Ouvrir le menu principal

Institut universitaire de technologie de Tarbes

Institut universitaire de technologie de Tarbes
Logo IUT Tarbes.jpg
Logo de l'IUT de Tarbes.
Histoire et statut
Fondation
1970 (antenne de l'IUT Toulouse A)
1993 (IUT de Tarbes)
Type
Directeur
Jean-Yves Chambrin
Localisation
Campus
Centre universitaire Tarbes-Pyrénées
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hautes-Pyrénées
voir sur la carte des Hautes-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1500
Enseignants-chercheurs
50
Divers
Membre de
Site web

L’institut universitaire de technologie de Tarbes (ou IUT de Tarbes) est un institut universitaire de technologie (IUT) interne à l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier.

Il est situé à Tarbes, dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Sommaire

HistoriqueModifier

Les instituts universitaires de technologie ont été créés en 1966 en application de la première tranche du plan Fouchet [1],[2]. C'est cette année-là qu'est ouvert l'institut universitaire de technologie de Toulouse A [3]. En 1969, ce dernier intègre l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier. L'année suivante, une antenne est créée à Tarbes avec l’ouverture du département gestion des entreprises et des administrations (GEA). En 1987, un département génie mécanique et productique (GMP) ouvre à Tarbes [4]. Il est temporairement logé dans l'école nationale d'ingénieurs de Tarbes (ENIT) [5]. Les locaux actuels sont conçus par l'architecte Edmond Lay de 1989 à 2004 [6]. Ils sont situés au sud-ouest de Tarbes, sur le campus centre universitaire Tarbes-Pyrénées : au nord de l'ENIT, ainsi qu'à l'ouest de la cité universitaire et du restaurant universitaire.

En 1992, un troisième département voit le jour à Tarbes : techniques de commercialisation (TC) [4]. En 1993, l'antenne tarbaise de l'IUT de Toulouse A prend son indépendance et devient l'IUT de Tarbes. Il dépend toujours de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier [4]. L'année suivante, le quatrième département ouvre : génie électrique et informatique industrielle (GEII). En 1999, l'institut universitaire professionnalisé à l'IUT, avec un master professionnel. En 2000, la première licence professionnelle ouvre à l'IUT. Un an plus tard, le département serecom est créé. Il deviendra par la suite métiers du multimédia et de l'Internet (MMI). En 2004, l'IUT est agrandi pour pouvoir abriter ce département, qui pour le moment est éparpillé dans tout l'établissement [5]. En 2014, l'établissement propose un sixième DUT : génie civil et construction durable (GCCD) [7].

Directeurs de l'IUT de TarbesModifier

  • 1993-2004 : Jean-Louis Darréon [8] ;
  • 2004-2014 : Christelle Farenc [9] ;
  • 2014-2019 : Jean-Noël Félicès [10] ;
  • 2019-aujourd'hui : Jean-Yves Chambrin [11] ;

Identité visuelleModifier

FormationsModifier

La formation des 1500 étudiants de l'institut universitaire de technologie de Tarbes est assurée par 50 enseignants-chercheurs[12]. L'institut dispense principalement des diplômes universitaires de technologie (DUT) de niveau bac+2 et des licences professionnelles (LP) de niveau bac+3[13]. Ces formations sont réparties à travers huit départements d'enseignement : commerce, gestion, multimédia, systèmes électriques, physique-chimie, mécanique, bâtiment et travaux publics et développement durable[14]. Les diplômes peuvent être obtenus par formation initiale, par formation par alternance (contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation), par formation continue ou par validation des acquis et de l'expérience (VAE)[15].

Diplômes universitaires de technologieModifier

L'IUT dispose de six diplômes universitaires de technologie[13] :

Licences professionnellesModifier

Onze licences professionnelles peuvent également être suivies, après un DUT, un BTS ou une licence 2[13] :

  • LP CPSI : Commercialisation des produits et services industriels,
  • LP COGESHT : Commercialisation et gestion des structures et hébergements touristiques,
  • LP SIIC : Systèmes d'information intégrés et communication,
  • LP Com2Web : Communication digitale et webmastering,
  • LP CCRSEE : Conception commande réalisation des systèmes électriques embarqués,
  • LP STER SE : Sciences et technologies des énergies renouvelables - systèmes électriques,
  • LP ICP : Ingénierie de la conception et prototype,
  • LP IMSC : Innovation, matériaux et structures composites,
  • LP M3ER : Maintenance et exploitation des équipements dans les énergies renouvelables,
  • LP MQDE : Management de la qualité, des déchets et de l’environnement,
  • LP STEEER : Systèmes thermiques, efficacité énergétique et énergies renouvelables : ingénierie des systèmes thermiques.

Autres diplômesModifier

Deux licences (bac+3) et un master (bac+5) de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier sont délocalisés à l'IUT de Tarbes[13] :

  • Licence physique et applications aux sciences de l’univers et de l'environnement,
  • Licence ingénierie des organisations,
  • Master professionnel entrepreneuriat et management des petites et moyennes organisations.

Enfin, l'école propose deux diplômes universitaires[14],[16] :

  • DU préparation aux formations scientifiques et technologiques des instituts universitaires de technologie français,
  • DU gérontologie sociale.

RechercheModifier

L'institut universitaire de technologie de Tarbes est rattaché à différents laboratoires de recherche localisés à Toulouse et Tarbes, où travaillent en 2018 42 enseignants-chercheurs, 11 chercheurs, 12 doctorants ainsi que 26 ingénieurs et techniciens [17]. La recherche est orientée autour des thématiques suivantes : mécanique, informatique, sciences humaines et sociales, électronique, météorologie [18].

Unités de recherche partenaires de l'IUT de Tarbes
Nom Nom Complet Type Centre Domaine Structures partenaires
ICA Institut Clément Ader UMR Toulouse, Tarbes, Albi Matériaux et structures composites – Surface, usinage, matériaux et outillages – Modélisation des systèmes et microsystèmes mécaniques – Métrologie, identification, contrôle et surveillance [19]. UPS – Faculté sciences et ingénierie, IUT Toulouse 'A' Paul Sabatier, IUT de Tarbes, INSA de Toulouse, IMT mines d'Albi-Carmaux, ISA-SUPAERO, CNRS
LA (OMP) Laboratoire d'Aérologie — Observatoire Midi-Pyrénées UMR Toulouse, Lannemezan, Tarbes Analyse des transferts d'énergie et d'espèces en trace – Emissions, dépôts et impacts – Chimie atmosphérique processus tendances – Atmosphère océan et couplages – Systèmes précipitants rayonnements interactions transferts électriques [20]. UPS – Faculté sciences et ingénierie, IUT de Tarbes, CNRS
LERASS Laboratoire d'études et de recherches appliquées en sciences sociales EA Toulouse, Auch, Castres, Tarbes Information et communication – Communication, pratiques, sens, textualités – Politiques urbaines soutenables – Médiapolis / Grecom – Médiations en information / communication spécialisée – Organicom – Psychologie sociale de la communication [21]. UPS – IUT Toulouse 'A' Paul Sabatier, IUT de Tarbes, université Toulouse-Jean-Jaurès, université Toulouse-I-Capitole, université Paul-Valéry-Montpellier, INSA de Toulouse, Toulouse INP
LGCO Laboratoire gouvernance et contrôle organisationnel EA Toulouse, Auch Sciences de gestion [22]. UPS – IUT Toulouse 'A' Paul Sabatier, IUT de Tarbes
LMDC Laboratoire matériaux et durabilité des constructions de Toulouse EA Toulouse, Tarbes Matériaux innovants pour le génie civil – Durabilité des matériaux et des ouvrages – Requalification, surveillance et maintenance du patrimoine bâti [23]. UPS – Faculté sciences et ingénierie, IUT de Tarbes, INSA de Toulouse, institut Carnot

Ces laboratoires sont liés aux les écoles doctorales suivantes et permettent l'accueil de doctorants :

  • L'école doctorale mécanique, énergétique, génie civil, procédés - ED MEGeP 468 [24],
  • L'école doctorale sciences de l'univers, de l'environnement et de l'espace - ED SDU2E 173 [25],
  • L'école doctorale arts, lettres, langues, philosophie, communication - ED ALLPH@ 328 [26].

L'IUT de Tarbes est membre de la fédération « structure interdisciplinaire de recherche sur les systèmes, les instruments et leurs usages » (FED SIRYUS - 4144), créée par l'école nationale d'ingénieurs de Tarbes, dont les objectifs sont de promouvoir des recherches interdisciplinaires associant les différentes unités de recherche présentes sur le site Tarbais. Les unités de recherche partenaires sont [27] :

  • Le laboratoire génie de production (LGP) de l'école nationale d'ingénieurs de Tarbes,

Relations internationalesModifier

Chaque année, l'institut universitaire de technologie de Tarbes envoie à l'étranger et accueille une quarantaine d'étudiants. Ces étudiants étrangers viennent effectuer un semestre d'étude ou un stage. Le DU PFST« Préparation aux formations scientifiques et technologiques des instituts universitaires de technologie français » forme une vingtaine d'étudiants étrangers par an [28]. L'établissement est en partenariat avec quinze universités réparties dans sept pays différents : Irlande (Carlow, Dundalk, Athlone), Angleterre (Londres), Espagne (Saragosse, Huesca, Malaga), Russie (Tcheliabinsk, Piatigorsk), Roumanie (Iași, Timișoara), Suède (Kalmar), et Canada (Trois-Rivières, Gatineau, Chicoutimi) [29].

Vie étudianteModifier

La vie étudiante à l'institut universitaire de technologie de Tarbes est régie par le bureau des élèves (BDE) et les « Amicales ». Chaque département de l'établissement possède sa propre Amicale. Ces associations étudiantes permettent aux étudiants de l'école de se rencontrer et d'organiser des événements ensemble, comme le gala de l'IUT. D'autres événements, comme les Inter-Écoles sont organisés avec les autres établissements supérieurs de Tarbes (ENIT, IFSI, STAPS, ESA Pyrénées, lycées proposant des BTS et des CPGE, etc) [30].

GalerieModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Assemblée des directeurs d’IUT (ADIUT) et Union nationale des présidents de conseils d’IUT, Livre blanc sur le système IUT, (lire en ligne)
  2. Article D713-1 du code de l’éducation, anciennement décret no 66-27 du 7 janvier 1966 portant création d’instituts universitaires de technologie puis décret no 69-63 du 20 janvier 1969 relatif aux instituts de technologie universitaire (après la Loi Faure) puis décret no 84-1004 du 12 novembre 1984 relatif aux instituts universitaires de technologie (après la Loi Savary)
  3. Arrêté du 13 septembre 1966 Des spécialités enseignées dans les IUT de Bordeaux, Grenoble, Lille, Montpellier, Nancy, Nantes, Orleans, Paris, Poitiers, Reims, Rennes, Rouen et Toulouse en vue de l'obtention du diplôme universitaire de technologie. (DUT)
  4. a b et c Arrêté du 10 mai 1993 relatif aux spécialités dispensées par l'institut universitaire de technologie de Tarbes et par l'institut universitaire de technologie Toulouse-III
  5. a et b Patricia Lagaillarde, « L'IUT, une université à taille humaine », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  6. Edmond Lay : L’Institut universitaire de technologie, Hautes-Pyrénées, (lire en ligne)
  7. « Génie civil - Construction durable : Une nouvelle formation diplômante », sur http://www.iut-tarbes.fr/, (consulté le 26 avril 2018)
  8. « IUT Tarbes : départ du directeur Jean-Louis Darréon », Lourdes Infos,‎ (lire en ligne)
  9. « Une page d’histoire locale : la création de l’Université du Temps Libre de Tarbes et de Bigorre », sur http://www.utl-tb.info, (consulté le 1er mai 2018)
  10. Andy Barréjot, « Tarbes. Un nouveau directeur à l'IUT », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  11. Andy Barréjot, « Un nouveau directeur pour l'IUT de Tarbes », La Nouvelle République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  12. « Recherche & transfert de technologie - Présentation », sur http://www.iut-tarbes.fr (consulté le 25 avril 2018)
  13. a b c et d Livret IUT de Tarbes, 2017-2018, 48 p. (lire en ligne)
  14. a et b « Pôles de formation », sur http://www.iut-tarbes.fr/ (consulté le 25 avril 2018)
  15. « Formation continue et alternance », sur http://www.iut-tarbes.fr (consulté le 26 avril 2018)
  16. « Les formations à l'IUT de Tarbes », sur http://www.iut-tarbes.fr/ (consulté le 26 avril 2018)
  17. Communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Guide de la recherche, , 56 p. (lire en ligne)
  18. « Recherche & transfert de technologie », sur http://www.iut-tarbes.fr (consulté le 26 avril 2018)
  19. « ICA », sur http://www.institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 avril 2018)
  20. « LA », sur http://www.aero.obs-mip.fr (consulté le 10 avril 2018)
  21. « LERASS », sur https://www.lerass.com (consulté le 10 avril 2018)
  22. « LGCO » (consulté le 10 avril 2018)
  23. « LMDC », sur http://www-lmdc.insa-toulouse.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  24. « Liste des unités de recherche rattachées à l'école doctorale MEGEP - Mécanique, Energétique, Génie civil, Procédés », sur http://www.ed-megep.fr/ (consulté le 26 avril 2018)
  25. « Liste des unités de recherche rattachées à l'école doctorale SDU2E - Sciences de l'Univers, de l'Environnement et de l'Espace », sur http://sdu2e.obs-mip.fr/ (consulté le 26 avril 2018)
  26. « Unités de recherche ED ALLPHA », sur http://allpha.univ-tlse2.fr/ (consulté le 26 avril 2018)
  27. Rapport de l’AERES sur la structure fédérative : Structure Interdisciplinaire de Recherche sur les Systèmes, les Instruments et leurs USages (SIRYUS) sous tutelle des établissements et organismes : Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tarbes, , 6 p.
  28. « Relations internationales », sur http://www.iut-tarbes.fr (consulté le 26 avril 2018)
  29. « Séjour Études », sur http://www.iut-tarbes.fr/ (consulté le 26 avril 2018)
  30. « Les amicales », sur http://www.iut-tarbes.fr/ (consulté le 26 avril 2018)