Kroměříž

commune tchèque

Kroměříž
Kroměříž
Vue sur la place centrale depuis la tour du château.
Blason de Kroměříž Drapeau de Kroměříž
 
Administration
Pays Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Région Flag of Zlin Region.svg Zlín
District Kroměříž
Région historique Moravie
Maire Miloš Malý
Code postal 217 01 — 768 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 28 360 hab. (2021)
Densité 556 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 54″ nord, 17° 23′ 34″ est
Altitude 201 m
Superficie 5 097 ha = 50,97 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte administrative de Tchéquie
City locator 14.svg
Kroměříž
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte topographique de Tchéquie
City locator 14.svg
Kroměříž
Liens
Site web www.mesto-kromeriz.cz

Kroměříž (en allemand : Kremsier) est une ville de la région de Zlín, en Tchéquie, et le chef-lieu du district de Kroměříž. Sa population s'élevait à 28 360 habitants en 2021[1].

La ville est célèbre pour son centre historique abritant le palais épiscopal où se réfugia la parlement autrichien lors de la révolution de 1848 et où, plus récemment, furent tournées des scènes d’Amadeus. Le Lustgarten, ou Jardin des plaisirs, parc adjacent au palais épiscopal, et le Jardin des Fleurs avec sa rotonde sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Kroměříž a autrefois mérité le surnom d’« Athènes de Moravie ».

GéographieModifier

Située dans la région historique de Moravie, la ville de Kroměříž est arrosée par la rivière Morava, un affluent du Danube, en aval des confluents de la Haná et de la Moštěnka. Le centre-ville se trouve à 21 km à l'ouest-nord-ouest de Zlín, à 59 km à l'est-nord-est de Brno et à 231 km au sud-est de Prague[2].

La commune est limitée par Bezměrov, Chropyně et Skaštice au nord, par Hulín à l'est, par Střížovice, Bařice-Velké Těšany, Lubná, Kostelany et Soběsuky au sud, et par Šelešovice, Jarohněvice, Rataje et Lutopecny à l'ouest[3].

HistoireModifier

Une première colonie sur ce lieu existait déjà à l'époque de la Grande-Moravie au Xe siècle. La première mention écrite de la localité date de 1110[4], lorsqu'elle a été acquise par les évêques d'Olomouc. Située à l'intersection de plusieurs voies de communication dans le margraviat de Moravie, cette bourgade médiévale a obtenu le droit de tenir marché au début du XIIIe siècle. À l'instigation des évêques, Kroměříž a reçu sa reconnaissance officielle en tant que ville par le roi Ottokar II de Bohême vers 1266.

 
Le palais épiscopal.

Pendant les croisades contre les hussites, de 1420 à 1434, Kroměříž était l'un des centres de la révolte ; les évêques ne purent récupérer la ville qu'en 1456. Peu tard, à partir de 1465, elle est aussi un lieu des hostilités armées entre le roi Georges de Bohême et Matthias Corvin, roi de Hongrie, qui se sont poursuivis jusqu'en 1479. Depuis le début du XVe siècle, le château de Kroměříž fut utilisé comme résidence principale des évêques d'Olomouc et remanié en style de la Renaissance.

La ville devient un important centre économique et politique en Moravie, un développement qui a été brusquement interrompu dans la guerre de Trente Ans, lorsque Kroměříž a été détruite par les troupes suédoises placées sous le commandement du général Lennart Torstenson. Les bâtiments furent reconstruits ; pendant la guerre de Succession d'Autriche, en 1742, la ville a été occupée par l'armée prussienne du roi Frédéric II.

 
Timbre de la première émission de l'empire d'Autriche, oblitéré à « Kremsier » après 1850.

De 1804 jusqu'en 1918, la ville de Kremsier - Kroměříž fit partie de l'empire d'Autriche, puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie) après le compromis de 1867, chef-lieu du district politique du même nom, l'un des 34 Bezirkshauptmannschaften en Moravie[5]. Une grande partie des terres étaient entre les mains de la famille de Dietrichstein. Durant la révolution de 1848, lorsque l'insurrection viennoise d'octobre fut écrasée, l'assemblée constitutive du Reichstag est transférée au palais épiscopal de Kroměříž. Elle y a adopté un projet de Constitution fédéraliste (Kremsierer Entwurf) qui est néanmoins rejeté par l'empereur François-Joseph Ier et son ministre-président Felix zu Schwarzenberg.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[6] :

Évolution démographique
1869 1880 1890 1900 1910 1921 1930
12 84815 03815 89717 50920 18620 76722 024
1950 1961 1970 1980 1991 2001 2014
22 78223 17824 47827 83528 63629 22528 921
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
29 03529 06629 00228 89728 96728 62028 360

PersonnalitésModifier

TransportsModifier

Par la route, Kroměříž se trouve à 29,5 km de Zlín, à 65 km de Brno et à 208 km de Prague[7].

JumelagesModifier

La ville est jumelée avec [8] :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2021.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. (cs) Site municipal : histoire de la commune.
  5. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  6. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 686-687 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la Tchéquie au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).
  7. Selon viamichelin.fr. Distances suivant l'itinéraire le plus court.
  8. Partnerská města