Ouvrir le menu principal
Jean Mainbourg
Jean Mainbourg.1956.jpg
Autoportrait. Studio Photo Jean Mainbourg, 16 place Vendôme. Paris, 1956
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine

Jean Mainbourg, né à Bernay le et mort à Paris le , est un photographe français, connu pour ses nombreux portraits de personnalités du monde du spectacle et de la politique.

Sommaire

BiographieModifier

Jean Mainbourg effectue ses classes secondaires à Bernay avant d'intégrer le Centre Régional d'Instruction et d'Organisation du Train (C.R.I.O.T.8) près de Lyon en tant que volontaire au peloton des élèves gradés et photographe.

Élève de René Simon au cours du même nom en 1952, il hésite à entamer une carrière de comédien avant de devenir l'assistant du photographe Jean-Marie Marcel[N 1], puis de fonder son propre studio au 16 place Vendôme à Paris et de collaborer avec l'agence Rapho.

Photographe attitré de Pathé-Marconi dès 1952, il photographie le président Vincent Auriol visitant la kermesse Rhin et Danube, le retour en France d'Herbert von Karajan et le général Eisenhower.

Il est, le 21 février 1959, le coauteur avec Jean-Marie Marcel, du portrait officiel du général de Gaulle dans la bibliothèque du Palais de l’Élysée[1].

Ses photos célèbres de la construction du paquebot France la même année, font aujourd'hui partie des collections de l'agence Gamma-Rapho-Keystone.

Au fil des années, Jean Mainbourg reprend les fonds et droits iconographiques des photographes Max Micol, Jean-Marie Marcel, Claude Poirier. Pendant près de 40 ans, il immortalise les grands artistes de Pathé-Marconi, réalise des clichés de pochettes de disques, photographie les productions de Thomson, d'ELF et de bien d'autres.

Jean Mainbourg meurt à Paris XVe le 19 avril 2016[2] dans sa quatre-vingt-neuvième année[3] . Il repose avec son épouse Françoise au cimetière du Gué-de-Longroi en Eure-et-Loir.

Jean Mainbourg est l'auteur de près de 250 000 photographies.

Vie personnelleModifier

Jean Mainbourg est le beau-frère du scientifique Marcel Baltazard.

Personnalités photographiéesModifier

AnecdotesModifier

Jean Mainbourg a photographié Bourvil à de nombreuses reprises, pour des illustrations de pochettes de disques ou de films. Lorsque le photographe se rendait à l'appartement de l'artiste boulevard Suchet dans le 16e arrondissement de Paris, Bourvil avait l'habitude de s'exclamer « Voilà Mainbourg pour Raimbourg ! »[4].

ThéâtreModifier

  • Membre de troupes de théâtre amateur, ayant donné lieu à la mise en scène de plusieurs pièces, au sein de la Compagnie du petit-theâtre (1992-2005) et de la Compagnie de l'accent circonflexe (1994-2010).

ŒuvresModifier

Livres
  • 2001 : Les aventures de Séraphin Laburette, souvenirs d'un enfant de chœur, éditions Charles Corlet (ISBN 2-84706-010-3).
  • 2003 : Souvenirs d'un photographe, édition hors commerce.
  • 2007 : Balta, aventurier de la peste : Marcel Baltazard - 1908-1971, éditions L'Harmattan (ISBN 978-2-296-02716-9).
Photographies
  • 1993 : Un photographe se souvient, série de 16 cartes postales-photographies n&b au format 10x15, présentées dans un emboitage cartonné, Imprimerie IPR.
Expositions
  • 1992 : Un photographe se souvient, Mairie du XVIe ardt. de Paris, du 6 au 11 avril.
  • 1993 : Un photographe se souvient, Abbatiale de Bernay, du 23 janvier au 10 février.
  • 1995 : Bernay, hier et aujourd'hui, Mairie de Bernay, du 1er juillet au 21 août.
  • 1995 : Le 16e d'hier à aujourd'hui, Mairie du XVIe ardt.de Paris, du 9 au 21 novembre.

BibliographieModifier

Livres
  • Jacques Borgé & Nicolas Viasnoff, De Gaulle et les photographes, éditions EPA-Vilo, 1979
  • Jean-Paul Ollivier, Charles de Gaulle, un destin pour la France, éditions Larousse, octobre 2013 (ISBN 978-2035894991)
Presse

Notes et référencesModifier

NoteModifier

  1. Jean-Marie Marcel (fils adoptif du philosophe Gabriel Marcel) né en 1917, mort en juin 2012 à l’âge de 94 ans à Paris, connu pour son portrait officiel en 1959 du premier président de la Ve République française, Charles de Gaulle, en civil, avec l’Ordre de la Libération autour du cou.

RéférencesModifier

  1. VSD, histoires secrètes des portraits officiels de la Ve, 6 juin 2012
  2. Le Figaro n° 22300, carnet du jour, jeudi 21 avril 2016
  3. Avis de décès en ligne de Jean Mainbourg, 21 avril 2016
  4. Jean Mainbourg, Souvenirs d'un photographe, à compte d'auteur, 2003

Liens externesModifier