le Lamentin a été pendant 53 ans (1945-1998) le bastion du Parti communiste martiniquais. En effet, le Lamentin a depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale connu trois maires communistes, Fernand Guillon, Georges Gratiant et Pierre Samot.

Aujourd'hui, le Lamentin est le fief de Bâtir le pays Martinique, un parti fondé par Pierre Samot après sa démission du Parti communiste martiniquais en 1998. Ce parti détenait la mairie et les trois anciens cantons du Lamentin.

Population et société

modifier

Démographie

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[19],[Note 3].

En 2021, la commune comptait 39 641 habitants[Note 4], en diminution de 0,98 % par rapport à 2015 (Martinique : −5,28 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2016
16 21118 55323 14526 36730 02835 46039 84739 45840 175
2021 - - - - - - - -
39 641--------
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[20] puis à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

modifier

Enseignement secondaire : Les collèges et lycées du Lamentin :

  • Collège de Petit-Manoir
  • Collège privé Lisette Moutachy
  • Lycée général Acajou 1
  • Lycée général et technologique Acajou 2
  • Lycée professionnel de Place d'Armes

Il y a aussi 8 écoles maternelles et 12 écoles primaires sur le territoire de la commune du Lamentin.

Sports et loisirs

modifier

Équipements sportifs

modifier
  • Stade Georges-Gratiant, 10 000 places (quartier Place-d'Armes)
  • Stade Yves-Adèle (Bourg du Lamentin)
  • Anneau cyclable "Vénérand Ragoo" du Stade Yves Adèle[22]
  • Palais des Sports (quartier Petit-Manoir)
  • Piscine olympique communautaire Pierre Samot (quartier Petit Manoir)
  • Complexe sportif de Basse-Gondeau
  • Hippodrome de Carrère (dénommé Hippodrome de Martinique - Maurice Bruère-Dawson)
 
Le stade Georges-Gratiant.

Clubs sportifs

modifier

L'Aiglon du Lamentin, l'équipe phare de la commune a remporté 4 fois le Championnat de la Martinique de football en 1984, 1991, 1992 et 1998 et 3 fois la Coupe de la Martinique de football en 1995, 1996 et 2009 et la Ligue Antilles en 2011 et 2020. Les grands joueurs de l'histoire de l'Aiglon du Lamentin sont : Thierry Tinmar, ancien joueur du Paris Saint-Germain durant les années 1980, Garry Bocaly, ancien footballeur professionnel de l'Olympique de Marseille et de l'Équipe de France espoirs[23], Eddy Heurlié, ancien joueur de l'ES Troyes AC, Thierry Fondelot, Hilaire Délin, Philippe Victorin, Bruno Jean-Louis, Georges Gertrude, Patrick Cadol, Maurice Narcisse, Laurent Lagrand et Jean-Manuel Nédra, tous anciens joueurs sélectionnés en Équipe de la Martinique de football.

Le CS Bélimois, emmené par Patrick Percin, Eddy Heurlié, Thierry Honoré et Laurent Lagrand remporte la Coupe de la Martinique de football en 2012.

Médias

modifier

La Lorraine, bière, y est brassée.

Économie

modifier

Le Lamentin est une des communes les plus dynamiques de Martinique et accueille plus de 3 000 entreprises sur son territoire. Elle bénéficie de sa proximité avec Fort-de-France, de sa position centrale dans l'île et de la présence de l'aéroport.

Elle constitue également le 2e bassin d'emploi de la Martinique après Fort-de-France. Elle accueille la raffinerie de la Société anonyme de la raffinerie des Antilles.

Culture locale et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier

Personnalités liées à la commune

modifier

Héraldique

modifier
  Blasonnement :
Taillé de gueules à la colombe stylisée d'argent accompagnée en chef du mot "PAX" de même, et d'or à six abeilles de sable disposées 2-3-1 accompagnées en pointe du mot "LABOR" d'argent liseré de sable[30].

Notes et références

modifier
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Références

modifier
  1. D'après « Fiche climatologique de Kourou », sur Météo-France (consulté le ).
  2. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 du Lamentin », sur insee.fr (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Fort-de-France », sur insee.fr (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  11. « La loi littoral »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  13. Le site officiel de l'Aéroport Martinique-Aimé Césaire.
  14. Les Martiniquais prendront le bus à haut niveau de service.
  15. [PDF] Christelle Igout, Le Lamentin, ses maires et son histoire, , 19 p. (lire en ligne).
  16. Démis de ses fonctions.
  17. « Pierre Samot quitte son fauteuil de maire du Lamentin après 29 ans de mandature », sur Martinique La Première, .
  18. « David Zobda est le nouveau maire du Lamentin »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur RCI.FM, .
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  21. pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021
  22. Daniel Betis, « Vénérand Ragoo a donné son nom à l'anneau cyclable du Lamentin - Martinique la 1ère », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  23. « Fédération Française de Football », sur fff.fr (consulté le ).
  24. « Église paroissiale Saint-Laurent », notice no PA00135668, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. « Marché », notice no PA97200053, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Fédération Française de Football », sur fff.fr (consulté le ).
  27. « François-Elie, un miracle en or », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  28. « Mondiaux handisport: doublé 100/200 m pour Mandy François-Elie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur liberation.fr, (consulté le ).
  29. Margaux Baralon, « Mandy François-Elie, la revanche en or », sur la-croix.com, (consulté le ).
  30. « Armoiries du Lamentin », sur emblemes.free.fr (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

modifier

Liens externes

modifier