Pierre Samot

homme politique français

Pierre Samot
Illustration.
Fonctions
Député de la 3e circonscription de la Martinique

(8 mois et 8 jours)
Élection 16 juin 2002
Législature XIIe (Cinquième République)
Groupe politique NI
Prédécesseur Camille Darsières
Successeur Philippe Edmond-Mariette
Maire du Lamentin

(29 ans, 8 mois et 8 jours)
Prédécesseur Georges Gratiant
Successeur David Zobda
Biographie
Nom de naissance Pierre-Jean Samot
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance Fort-de-France (Martinique)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique PCM (1974-1998)
BPM (1998-2018)
Profession Artisan maçon
Entrepreneur en bâtiment

Pierre-Jean Samot, né le à Fort-de-France (Martinique), est un homme politique martiniquais. Il a été maire du Lamentin de 1989 à 2018 et député de 2002 à 2003.

BiographieModifier

Pierre Samot est un artisan maçon à la retraite et ancien membre du Parti communiste martiniquais (PCM). Il commence sa carrière politique auprès de l'ancien maire du Lamentin, Georges Gratiant, dont il devient le 1er adjoint de 1983 à 1989. En 1987, il est élu conseiller général puis en 1989, maire du Lamentin.

En 1998, à la suite de désaccords avec Georges Erichot, secrétaire-général du PCM, il fonde avec quelques dissidents son propre parti politique Bâtir le pays Martinique. En 1995, Pierre Samot est mis en examen pour favoritisme et trafic d'influences dans le cadre de l'affaire « des marchés publics » de la mairie du Lamentin. Mais malgré ses démêlés judiciaires, il parvient à se faire réélire avec panache maire du Lamentin avec 84,66 % des voix.

Aux élections régionales de 1998, la liste dissidente « Bâtir le pays Martinique » conduite par Pierre Samot obtient 4 sièges au Conseil régional. Les 4 élus de la liste votent en bloc en faveur d'Alfred Marie-Jeanne lors de l'élection du Président.

Le , Pierre Samot a été élu député dans la 3e circonscription de la Martinique, en battant le député sortant, Camille Darsières (PPM). Mais son élection a été invalidée par le Conseil constitutionnel le et il a été remplacé par son suppléant Philippe Edmond-Mariette.

Aux élections régionales de , sa liste "Alliance pour le pays Martinique" obtient 19 994 voix et elle fusionne au second tour avec celle conduite par Madeleine de Grandmaison du PPM. Il sera à nouveau élu conseiller régional sur la liste de l'union de la gauche "convergences martiniquaises" conduite par Madeleine de Grandmaison. Pierre Samot, entrepreneur en bâtiment de son état fut aussi président de la Chambre des métiers de la Martinique durant plusieurs années.

Lors des élections municipales des 9 et , Pierre Samot se présente pour la 4e fois à la mairie du Lamentin en présentant sa liste rajeunie intitulée « Lamentin passionnément ». Le , Pierre Samot est réélu à 74 ans maire du Lamentin dès le premier tour avec 8 319 voix soit 76,40 % des suffrages exprimés.

Pierre Samot a été élu Président de la CACEM (Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique), le .

Aux élections régionales de , Pierre Samot connaît un revers électoral, sa liste "Croire en nous-mêmes" obtient un faible score 5131 voix soit 3,97 % des suffrages et ne parvient pas à se maintenir au second tour.

En , Pierre Samot met un terme à son mandat de Maire du Lamentin et passe le flambeau à son premier adjoint David Zobda.

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandat parlementaire
Mandats locaux

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier