Le Catelet

commune française du département de l'Aisne

Le Catelet
Le Catelet
La mairie.
Blason de Le Catelet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Saint-Quentin
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Vermandois
Maire
Mandat
Chrystelle Locquet-Gonelle
2020-2026
Code postal 02420
Code commune 02143
Démographie
Gentilé Catelésien(ne)s
Population
municipale
192 hab. (2017 en diminution de 2,04 % par rapport à 2012)
Densité 468 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 11″ nord, 3° 14′ 42″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 108 m
Superficie 0,41 km2
Élections
Départementales Canton de Bohain-en-Vermandois
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Le Catelet
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Le Catelet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Catelet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Catelet

Le Catelet est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Le Catelet
Gouy Gouy
Bony   Gouy
Gouy

Le terroir de la commune, d'une superficie de 41 ha, est contigu au sud, à l'est, au nord et au nord-ouest à sa voisine Gouy, 1 760 ha, soit 43 fois plus étendue. La commune est traversée par l'Escaut.

 
Entrée du Catelet, venant de Gouy, par le pont sur l'Escaut.

HistoireModifier

 
La forteresse du Catelet, 1634, Christophe Tassin.
 
Vestiges des remparts du château avant 1914.
 
Carte des Cassini du secteur
(vers 1750).

Toponymie
Le Catelet (littéralement Le Petit Château) a vu au cours du temps son nom évoluer en fonction de nombreux dérivés: Chastelet en 1431, Bourg du Chastellet, Castellet, Castelet, Chalelet, Chatelet, Catellet, Le Castelet sur la Carte de Cassini [1].
Histoire
Les pierres de taille de la commune étaient très renommées.

Il doit son nom à une forteresse établie par François Ier en 1520. Prise en 1557 par les Espagnols puis en 1595, 1636 et 1650, Louis XIV la fit raser en 1674[2].

Carte de Cassini
Sur la carte de Cassini ci-contre, Le Catelet est un bourg avec un château en ruines. La butte, sur laquelle était construit le château, est entourée par les deux bras de l'Escaut avec des barrages formant des étangs servant à la fois de protection et de réserve à poissons. Quatre routes empierrées partaient du Catelet. Etant donnée sa positon aux limites des Provinces du Hainaut, d'Artois et de Picardie, Le Catelet était un lieu de péage notamment pour les droits de vinage (transport du vin)[3].
Un moulin à eau (dont les vestiges sont encore visibles aujourd'hui près du pont où la route de Saint-Quentin à Cambrai franchit l'Escaut) est symbolisé par une roue dentée.
Une fabrique de sucre était en activité dans la commune en 1875 [4].
La guerre de 1914-1918
Après la bataille des frontières du 7 au , devant les pertes subies, l'état-major français décide de battre en retraite depuis la Belgique. Le , les Allemands s'emparent du village et poursuivent leur route vers l'ouest[5]. Dès lors commença l'occupation qui dura jusqu'en . Pendant toute cette période, Le Catelet restera loin des combats, le front se situant à une quarantaine de kilomètres à l'ouest vers Péronne. Le village servira de base arrière pour l'armée allemande.

Des arrêtés obligeaient, à date fixe, sous la responsabilité du maire et du conseil municipal, sous peine de sanctions, la population à fournir : blé, œufs, lait, viande, légumes, destinés à nourrir les soldats du front. Toutes les personnes valides devaient effectuer des travaux agricoles ou d'entretien.
En , le général Hindenburg décida de la création d'une ligne défense à l'arrière du front ; cette ligne Hindenburg de fortifications s'appuie sur le canal de Saint-Quentin. Le Catelet est donc un point stratégique Les habitants du village sont évacués en .

En , l'offensive des Alliés sur le front de Péronne porte ses fruits, les Allemands cèdent du terrain peu à peu. Le , les troupes anglaises et australiennes se heurtent, à l'armée allemande. Pendant plusieurs jours, le village sera l'objet de nombreux combats[6]. Au cours de ces combats, les bombardements ont provoqué de nombreuses destructions[7]. Après l'Armistice, peu à peu, les habitants évacués sont revenus, mais la population de 394 habitants en 1911 ne sera plus que de 261 en 1921 . Vu les souffrances endurées par la population pendant les quatre années d'occupation et les dégâts aux constructions, la commune s'est vu décerner la Croix de guerre 1914-1918 (France) le [8]. Sur le monument aux morts sont inscrits les noms des 14 soldats de la commune morts pour la France.

Politique et administrationModifier

Découpage territorialModifier

La commune du Catelet est membre de la communauté de communes du Pays du Vermandois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Bellicourt. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[9].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Saint-Quentin, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[10]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Bohain-en-Vermandois pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[10], et de la deuxième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[11].

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? 1801 Henri Boulanger    
1803 1805 Pollin Pierre François    
1805 1821 De-Sart Charles Eugéne    
1808 1808 Biseau Honoré Pierre Joseph    
1822 1830 Lemaire-Journel Quentin Barthélémy    
1830 1848 Devaux Pierre Joseph Désiré    
1848 1860 Tabary Charles Edouard    
1860 1869 Lemaire Louis Eugéne    
1871 1874 Boulanger Antoine    
1874 1899 Bancourt Camille    
1899 1904 Devaux Auguste    
1905 1908 Guillié Alban    
1908 1909 Payen Ferdinand    
1910 1910 Devaux Auguste    
1911 1913 Savart Albert    
         
avant 1981 ? Alain Deflorenne    
mars 2001 mars 2008 Pierre-Jean Mairesse    
mars 2008[12] mai 2020 Philippe d'Horme DVD Retraité Fonction publique
Réélu pour le mandat 2014-2020[13]
mai 2020 En cours
(au 12 juillet 2020)
Chrystelle Locquet-Gonelle    

Résultats électorauxModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2017, la commune comptait 192 habitants[Note 1], en diminution de 2,04 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
378411419499610606612627627
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
586645569545545533505507487
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
465464394261256259216194215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
249243272243223218201199196
2017 - - - - - - - -
192--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église en 1869.
Dessin de Joachim Malézieux (1851/1906)

Cartes postales anciennesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
D’argent fretté de sable, au chef soudé d’or chargé de trois merlettes aussi de sable[18].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k39289w/f95.image.r=Saint-Martin-des-Pr%C3%A9s
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.492
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8611352w/f1.image.r=Le%20Catelet
  4. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5702838h/f129.image
  5. http://www.carto1418.fr/19140828.php
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6220491/f1.item.r=bellenglise.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b85934804?rk=536483;2
  8. http://memorialdormans.free.fr/CommunesCroixDeGuerre14-18.pdf
  9. « communauté de communes du Pays du Vermandois - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  10. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune duCatelet », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  11. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  12. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  13. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 4 août 2014)
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  18. « 02143 Le Catelet (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 23 avril 2020).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier