Jet Airways

compagnie aérienne indienne

Jet Airways était la seconde plus grande compagnie aérienne privée indienne[1]. Elle portait le code IATA 9W et le code OACI JAI.

Jet Airways
Logo de cette compagnie
IATAOACIIndicatif d'appel
9W JAI JETAIRWAYS
Repères historiques
Date de création 1993
Date de disparition 2019
Généralités
Basée à Mumbai Chhatrapati-Shivaji
Autres bases Aéroport Indira-Gandhi de Delhi
Aéroport international de Chennai
Aéroport d'Amsterdam-Schiphol
Programme de fidélité Jet Privilege
Siège social Drapeau de l'Inde Inde Mumbai
Société mère Tailwinds Limited
Filiales JetKonnect
Dirigeants Naresh Goyal
Site web jetairways.com


Son slogan était « The Joy of Flying » (« La joie de voler »). Pour des raisons financières, elle suspendit ses vols internationaux le et ses vols intérieurs le .

Historique modifier

Première compagnie aérienne indienne avec 48 % de parts de marché, elle a été fondée en 1993.

En , elle a reçu une licence de vol vers les États-Unis.

Le , Jet Airways a inauguré la liaison directe Londres-Ahmedabad ; la liaison quotidienne Bombay-Bruxelles-Newark est opérée dans les deux sens depuis le  ; la liaison Delhi-Bruxelles-Toronto à une fréquence quotidienne est inaugurée le .

En , la livraison de 10 Airbus A330-200 et de 10 Boeing 777-300ER permet le lancement des lignes Bombay-Bruxelles-Newark, Delhi-Bruxelles-Toronto, Madras-Bruxelles-New York JFK.

En , la compagnie exploite une flotte de 100 appareils, dont 10 Boeing 777-300ER, 60 Boeing 737 (séries 400 à 900), onze Airbus A330-200 et 16 appareils turbopropulsés ATR 72-500 et ATR 72-600[2]. Ses 73[3] destinations couvrent l’ensemble de l’Inde ainsi qu’entre autres Bangkok, Colombo, Dammam, Dhaka, Doha, Hong-Kong, Djeddah, Katmandou, Londres – Heathrow, Milan, Riyad ou Singapour.

Jet Airways a racheté Air Sahara, rebaptisée JetLite puis JetKonnect.

Le , Jet Airways quitte Bruxelles et fait de l'aéroport d'Amsterdam Schiphol son nouveau hub européen[4].

En des rumeurs de faillite circulent[5].

Le , la compagnie annonce suspendre ses vols internationaux, fautes de liquidités[6] et du fait d'une taille de flotte inférieure au seuil minimal fixée par l'autorité d'aviation civile indienne.

La banque indienne Bank State of India décidant de ne plus prêter d'argent à la compagnie, le celle-ci ne peut plus financer ses vols (carburant, salaires de l'équipage...). Elle est contrainte à la suspension de ses opérations à compter du .

Avec plus de 1,2 Milliard d'€ de dette cumulée, Jet Airways s'effondre en bourse. Dans les jours suivants, un appel d'offres est lancé pour la récupération de la compagnie.

En , l'appel d'offres étant infructueux, les créanciers lancent la procédure de faillite.

Réseau modifier

Le réseau intérieur de Jet Airways était très développé. En , il desservait :

Amériques modifier

Asie modifier

Europe modifier

Flotte historique modifier

Début 2019, peu avant la cessation des opérations de Jet Airways, sa flotte était composée des appareils suivants[8] :

Modèle En service Commandes Passagers (F/C/Y) Notes
Airbus A330-200 4 5 — / 18 / 236 Les commandes restantes sont en suspens.
Airbus A330-300 4 — / 34 / 259
ATR 72-500 15 — / — / 62
— / — / 68
Boeing 737-700 2 — / 8 / 126
Boeing 737-800 64 — / 16 / 138
— / 12 / 156
— / 8 / 162
Boeing 737 MAX 8 5 201 — / 12 / 162 Annulation des commandes.
Au total, 200 commandes directes à Boeing + 6 locations à GECAS
Boeing 737-900 2 — / 8 / 178
Boeing 737-900ER 4 — / 12 / 172
Boeing 777-300ER 10 8 / 30 / 274
8 / 30 / 308
Boeing 787-9 10 TBA Annulation des commandes.
Total 110 216

De plus, sa filiale JetKonnect exploitait les appareils suivants[9] :

Modèle En service Commandes Passagers (F/C/Y) Notes
ATR 72-600 3 — / — / 68
Boeing 737-700 2 — / — / 144
Boeing 737-800 5 — / — / 186
Total 10

Galerie modifier

Voir aussi modifier

Lien externe modifier

Notes et références modifier

  1. « Airbus confirme une commande record de 250 A320 Neo » (consulté le )
  2. (en) « Jet Airways Fleet Information », sur www.jetairways.com (consulté le )
  3. Jet Airways se renforce début 2013 entre Delhi et Dubaï, AirJournal, consulté le 31 décembre 2012
  4. « Jet Airways arrive à Amsterdam, signe avec KLM et Delta », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Jet Airways... », déplacementspros fr,‎
  6. « Jet Airways au bord du gouffre », aeroweb-fr.net, 12 avril 2019
  7. François Duclos, « Jet Airways lance un Mumbai – Paris direct », sur Air Journal, (consulté le )
  8. « Jet Airways - Details and Fleet History », sur planespotters.net via Wikiwix (consulté le ).
  9. (en) « JetKonnect Fleet Details and History », sur www.planespotters.net (consulté le )