Jean II de Châteauvillain

Seigneur champenois

Jean II de Châteauvillain, né après 1285 et mort en 1312, est seigneur de Châteauvillain, Arc-en-Barrois et Pleurs au début du XIVe siècle. Il est le fils aîné de Simon II de Châteauvillain et de son épouse Marie de Dampierre.

Jean II de Châteauvillain
Image illustrative de l'article Jean II de Châteauvillain
De gueules semé de billettes d'or au lion du même brochant sur le tout.

Autres noms latin : Iehans de Castri-Villani
Titre Seigneur de Châteauvillain
(1306 - 1312)
Prédécesseur Blason ville fr Châteauvillain (Haute-Marne).svg Simon II de Châteauvillain
Successeur Blason ville fr Châteauvillain (Haute-Marne).svg Jean III de Châteauvillain
Souverains Blason région fr Champagne-Ardenne.svg Comté de Champagne
Suzerains Arms of the Kings of France (France Ancien).svg Royaume de France
Biographie
Dynastie Maison de Broyes
Naissance c. 1285
Décès
Père Blason ville fr Châteauvillain (Haute-Marne).svg Simon II de Châteauvillain
Mère Blason Comte-de-Flandre.svg Marie de Dampierre
Conjoint Grimoard.svg Marie de Roucy
Enfants Jean III de Châteauvillain
Guillaume de Châteauvillain

BiographieModifier

Il devient seigneur de Châteauvillain, d'Arc et de Pleurs à la mort de son père Simon II de Châteauvillain en 1306, alors que son grand-père Jean Ier, dit l'Aveugle, est encore vivant. La même année, il épouse Marie de Roucy, issue par son père de la maison capétienne de Dreux, avec qui il aura deux enfants[1],[2].

En 1308, il réaliser une charte d'affranchissement aux habitants de Giey[2],[3].

Il décède peu de temps après, en 1312, laissant une veuve avec deux enfants en bas âge, à qui il donne pour curateur Simon de Choiseul, seigneur d'Augoulevent. Mais à la demande de Jean de Châteauvillain, évêque de Châlons, de Jean V de Pierrepont, comte de Roucy, de Guillaume de Châteauvillain, chanoine à Châlons ainsi que d'autres parents, le roi Philippe le Bel donne par lettre du comme curateurs aux deux enfants leur oncle maternel Jean V de Pierrepont et leur cousin paternel Guillaume de Châteauvillain[3].

Mariage et enfantsModifier

 
Blason de la maison de Pierrepont-Roucy.

En 1306, il épouse Marie de Roucy, fille de Jean IV de Pierrepont, comte de Roucy, et de son épouse Jeanne de Dreux [Note 1], comtesse de Braine et dame de La Suze, avec qui il a deux enfants[4],[5] :

  • Jean III de Châteauvillain, qui succède à son père comme seigneur de Châteauvillain et d'Arc.
  • Guillaume de Châteauvillain, qui succède à son père comme seigneur de Pleurs. Il épouse Blanche de Châtillon-en-Bazois, dame de Puits, fille de Girard de Châtillon-en-Bazois et de Guillemette de Couches, avec qui il a un enfant :
    • Marie de Châteauvillain, qui épouse Jean de Ray.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • André Du Chesne, Histoire généalogique de la maison de Broyes et de Châteauvillain, Paris, Sébastien Cramoisy, (lire en ligne).  
  • Jean-Baptiste Carnandet, Notes et documents pour servir à l'histoire de Châteauvillain, Paris, J. Techener, libraire, (lire en ligne).  
  • Émile Jolibois, La Haute-Marne ancienne et moderne, Chaumont, Imprimerie et lithographie la veuve Miot-Dadant, (lire en ligne).  
  • Henri d'Arbois de Jubainville, Histoire des ducs et comtes de Champagne, tomes 4a et 4b, Paris, Librairie Auguste Durand, (lire en ligne).  
  • Charles-François Roussel, Le diocèse de Langres : histoire et statistique, tome 2, Langres, Librairie de Jules Dallet, éditeur, (lire en ligne).  
  • Charles Didier, Histoire de la seigneurie et de la ville de Châteauvillain, Chaumont, Imprimerie veuve Miot-Dadant, (lire en ligne).  
  • Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne, tome 3, Dijon, Imprimerie Darantière, (lire en ligne).  
  • G. Guenin, « Les origines féodales et les premiers seigneurs de la terre d'Arc et de Châteauvillain », Annales de la Société d'Histoire, d'Archéologie et des Beaux-Arts de Chaumont, vol. 5,‎ (lire en ligne).  

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Jeanne de Dreux est la fille de Robert IV de Dreux, issu de la maison capétienne de Dreux, et de son épouse Béatrice de Montfort.

RéférencesModifier

  1. Jean-Baptiste Carnandet 1856, p. 17.
  2. a et b Charles Didier 1881, p. 37.
  3. a et b G. Guenin 1923, p. 256.
  4. Étienne Pattou (dernière mise à jour : 22/05/2019), « Maison de Châteauvillain » [PDF], sur racineshistoire.free.fr, (consulté le ).
  5. (en) Charles Cawley, « Jean II de Châteauvillain », sur fmg.ac/MedLands (Foundation for Medieval Genealogy) (consulté le ), Champagne Nobility.