Ouvrir le menu principal

Institut universitaire de technologie de Toulouse A

Institut universitaire de technologie de Toulouse A
Logo IUT Toulouse A.png
Logo de l'IUT de Toulouse A.
Histoire et statut
Fondation
1966
Type
Directeur
Patrick Laurens
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Haute-Garonne
voir sur la carte de Haute-Garonne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Toulouse
voir sur la carte de Toulouse
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
5500
Enseignants
400
Enseignants-chercheurs
280
Divers
Membre de
Site web

L’institut universitaire de technologie de Toulouse A (ou IUT 'A' Paul Sabatier) est un institut universitaire de technologie (IUT) interne à l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier.

Il est situé sur cinq campus différents : Toulouse-Rangueil, Toulouse-Ponsan, Auch, Castres et Albi, dans la région Occitanie.

Sommaire

HistoriqueModifier

Les instituts universitaires de technologie ont été créés en 1966 en application de la première tranche du plan Fouchet[1],[2]. C'est cette année-là qu'est ouvert l'institut universitaire de technologie de Toulouse 'A', à Toulouse-Rangueil, avec les départements de génie civil et de génie mécanique et productique (GMP)[3]. Mais par anticipation à cette ouverture, une première promotion de DUT GMP a commencé ses études en 1965 au lycée technique aéronautique de Toulouse, au lycée Déodat de Séverac et à l'INSA Toulouse. En 1967, ces 40 premiers étudiants sortent diplômés[4]. Par ailleurs, trois autres départements de génie électrique et informatique industrielle (GE2I), informatique et information-communication sont créés cette même année, suivis en 1968 des départements génie chimique et gestion des entreprises et administrations (GEA). En 1969, ce dernier intègre l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier. Une antenne est créée à Rodez avec le département administration des collectivités publiques et des entreprises[5]. L'année suivante, une antenne est créée à Tarbes avec un département GEA. À Toulouse-Rangueil, deux autres départements sont implantés : mesures physiques (MP) et techniques de commercialisation (TC)[6]. En 1974, un 2e IUT est créé à Toulouse à l'université Toulouse II-Le Mirail sous le nom d'IUT Toulouse 'B'[7]. Il déménagera dans ses locaux de Blagnac et de Figeac en 1995 avant de se diviser en deux instituts distincts en 2001 : IUT de Blagnac et IUT de Figeac[8].

En 1980, un département de GEA est ouvert à Rodez, suivi en 1985 d'un département d'informatique[5]. En 1986, un autre département GEA est créé à Toulouse-Ponsan. Puis en 1987, un département de GMP voit le jour à Tarbes. Cette même année, l'antenne de Rodez devient un institut indépendant : institut universitaire de technologie de Rodez[5].

En 1991, une antenne de l'IUT A de Toulouse est créé à Auch, avec un département de génie biologique. L'année suivante, un département de chimie est créé à Castres[9], tandis qu'un département de TC ouvre à Tarbes. Un an plus tard, l'antenne tarbaise de cet IUT devient une unité administrativement indépendante : l'institut universitaire de technologie de Tarbes[6]. La même année, l'antenne de Auch ouvre son département GEA. En 2000, les premières licences professionnelles ouvrent à l'IUT[10]. Deux ans plus tard, le département génie du conditionnement et de l'emballage (GCE) est créé à Castres. En 2006, l'antenne d'Auch ouvre un département hygiène, sécurité, environnement (HSE), et en 2010 Castres crée son propre département TC[4].

Directeurs de l'IUTModifier

La liste des directeurs de l'IUT 'A' Paul Sabatier est la suivante[4],[11],[12] :

  • 1965 (anticipation) - 1968 : Jacques Farran,
  • 1968 - 1971 : Francis Cabou,
  • 1971 - 1976 : Jean-Claude Martin,
  • 1976 - 1981 : Henri Rème,
  • 1981 - 1993 : Jean-Claude Garric,
  • 1993 - 2003 : Roger Eychenne,
  • 2003 - 2013 : Jean-François Mazoin,
  • 2013 - actuel : Patrick Laurens.

FormationsModifier

La formation des 5500 étudiants de l'institut universitaire de technologie de Toulouse A est assurée par 400 enseignants et enseignants-chercheurs ainsi que 530 intervenants professionnels [13]. L'institut dispense principalement des diplômes universitaires de technologie (DUT) de niveau bac+2 et des licences professionnelles (LP) de niveau bac+3 [14]. Ces formations sont réparties à travers 17 départements d'enseignement [15]. Les diplômes peuvent être obtenus par formation initiale, par formation par alternance (contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation), par formation continue ou par validation des acquis et de l'expérience (VAE) [16],[17],[18]. Selon une étude de l'observatoire de la vie étudiante sur les promotions de 2007, 90% des diplômés de DUT et 96% des diplômés de licence professionnelle s'insèrent professionnellement en deux mois. Ces diplômés représentent 16% des effectifs ; les 84 autres pourcents continuent leurs études après l'obtention de leur diplôme [19].

L'IUT dispose de 14 diplômes universitaires de technologie et de 33 licences professionnelles répartis sur les différents sites [20],[21] :

Liste des DUT et des LP de l'IUT 'A' Paul Sabatier par campus
Campus Diplômes universitaires de technologie (DUT) Licences professionnelles (LP)
Toulouse-Rangueil
  • Conception, pilotage et optimisation énergétique des procédés de la chimie, la pharmacie et l'environnement (CPOE),
  • Infrastructures des systèmes de radiocommunication (ISR),
  • Conception des installations de génie climatique (CIGC),
  • Conducteur de travaux bâtiment (CTB),
  • Rénovation énergétique de l'habitat (REH),
  • Techniques industrielles en aéronautique et spatial (TIAS),
  • Développement et qualité des logiciels (DQL),
  • Gestion et traitement informatique de données massives (GTID),
  • Métiers de gestion et d'administration dans l'immobilier (MGAI),
  • Management de la qualité du service (MQS).
Toulouse-Ponsan
  • Infrastructures routières et réseaux (IRR),
  • Métrologie et qualité de la mesure (MQM),
  • Instrumentation et tests en environnement complexe (ITEC),
  • Veille, rédaction et médiation spécialisées (VRMS),
  • Distribution : management et gestion de rayon (DMGR),
  • Commercialisation des produits et services industriels (CPSI),
  • Chargé de clientèle, particuliers (CC),
  • Métiers de la comptabilité : fiscalité (MCF),
  • Gestion opérationnelle de l'emploi, de la formation et du recrutement (GOEFR).
Auch
  • Gestion de la production agricole respectueuse de l'environnement (GPARE),
  • Génie géomatique pour l'aménagement du territoire (GGAT),
  • Qualité et sécurité sanitaire des aliments (QSSA),
  • Métiers de la santé au travail (MeST).
  • Gestion financière et commerciale des risques d'organisation (GFCRO),
  • Assistant de gestion import export (AGIE).
Castres
  • Génie de la formulation (GF),
  • Chimie, analyse et qualité (CAQ),
  • Pilotage des activités logistiques industrielles (PALI),
  • Design et réalisation d'application mobiles (DReAM),
  • Communication digitale et webmastering (COM2WEB),
  • Marketing et commercialisation en agroalimentaire (MC2A),
  • Contrôle qualité et management des processus industriels (CQMPI).
Albi
  • Techniques de commercialisation.
  • Chargé de clientèle, particuliers (CC).

Une licence (bac+3), un master 1 (bac+4) et deux masters 2 (bac+5) de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier sont délocalisés à l'IUT 'A' Paul Sabatier [22],[23] :

  • Licence en information-communication,
  • Master 1 information-communication, co-habilité avec l'université Toulouse-I-Capitole,
  • Master 2 Communication et territoires,
  • Master 2 Communication et culture numériques.

RechercheModifier

L'IUT de Toulouse A accueille et soutient huit unités de recherche, regroupant quelques 150 enseignants-chercheurs et 80 doctorants. 130 autres enseignants-chercheurs de l'IUT sont rattachés aux laboratoires de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier [24].

Unités de recherche partenaires de l'IUT 'A' Paul Sabatier
Nom Nom Complet Type Centre Domaine Structures partenaires
ICA Institut Clément Ader UMR Toulouse, Tarbes, Albi Matériaux et structures composites – Surface, usinage, matériaux et outillages – Modélisation des systèmes et microsystèmes mécaniques – Métrologie, identification, contrôle et surveillance [25]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, IUT de Tarbes, INSA de Toulouse, IMT mines d'Albi-Carmaux, ISA-SUPAERO, CNRS
LARA SEPPIA Laboratoire de recherche en audiovisuel - savoirs, praxis et poïétiques en art EA Toulouse Esthétique et histoire de l’audiovisuel – Savoirs pratiques et poïétiques des arts plastiques et appliqués – Information communication et médias audiovisuels – Centre disciplinaire de sémiolinguistique textuelle [26]. Université Toulouse-Jean-Jaurès
LAIRDIL Laboratoire inter-universitaire de recherche en didactique des langues EA Toulouse Épistémologie – Dispositifs innovants appuyés sur les TICE – Dynamiques recherche-formation [27]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier
LERASS Laboratoire d'études et de recherches appliquées en sciences sociales EA Toulouse, Auch, Castres, Tarbes Information et communication – Communication, pratiques, sens, textualités – Politiques urbaines soutenables – Médiapolis / Grecom – Médiations en information / communication spécialisée – Organicom – Psychologie sociale de la communication [28]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, IUT de Tarbes, université Toulouse-Jean-Jaurès, université Toulouse-I-Capitole, université Paul-Valéry-Montpellier, INSA de Toulouse, INPT
LGCO Laboratoire gouvernance et contrôle organisationnel EA Toulouse, Auch Sciences de gestion [29]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, IUT de Tarbes
LBAE Laboratoire de biotechnologies agroalimentaires et environnementales EA Auch Systèmes microbiens complexes agro-alimentaires –Systèmes microbiens complexes environnementaux – Biofilms : étude des mécanismes impliqués dans la formation, le maintien et la destruction de biofilms microbiens [30]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier
CERTOP Centre d'études et de recherche travail organisation pouvoir UMR Toulouse Intelligence du travail – Santé et Alimentation – Transitions écologiques, risques, innovations, tourisme – Public et marchés [31]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, université Toulouse-Jean-Jaurès, CNRS
LCC-CIRIMAT Chimie de Castres UPR + UMR Castres Sciences des matériaux – Nanomatériaux – Revêtements et procédés de dépôt – Vieillissement et durabilité des matériaux [32]. Conception et caractérisation de molécules ou d’édifices polyatomiques originaux, aux interfaces de la chimie de coordination et de l’hétéro-chimie avec les matériaux ou la biologie [33]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, INPT (ENSIACET), CNRS
CESBIO Centre d'études spatiales de la biosphère UMR Toulouse, Auch Modélisation du fonctionnement et télédétection des surfaces continentales – « Systèmes d’observation » : vers des stratégies d’observations permettant de rendre compte de la complexité des surfaces [34]. Université Toulouse-III-Paul-Sabatier, observatoire Midi-Pyrénées, IRD, CNRS, CNES

Dans le cadre des études doctorales, ces laboratoires sont rattachés à diverses écoles doctorales :

  • L'école doctorale mécanique, énergétique, génie civil, procédés - ED MEGeP 468,
  • L'école doctorale sciences de la matière - ED SDM 482,
  • L'école doctorale biologie, santé, biotechnologies - ED BSB 151,
  • L'école doctorale sciences de l'univers, de l'environnement et de l'espace - ED SDU2E 173,
  • L'école doctorale arts, lettres, langues, philosophie, communication - ED ALLPH@ 328.

Relations internationalesModifier

Chaque année, l'institut universitaire de technologie de Toulouse A envoie et accueille des étudiants dans le cadre de leur mobilité internationale. Avec le programme Erasmus+, les étudiants peuvent partir effectuer un semestre d'étude [35], ou le diplôme universitaire d'études technologiques à l'étranger (DUETE) permettant aux titulaires de DUT de poursuivre leurs études pendant un an dans une université partenaire étrangère [36]. Il est également possible d'effectuer un stage à l'étranger, avec ou non Erasmus+ [35]. En 2018, l'IUT comptabilise 85 universités partenaires réparties dans 25 pays européens : Allemagne, Belgique, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, République tchèque et Turquie [37].

Vie étudianteModifier

La vie étudiante à l'IUT Paul Sabatier est organisée autour du bureau des élèves et de chaque association de département. Ces associations étudiantes permettent aux étudiants de l'école de se rencontrer et d'organiser des événements ensemble. Faisant partie de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier, l'IUT permet à ses étudiants d'accéder à tous les services mis en place par cette dernière.

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. Assemblée des directeurs d’IUT (ADIUT) et Union nationale des présidents de conseils d’IUT, Livre blanc sur le système IUT, (lire en ligne)
  2. Article D713-1 du code de l’éducation, anciennement décret no 66-27 du 7 janvier 1966 portant création d’instituts universitaires de technologie puis décret no 69-63 du 20 janvier 1969 relatif aux instituts de technologie universitaire (après la Loi Faure) puis décret no 84-1004 du 12 novembre 1984 relatif aux instituts universitaires de technologie (après la Loi Savary)
  3. Arrêté du 13 septembre 1966 DES SPECIALITES ENSEIGNEES DANS LES IUT DE BORDEAUX, GRENOBLE, LILLE, MONTPELLIER, NANCY, NANTES, ORLEANS, PARIS, POITIERS, REIMS, RENNES, ROUEN ET TOULOUSE EN VUE DE L'OBTENTION DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE. (DUT)
  4. a b et c Les IUT ont 50 ans, l'IUT Paul Sabatier aussi !, , 16 p. (lire en ligne)
  5. a b et c « Historique | IUT Rodez », sur https://www.iut-rodez.fr (consulté le 1er mai 2018)
  6. a et b Arrêté du 10 mai 1993 relatif aux spécialités dispensées par l'institut universitaire de technologie de Tarbes et par l'institut universitaire de technologie Toulouse-III
  7. Décret n°74-762 du 30 août 1974 PORTANT CREATION D'UN INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE A TOULOUSE (UNIVERSITE DE TOULOUSE-II)
  8. « IUT Toulouse 2 Figeac », sur http://www.univ-tlse2.fr (consulté le 2 mai 2018)
  9. « IUT 'A' Paul Sabatier - Présentation du site de Castres », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 1er mai 2018)
  10. Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle
  11. « Le Directeur de l'Institut Universitaire de Technologie (IUT) de l'université Paul Sabatier de Toulouse, Roger Eychenne, quitte ses fonctions. », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  12. « Patrick Laurens élu à la tête de l’IUT Paul Sabatier », Toulouse 7,‎ (lire en ligne)
  13. Plaquette IUT Paul Sabatier, , 12 p. (lire en ligne)
  14. Livret IUT de Tarbes, 2017-2018, 48 p. (lire en ligne)
  15. « IUT 'A' Paul Sabatier - Présentation et chiffres clés », sur http://iut.ups-tlse.fr/ (consulté le 30 avril 2018)
  16. « IUT 'A' Paul Sabatier - Contrat en alternance », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 30 avril 2018)
  17. « IUT 'A' Paul Sabatier - La formation continue », sur http://iut.ups-tlse.fr/ (consulté le 30 avril 2018)
  18. « IUT 'A' Paul Sabatier - Validation des acquis », sur http://iut.ups-tlse.fr/ (consulté le 30 avril 2018)
  19. Plaquette IUT Paul Sabatier, , 12 p. (lire en ligne)
  20. « IUT 'A' Paul Sabatier - DUT », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 30 avril 2018)
  21. « IUT 'A' Paul Sabatier - Licences professionnelles », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 30 avril 2018)
  22. « IUT 'A' Paul Sabatier - Licence », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 30 avril 2018)
  23. « IUT 'A' Paul Sabatier - Masters », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 30 avril 2018)
  24. « IUT 'A' Paul Sabatier - Politique de recherche », sur http://iut.ups-tlse.fr/ (consulté le 30 avril 2018)
  25. « ICA », sur http://www.institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 avril 2018)
  26. « LARA SEPPIA », sur http://lara.univ-tlse2.fr (consulté le 30 avril 2018)
  27. « LAIRDIL », sur http://www.lairdil.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  28. « LERASS », sur https://www.lerass.com (consulté le 10 avril 2018)
  29. « LGCO », sur http://www.lgco.iut-tlse3.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  30. « LBAE », sur http://lbae.univ-tlse3.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  31. « CERTOP », sur http://certop.cnrs.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  32. « CIRIMAT », sur http://www.cirimat.cnrs.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  33. « LCC », sur https://www.lcc-toulouse.fr/ (consulté le 10 avril 2018)
  34. « CESBIO », sur http://www.cesbio.ups-tlse.fr (consulté le 10 avril 2018)
  35. a et b « IUT 'A' Paul Sabatier -Étudiants sortants », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 1er mai 2018)
  36. « IUT 'A' Paul Sabatier - Partir en DUETE », sur http://iut.ups-tlse.fr (consulté le 1er mai 2018)
  37. « Université Paul Sabatier - Possibilités d'échange », sur https://tlse3.moveonfr.com/ (consulté le 1er mai 2018)