Luc Pire est un entrepreneur récidiviste, principalement dans le domaine des industries culturelles et créatives. Il né à Namur mais vit dans la région liégeoise.

Luc Pire
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
NamurVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Il est principalement connu comme éditeur belge, mais a eu une carrière multiforme :

- journaliste à l'hebdomadaire Pour (1974-1980)

- cofondateur de l'imprimerie coopérative "Infopress" (1981)

- directeur du Centre National Infor-Jeunes (1986-1990). Il crée la Carte jeunes européenne pendant son mandat de directeur.

- responsable de programme à la Commission européenne (DGX -Information communication culture - Unité "Europe des citoyens" (1990-1994)

Il crée sa propre maison d'édition en 1994. Il reprend en 2005 les éditions de La Renaissance du livre et en 2007 une partie du fond des Éditions Labor.

En 1998 il ressuscite la Foire du livre de Bruxelles (disparue en 1997) et assure les fonctions de Commissaire général pendant 3 ans avant de passer le relais à Ana Garcia, son adjointe.

En 2000 il crée la SA Check List NV qui commercialise le Chèque lire et le Chèque Culture. Il en est le directeur-général de 2000 à 2005 et revend la société à Sodexo en 2005

Au départ de sa propre maison d’édition, les éditions Luc Pire (politique, histoire, humour et investigation), Luc Pire, petit à petit, développe et implante un catalogue généraliste sur les marchés belge et français. Deux maisons d’édition rejoignent le Groupe Luc Pire : Le Grand Miroir (littérature) et La Renaissance du Livre (beaux livres, art, voyage, art de vivre). À ce repositionnement sur le marché du livre s’ajoute, en , un ancrage dans un groupe puissant (RTL-TVi), qui donne le jour à une quatrième marque : RTL Éditions (prolongements d’émissions TV, séries).

En 2006 l'actionnaire principal RTL décide de pousser le Groupe Luc Pire à une politique plus risquée et plus ambitieuse, en créant notamment de nouvelles collections et en augmentant les tirages. Cette politique s'avère un échec et Luc Pire, actionnaire minoritaire, quitte la direction générale du groupe fin 2008, puis cède l'ensemble de ses parts en en échange de son nom.

En ayant ainsi récupéré la marque Éditions Luc Pire, Luc Pire relance celle-ci en janvier 2011.

En , Luc Pire cède définitivement sa maison d'édition à ses trois principaux collaborateurs. Les Éditions Luc Pire se développent maintenant sans leur fondateur sous la direction de Laurence Housiaux. Les Editions Luc Pire seront reprises en par les éditions Renaissance.

Le , le magazine français de référence de l'édition « LivresHebdo » a désigné Luc Pire comme un des « Huit personnages qui ont façonné l'édition belge » de 1555 (Christophe Plantin) à 1994 (Luc Pire) en passant par Louis Casterman et les fondateurs de Marabout.

En 2009 Luc Pire crée la Société Georges Simenon Développement Belgique en partenariat avec John Simenon pour la promotion de la marque « Simenon ». Il dirige cette société pendant 2 ans.

En 2014, Luc Pire co-fonde le Venturelab, un organisme qui aide les jeunes (principalement étudiants) à créer leur entreprise. Il est toujours très impliqué dans cette structure dont il est administrateur et il coache des jeunes entrepreneurs. En 2020, le Venturelab a permis la création de plus de 130 entreprises et généré plus de 300 emplois directs.

En 2015 il devient administrateur (bénévole) d'Amnesty international et trésorier.

En 2016, il co-fonde et dirige pendant 3 ans la Fondation Mady Andrien pour la Culture qui a comme objectif de favoriser l'entrepreneuriat culturel.

En 2017, il co-fonde l'école de devoirs La Place dans le quartier défavorisé de Saint Léonard à Liège dont il est administrateur bénévole..

Depuis 2017, il est administrateur indépendant du magazine BIOTEMPO!

Depuis décembre 2018, il préside le comité d’éthique de la Chocolaterie Galler et accompagne ainsi cette chocolaterie dans sa transition. C’est pour les mêmes raisons qu’il participe au « Cercle des contributeurs » de Décathlon Belgium depuis février 2020.

En juillet 2020, avec 3 entrepreneurs liégeois et 4 cadres de l'entreprise, il devient actionnaire de la Chocolaterie Galler

En décembre 2020, il co-fonde la Smala, une coopérative d’entrepreneurs du changement.

Il est également business-angel de 3 start up issues du Venturelab : Kaméo bikes, Foot 24/07 et Lévita.

Auteurs publiésModifier

AnecdoteModifier

Le , Luc Pire affronte l'écrivain Thomas Gunzig en duel d'arts martiaux lors de la foire du Livre de Bruxelles : l'enjeu en était la récupération des droits par l'auteur[1].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier