Goa

état de l'Inde

Goa
गोंय
Goa
Localisation de l'État en Inde
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Capitale Panaji
Création
Langue officielle Konkani
Gouverneur Bhagat Singh Koshyari
Ministre en chef Pramod Sawant (BJP)
Démographie
Population 1 458 545 hab. (2011[1])
Densité 394 hab./km2
Rang 27e
Géographie
Superficie 3 702 km2
Rang 28e

Goa (गोंय (gõy)) est un État de la côte sud-ouest de l'Inde. Colonie portugaise à partir du XVIe siècle, Goa est annexé par l'Inde en 1961, en même temps que Daman et Diu. Il devient un État le .

HistoireModifier

Goa fut la première implantation coloniale portugaise en Inde.

Goa était connu pour être le meilleur port commercial de la région. La première attaque portugaise a eu lieu en 1510, du au . La même année, lors d'une deuxième expédition, le , Afonso de Albuquerque prit Goa aux Arabes, qui se rendirent sans combat parce que le sultan était en guerre avec le Decan.

GéographieModifier

L'État de Goa, situé sur la côte de la mer d'Arabie s'étend sur 3 702 km2[1] et possède 101 km de côtes. Goa borde l'État du Maharashtra au nord et l'État du Karnataka au sud et à l'est.

L'arrière pays est largement occupé par les montagnes des Ghâts occidentaux, le Sonsogor (en) est le point culminant avec une altitude de 1 167 m. De ces montagnes descendent sept fleuves principaux, le Zuari, la Mandovi, le Terekhol (en), la Chapora, le Galgibag, le Kumbarjua, la Talpona et le Sal (en).

L'île Anjidiv, située loin au sud de Goa, face aux côtes du Karnataka, fait elle aussi partie, pour des raisons historiques, de l'état de Goa. Elle est rattachée au district de Goa Sud.

L'État est divisé en deux districts : Goa Nord et Goa Sud.

ClimatModifier

Le climat est tropical : il fait chaud toute l'année à Goa, il n'y a pas de saison froide. Les températures les plus hautes sont relevées en mai (maximales entre 30 °C et 39 °C) et sont associées à une très forte humidité. La mousson s'abat entre juin et septembre. Les mois les plus agréables sont décembre et janvier avec des températures comprises entre 20 °C minimum et 30 °C maximum sur la côte.

PolitiqueModifier

Le parti nationaliste BJP est à la tête de l'État depuis 2012. Le BJP détient 27 sièges sur les 40 de l'Assemblée, alors que son principal concurrent, le Congrès National Indien en a cinq[2]. Les prochaines élections sont prévues en 2022.

Politiquement, l'état de Goa est marqué par une très grande instabilité[3]. Depuis 1963, seuls trois gouvernements ont réussi à durer 5 ans, la durée normale d'un mandat[4] . En plus des partis nationaux que sont le BJP et le Congrès National Indien, le paysage politique indien est également composé de partis régionaux, tels que le Maharashtrawadi Gomantak Party ou le Goa Forward Party.

Une seule femme, Shashikala Kakodkar, a été cheffe du gouvernement, de 1973 à 1979[5].

L'état de Goa envoie deux députés à la Lok Sabha. Depuis les dernières élections de 2019, un membre du BJP et un membre du Congrès siègent à la Lok Sabha.

ÉconomieModifier

Le tourisme est la principale source de revenus de Goa. Des touristes du monde entier viennent se prélasser sur les plages ensoleillées. Les Indiens séjournent également à Goa pour échapper aux chaleurs de l'été et au froid hivernal. L'industrie touristique est surtout présente le long de la côte, son importance est plus limitée à l'intérieur des terres.

Parmi les autres activités, on peut citer l'exploitation minière (fer, bauxite, manganèseetc.), la pêche, les conserveries et les distilleries d'alcool.

Le riz est la principale plante cultivée à Goa, viennent ensuite la noix de cajou et la noix de coco. L'agriculture, bien que sa part ait beaucoup diminué au cours des quarante dernières années, donne encore du travail à une bonne partie de la population.

La pêche emploie 40 000 personnes. La population de cet état bouge, et change beaucoup : de nombreux habitants de cet état partent vivre dans d'autres états de l' Inde, ou à l'étranger, pour le travail, et de nombreux habitants d'autres états de l' Inde, viennent s'installer dans l'état de Goa, pour le travail, également.

LanguesModifier

Du fait de son histoire agitée, Goa est un État assez varié linguistiquement. Le konkani est la langue native et officielle, elle est la langue maternelle de plus de 61 % des habitants. Le marathi et le kannada forment les deux principales minorités linguistiques, comptabilisant respectivement 19 % et 7 % de la population. L'hindi est, avec l'anglais, l'une des deux langues commerciales de la région, parlée par des communautés immigrées représentant 5 % des habitants. Le hindi est très présent dans le système éducatif. Le Hindi est surtout présent depuis les années 1980.

Héritage de la colonisation portugaise, entre 15 000 et 20 000 habitants (en 1987) parlent le portugais, qui est redevenu une langue universitaire dans l'État de Goa depuis 2007, et une des langues enseignées, ce qui fait suite à la normalisation des relations diplomatiques entre l'Inde et le Portugal, qui étaient rompues ou difficiles depuis 1961. Pendant la période de la colonisation portugaise, le portugais était la langue de l'élite, de la bourgeoisie, et des métis. Les lusophones étaient souvent bilingues portugais/anglais, et la langue coloniale, le portugais, était peu utilisée par le reste de la population qui parlait surtout le konkani, le marathi, le kannada, et le hindi. L' Anglais était déjà assez présent avant 1961, du temps de la colonisation Portugaise, et était utilisé en seconde langue administrative, et pour communiquer avec les étrangers en général. L'état de Goa à une population de langue maternelle Anglaise de plus de 8 000 personnes en 2018.

Depuis 2000, l'état Indien a pris conscience que le maintien de la langue Portugaise pourrait servir de tremplin pour ce qui concerne les échanges (dont économiques) avec les pays Lusophones. L'Inde a des relations diplomatiques avec le Brésil, un pays dit "émergent", ainsi que avec l'Angola, ou le Mozambique, et l'Inde encourage donc le maintien et le développement de la langue Portugaise, qui est cependant en rude concurrence avec l'Anglais, et le Hindi, des langues jugées plus utiles . La langue Portugaise souffre de son isolement dans la région.[réf. nécessaire]

Le konkani de Goa comprend de nombreux mots issus du portugais, du fait de la longue colonisation, et se différencie donc du konkani parlé dans le reste de l'Inde. Le konkani parlé à Goa est donc une variante dialectale.

DémographieModifier

 
Exemple d'architecture traditionnelle : une villa portugaise.
Évolution de la population
Année Population
1951 547 000
1961 590 000 7,9 %
1971 795 000 34,7 %
1981 1 008 000 26,8 %
1991 1 170 000 16,1 %
2001 1 348 000 15,2 %
2011 1 458 000 8,2 %
Source : [1]

TransportsModifier

Goa dispose d'un aéroport international situé dans le village de Dabolim, près de la ville de Vasco da Gama. Les vols internationaux relient l'État avec les pays du Moyen-Orient (Iran, Qatar, Émirats arabes unis, Omanetc.) et d'Europe (Russie, Finlande, Royaume-Uni), tandis que les vols intérieurs offrent à la région une bonne couverture aérienne de l'ensemble de l'Inde.

Il est aussi desservi par la Konkan Railway (en), ligne de chemin de fer parcourant la côte de Konkan, ainsi que par les lignes de la South Western Railway zone (en) et de la Indian Railways. De nombreuses lignes sont à destinations de Mumbai, Kochi, Mangalore, Udupietc.

Sur le plan routier, Goa est bien localisé, profitant de l'important axe de la Côte ouest (NH17 puis NH66) entre Mumbai au nord et Karwar puis Kanyakumari au sud, et d'une connexion au versant oriental des Ghâts occidentaux via la NH748 qui part de Panaji en direction de Belgaum (Karnataka).

L'État offre également un réseau de transport en autocar nommé Kadamba, qui couvre l'ensemble du territoire, des grandes zones urbanisées au localités reculées de l'arrière-pays.

TourismeModifier

 
Plage d'arambol.
 
Bateau de tourisme sur la rivière Mandovi.

De nombreuses excursions touristiques sont possibles à Goa :

Le festival de la Full Moon Party sur les plages d'Anjuna (en) et Vagator est l'un des plus importants rassemblement de culture et de musique trance. La trance psychédélique est en effet née dans cette région de l'Inde à la fin des années 1980/début des années 1990 lorsque, l'époque ayant changée, les guitares furent délaissés par les néo-hippies au profit des synthés.

L’État compte plusieurs musées, dont le Museum of Goa consacré à l’art contemporain et le musée archéologique de Goa.

SportsModifier

Contrairement au reste de l'Inde, à Goa le football est plus populaire que le cricket. L'État de Goa possède son propre championnat. En 2014, la première Coupe du monde Unity a vu son match d'ouverture se dérouler à Goa, ainsi que sa phase finale.

Le stade Fatorda, situé à Margao, est le plus important de l'État. Des matches de cricket y sont également organisés.

Goa participe aux Jeux de la Lusophonie.

Au cinémaModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Goa Population Census data 2011 », Gouvernement de l'Inde (consulté le 16 août 2013).
  2. « Goa Legislative Assembly », sur www.goavidhansabha.gov.in (consulté le 3 avril 2021)
  3. (en) Anil Sastry, « A history of instability », sur frontline.thehindu.com, (consulté le 3 avril 2021)
  4. (en) « 30 governments in 57 years: Venkaiah Naidu slams political flux in Goa », sur deccanherald.com, (consulté le 3 avril 2021)
  5. « Goa’s only Woman Chief Minister Shashikala Kakodkar passes away at 81. », sur newsgram.com, (consulté le 3 avril 2021)
  6. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database