Ouvrir le menu principal

Institut Clément Ader

laboratoire de recherche à Toulouse, France
Institut Clément Ader (ICA)
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
2009
Cadre
Type
Siège social
Pays
Coordonnées
Organisation
Direction
Philippe OLIVIER
Organisations mères
Site web

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

L'Institut Clément Ader (ICA) est un laboratoire de recherche sous tutelle de l'Institut national des sciences appliquées de Toulouse (INSA Toulouse), de l'Université Toulouse-III-Paul-Sabatier (UPS), de l'École nationale supérieure des mines d'Albi-Carmaux (IMT Mines Albi), de l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (ISAE-SUPAERO) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)[1].

Créé en 2009, il s'agit d'une unité mixte de recherche (UMR CNRS no 5312) basée à Toulouse et comportant des antennes à Albi,Tarbes et Figeac.

Sommaire

HistoriqueModifier

L'Institut Clément Ader a été créé le 30 juin 2009 suite à la fusion du centre de recherche outillages, matériaux et procédés de l'IMT Mines Albi (CROMeP), du département mécanique structures et matériaux de l'ISAE-SUPAERO (DMSM) et du laboratoire de génie mécanique de Toulouse de l'INSA Toulouse et de l'UPS (LGMT)[2]. Son nom fait référence à Clément Ader, ingénieur français, pionnier de l'aviation.

Initialement reconnu comme Équipe d'accueil (EA no 814) par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR) et le haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCÉRES)[3], il devient une formation de recherche en évolution du CNRS (FRE CNRS no 3687) le [4], puis une unité mixte de recherche du CNRS (UMR CNRS no 5312) le 1er janvier 2016. Il est situé dans 3 villes : Toulouse (UPS, INSA, ISAE), Tarbes (IUT de Tarbes – UPS) et Albi (IMT Mines Albi).

Directeurs successifsModifier

  • 2009-2013 : Marc Sartor[5] ;
  • 2013-2020 : Philippe Olivier[6] ;

Identité visuelleModifier

Thématiques et équipes de rechercheModifier

Les recherches du laboratoire s’inscrivent dans le domaine de la mécanique du solide : matériaux, génie mécanique, structures mécaniques, systèmes mécaniques, procédés, mesures, métrologie, modélisation, durabilité, usinage, etc. Il regroupe environ 90 enseignants-chercheurs, 10 chercheurs temporaires, 30 BIATSS, 115 doctorants répartis dans 4 groupes de recherche[7] :

  • Groupe matériaux et structures composites (MSC)[8] :
    • Axe matériaux-procédés-propriétés (MaPP) ;
    • Axe structures impact modélisation usinage (SIMU) ;
  • Groupe surface, usinage, matériaux et outillages (SUMO)[9] :
    • Axe fatigue, modélisation, endommagement et usure (FAMEU) ;
    • Axe propriétés d’usage et microstructures des matériaux avancés (PUMMA) ;
    • Axe usinage et mise en forme (USIMEF) ;
  • Groupe modélisation des systèmes et microsystèmes mécaniques (MS2M)[10] :
    • Axe ingénierie des systèmes et des microsystèmes (ISM) ;
    • Axe intégrité des structures et des systèmes (ISS) ;
  • Groupe métrologie, identification, contrôle et surveillance (MICS)[11] :
    • Axe méthodes optiques innovantes pour la métrologie dimensionnelle et thermique (MOIDMT) ;
    • Axe identification et contrôle de propriétés thermiques et mécaniques (ICPTM) ;

À ces 4 groupes sont liés 2 axes transverses : l'axe assemblages (ASM) et l'axe usinage multi-matériaux (UMM), ainsi qu'une équipe de soutien technique et administratif (ESTA) composée d'ingénieurs de recherche, de techniciens et d'administratifs[12].

DoctoratsModifier

L'ICA accueille actuellement 115 doctorats rattachés aux écoles doctorales[13],[14] :

  • L'école doctorale Systèmes (ED SYS – 309) ;
  • L'école doctorale Aéronautique Astronautique (ED AA – 467) ;
  • L'école doctorale Mécanique, Energétique, Génie Civil & Procédés (ED MEGeP – 468) ;

En 2018, 7 doctorants du laboratoire ont soutenu leur thèse[13].

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. « UMR5312 Institut Clément Ader (ICA) », sur Annuaire CNRS https://annuaire.cnrs.fr (consulté le 10 février 2019)
  2. Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AÉRES), Rapport de l’AÉRES sur l’unité : Institut Clément Ader - EA 814, , 20 p.
  3. Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCÉRES), Évaluation du HCÉRES sur l’unité : Institut Clément Ader (ICA), , 9 p.
  4. (en) Plaquette Institut Clement Ader, (lire en ligne)
  5. « Institut Clément Ader », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  6. « Philippe Olivier », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  7. « L'institut », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  8. « Groupe MSC », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  9. « Groupe SUMO », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  10. « Groupe MS2M », sur http://institut-clement-ader.org (consulté le 10 février 2019)
  11. « Groupe MICS », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  12. « Axes transverses », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  13. a et b « Thèses », sur http://institut-clement-ader.org/ (consulté le 10 février 2019)
  14. « ICA - INSTITUT CLÉMENT ADER », sur https://www.isae-supaero.fr/ (consulté le 10 février 2019)