Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roba.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Robba.
Jean Roba
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Œuvres principales
signature de Jean Roba
signature

Jean Roba, dit Roba, est un auteur de bande dessinée né le à Schaerbeek, dans la région de Bruxelles-Capitale, et mort dans la même ville le . Il est surtout connu comme le créateur de la série Boule et Bill, bien qu'il ait mené de nombreux autres travaux.

BiographieModifier

Les débutsModifier

À l'âge de dix ans, il se rend aux cours du soir de l’École des Arts Décoratifs de Molenbeek[1]. Il quitte l'école à quinze ans. Avant de s'adonner à la bande dessinée, il exerce d'autres formes d'arts tels que la gravure, l'imprimerie puis l’illustration publicitaire vers l'âge de 16 ans, métier dans lequel il devient chef de studio de création[2]. Auparavant, il avait également été formé à la décoration intérieure[2] et au design.

À partir de 1957, il collabore au Journal de Spirou avec notamment trois épisodes des Belles histoires de l’Oncle Paul[3], ainsi qu'une histoire courte, Tiou, le petit Sioux[2].

Boule et BillModifier

 
Cocker anglais golden

À la fin de l'année 1959, avec la participation de Rosy, il crée Boule et Bill, un petit garçon et son chien. Jean Roba appréciait les cockers. Il s'est inspiré de son propre cocker pour dessiner Bill, et de son propre fils pour « croquer » Boule[1].

Cette série apparaît d’abord comme un « mini-récit » intitulé Boule et les mini-requins[3], supplément au journal de Spirou sous la forme d'un mini-album à découper et à monter soi-même. L’année suivante, elle se poursuit sous la forme d’histoires brèves et de gags[2].

La série Boule et Bill, sous un angle « tendre et ironique »[4] représente le bonheur dans une petite famille où la poésie s'harmonise avec le train-train quotidien[5] : les mésanges bleues vont s'amuser à côté de Bill le cocker.

Cette série remporte un grand succès et est traduite dans plus d'une vingtaine de langues pour plus de 25 000 000 de lecteurs. En effet, Roba séduit les lecteurs par son humour, son graphisme tout en rondeur et d'une lisibilité aisée[2]. Dans les écoles primaires, nombreux sont les manuels scolaires qui publient dans le cadre de l'éducation nationale des exercices éducatifs à partir des gags de Boule et Bill.

En 2013, Boule et Bill, film en réel écrit et réalisé par Alexandre Charlot et Franck Magnier, avec Marina Foïs et Franck Dubosc dans les rôles de parents de Boule et Charles Crombez dans le rôle de Boule[6]. La veuve de Roba et le dessinateur actuel de la série, Laurent Verron, se sont rendus sur le tournage du film.

Spirou et FantasioModifier

De 1959 à 1960, Roba collabore avec Franquin en dessinant les décors de trois épisodes de Spirou et Fantasio : Spirou et les hommes-bulles, Tembo Tabou et Les petits formats[3].

La RibambelleModifier

De 1962 à 1981, il anime La Ribambelle[3] durant huit récits, en collaboration avec Vicq, Yvan Delporte, Maurice Tillieux et Jidéhem[2]. Cette série raconte les aventures de six enfants : Phil, Grenadine, Dizzy, Archibald, Atchi et Atcha, dans les épisodes :

Les dernières annéesModifier

Souffrant d'une polyarthrite à la main, Jean Roba prend sa retraite en 2003, laissant Boule et Bill continuer sous la plume de Laurent Verron, qui fut son assistant de 1986 à 1989[4].

Il est grandement sollicité pour ses talents de dessinateur mais aussi pour l'originalité de ses scénarios plein d'humour.

Boule et Bill fait l'objet d'une première adaptation en dessins animés pour la télévision en 1975[4], puis d'une seconde diffusée sur TF1 au début des années 2000.

L'artiste s'éteint à l'âge de 75 ans ; ses funérailles se déroulent le 21 juin 2006 en l'Église Notre-Dame de Lourdes à Jette, commune où il réside durant plusieurs décennies.

Œuvres publiéesModifier

AlbumsModifier

17. Spirou et les hommes-bulles (décors), avec André Franquin (scénario et dessin), Dupuis, 1964.
24. Tembo Tabou (décors), avec Greg (scénario) et André Franquin (dessin), Dupuis, 1974.
  • La Ribambelle (dessin, parfois scénario), avec Jidéhem (décors), Vicq, Maurice Tillieux et Yvan Delporte (scénarios), Dupuis, 6 albums, 1965-1984.
  • Participation au collectif Les contes de Noël, Dupuis, coll. « Les Meilleurs Récits du Journal de Spirou », 1978.
  • Participation au collectif Il était une fois les Belges, Le Lombard, 1980.
  • Participation à l’Arbre des deux printemps (dessin), avec Rudi Miel (scénario), Le Lombard, coll. « Signé », 1999.

Dans SpirouModifier

  • Illustration de contes et de romans-feuilletons, 1957-1958.
  • Trois Oncle Paul (dessin), avec Octave Joly (scénario), 1958.
  • Environ trois cents couvertures, 1958-1959.
  • Tiou le petit Sioux (scénario et dessin), 4 pages, 1958.
  • L’île au boumptéryx (scénario et dessin), avec André Franquin, Jidéhem et Marcel Denis (scénario et dessin), 1959.
  • 978 gags, une histoire à suivre (Globe-Trotters, 1981) et un mini-récit de Boule et Bill (scénario et dessin), 1959-1987. On note aussi 26 illustrations de l’Avis de Bill, contes écrits par Yvan Delporte et Robert Casterman de 1967 à 1977.
  • Onze récits de La Ribambelle (dessin, parfois scénario), avec Jidéhem (décors), Vicq, Maurice Tillieux et Yvan Delporte (scénarios), 1962-1976.
  • Spirou et Fantasio :
    • Les petits formats (décors), avec Franquin (scénario et dessin), 1962-1963.
    • Tembo Tabou (décors), avec Greg (scénario) et Franquin (dessin), 1971.
  • Les frères Fratelli : Bandits d'honneur (dessin), avec Yvan Delporte (scénario), 1965.
  • Unlucky Luke Story (dessin), avec Maurice Tilleux (scénario), deux pages, 1967.
  • Un sapin pour le petit Hans (scénario et dessin), quatre pages, 1969.
  • Roba et son Bill (scénario et dessin), trois pages, 1970.
  • Trois scénarios de Gaston Lagaffe pour Franquin, 1971-1972.
  • Pays à reconnaître (dessin), avec Brouyère (scénario), deux pages, 1972.
  • Le Boumptéryx, douze pages sous le nom collectif de Ley Kip, 1973.
  • La naissance d'un fantôme (scénario et dessin), cinq pages, 1979.

Dans d'autres revuesModifier

  • Les frères Fratelli, dans Bonux Boy no 7, 1960.
  • 11 gags de Pomme dans Record, 1962-1965.
  • Deux scénarios des Idées noires, avec André Franquin (dessin), dans Fluide glacial, 1979 et 1981.
  • Plusieurs gags de Boule et Bill ont été publiés dans Pif Gadget de 1986 à 1992 et deux dans Pilote en 1988.

RécompensesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Gilles Ratier, « Jean Roba en dehors de Boule et Bill », sur BD Zoom,
  2. a b c d e et f Patrick Gaumer, « Roba, Jean », dans Dictionnaire mondial de la BD, Larousse, (ISBN 978-2035843319), p. 726
  3. a b c et d Philippe Mellot, « Le décès de Jean Roba », sur BD Zoom,
  4. a b et c Patrick Gaumer, « Boule et Bill », dans Dictionnaire mondial de la BD, Larousse, (ISBN 978-2035843319), p. 110-111.
  5. Catherine Gentile, « Boule & Bill T34 par Laurent Verron, Cric, Pierre Veys et Diego Aranena, d’après Jean Roba », sur BD Zoom,
  6. « La fiche du film », sur AlloCiné (consulté le 13 juin 2012)
  7. a et b Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier